Motorsport

Le titre en vue pour Ogier, la victoire pour ses équipiers

Volkswagen pourrait aussi être sacrée

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 octobre 2016 - 11:57
Le titre en vue pour Ogier, la (...)

Pour ce qui sera la cinquantième manche en WRC de la Volkswagen Polo, l’équipe Allemande pourrait remporter tous les titres le même week-end. Il reste trois rallyes à disputer et Sébastien Ogier devance Andreas Mikkelsen de 68 points. Le Français pourrait obtenir sa quatrième couronne mondiale consécutive au terme du Rallye d’Espagne duquel il part grandement favori après avoir écrasé le Tour de Corse en partie sur la même surface.

"Notre but était d’être en bonne position pour le titre après l’Allemagne et la France" rappelle Ogier. "Nous n’aurions pas pu faire mieux puisqu’on a remporté les deux à la suite. Nous avons fait un grand pas vers le titre et on peut se détendre un peu en vue des derniers rallyes car il nous manque peu de points pour être champions. Le rallye d’Espagne est disputé à la fois sur asphalte et gravier, c’est la seule course avec deux surfaces. C’est pour cela que je l’adore, j’y ai été performant en 2013 et 2014. L’an dernier j’ai fait une erreur lors de la Power Stage qui m’a coûté la victoire. Cependant, je ne suis pas là pour me rattraper de cette erreur, la possibilité de remporter le titre me motive bien suffisamment".

Jari Matti Latvala va essayer de mettre sa déception du rallye de France derrière lui et de signer un bon résultat alors que la fin d’une saison difficile se rapproche.

"Le Rallye de France a été compliqué pour moi. Nous avons regardé les causes de ces difficultés et nous en avons tiré les conclusions. Nous nous tournons maintenant vers l’Espagne, un rallye que j’adore et où j’ai terminé deuxième lors des quatre dernières éditions. Ce genre de résultat aide à tourner la page après des courses compliquées comme la dernière en date. Les reconnaissances sont cruciales en Espagne et il faut s’assurer que les notes sont encore plus précises que d’habitude. Seulement quelques changements ont été apportés au tracé donc il n’y aura pas énormément de changements à apporter aux notes. Les spéciales sont plus courtes qu’en France, ce qui me convient bien".

Andreas Mikkelsen avait été l’heureux bénéficiaire de l’erreur de Sébastien Ogier l’année dernière. Deuxième d’un triplé VW juste avant la Power Stage, le Norvégien avait hérité de la victoire, sa première en WRC, et espère rééditer cette performance le week-end prochain, d’autant qu’il est le principal obstacle sur la route du titre pour son équipier français.

"Le rallye d’Espagne est unique et j’ai de très bons souvenirs là-bas puisque j’y ai célébré ma première victoire en WRC l’an dernier" se souvient-il. "J’ai quelques problèmes à me familiariser avec les changements brutaux de surface, du gravier à l’asphalte. Je l’ai toutefois bien réussi l’année dernière, cependant j’aimerais être plus rapide le premier jour, j’y avais perdu trop de temps sur les meilleurs en 2015. Cette année, j’attaquerai dès la super-spéciale nocturne le jeudi à Barcelone et le vendredi, afin de ne pas être trop en retrait. Si j’y arrive, je suis confiant de pouvoir gagner de nouveau, ce serait fantastique car j’ai besoin de gros points pour défendre ma deuxième place au championnat. La victoire m’y aiderait grandement".

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less