Motorsport

Le parcours de Citroën entre Cologne et Trêves

Seulement deux spéciales lors de la première journée du Deutschland

Recherche

Par

22 août 2013 - 22:25
Le parcours de Citroën entre Cologne (...)

Reliant Cologne à Trêves, la première étape du Rallye d’Allemagne se limitait à deux spéciales. À l’issue de cette courte mise en jambes, Dani Sordo et Mikko Hirvonen plaçaient les DS3 WRC du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team aux 4e et 5e positions.

Après avoir disputé le shakedown mercredi après-midi, les équipages prenaient aujourd’hui la direction de Cologne pour le départ officiel de l’épreuve. En fin de journée, les voitures s’élançaient enfin dans la spéciale de Blankenheim, un secteur inédit de 23,54 km.

Au point-stop, Dani Sordo réalisait le quatrième temps, à 15’’4 du leader : « En coupant les cordes, les premières voitures ramènent beaucoup de terre et de pierres sur la trajectoire. Par endroits, je ne voyais même plus la route ! Je savais que cette spéciale serait particulièrement difficile, mais je ne m’attendais pas à cela. »

Juste derrière, Mikko Hirvonen occupait la cinquième position : « J’ai tordu une jante dans une corde. Nous sommes passés dans un trou que j’avais noté en reconnaissances, mais le choc a été plus rude que ce que j’avais imaginé. En dehors de cela, je ne suis pas encore dans le rythme. »

La journée s’achevait par une autre nouvelle spéciale, tracée sur les hauteurs de Trêves. Confirmant la tendance, Sauertal permettait à Dani et Mikko de conforter leurs positions. « Je me sens bien avec la voiture et je suis satisfait de mon pilotage, mais les autres vont très vite », reconnaissait l’Espagnol. «  Je pense que ce sera différent demain, les routes se saliront moins au fil des passages et j’espère pouvoir me rapprocher des premiers. »

« La seconde spéciale était bien meilleure pour moi que la première », positivait Mikko. « Je pense avoir été trop prudent dans les parties rapides ou boueuses. Il faut que j’ose un peu plus pour hausser mon rythme. La voiture se comporte très bien et je pense également faire mieux demain. »

Disputant son premier rallye asphalte depuis près de deux ans, Khalid Al Qassimi a entamé sa course prudemment. Il occupe la 14e place du classement général : « Ce n’était pas évident de découvrir la DS3 WRC sur des routes aussi glissantes. Je me suis fait une frayeur dès le début de l’ES1 et cela ne m’a pas aidé à gagner en confiance. »

Engagé sur sa DS3 RRC, Robert Kubica occupe la tête du classement WRC2 après s’être montré le plus rapide dans les deux spéciales : « Je ne m’attendais pas du tout à ces conditions, très différentes de ce que nous avons connu en essais ou au shakedown. J’avais du mal à faire monter les pneus en température et la voiture avait par conséquent tendance à glisser. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less