Motorsport

Le guide de la saison 2018/19 de Formule E

Retrouvez toutes les infos

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 décembre 2018 - 20:33
Le guide de la saison 2018/19 de (...)

Alors que débute ce week-end la cinquième saison de Formule E, nous vous proposons un guide complet pour découvrir la discipline 100% électrique que nous allons vous permettre de suivre au fil des manches qui se dérouleront tout autour du monde, jusqu’à New York en juillet prochain.

La principale nouveauté de cette cinquième saison est l’arrivée d’une nouvelle monoplace, toujours fabriquée par Spark. Les batteries sont toujours fabriquées par McLaren tandis que le moteur électrique est développé par les constructeurs, à l’exception de deux équipes qui achètent leur moteur.

LES ENGAGÉS

DS Techeetah Formula E Team

- 25 Jean-Eric Vergne
- 36 André Lotterer

Spark-DS

Vice-championne en titre des équipes, Techeetah était la seule équipe cliente en saison 4 et a tout de même réussi à amener Jean-Eric Vergne au titre. Avec le soutien de DS, l’équipe veut entrer dans une nouvelle génération et vise les deux titres pour cette première saison de la Gen2.

Audi Sport ABT Schaeffler

- 11 Lucas di Grassi
- 66 Daniel Abt

Spark-Audi

Championne des équipes en saison 4, Abt Schaeffler a reçu le soutien officiel d’Audi, et l’équipe repart avec le même duo de pilotes, qui s’est montré extrêmement efficace, malgré une brouille en fin de saison, sans conséquence. Lucas di Grassi aura à cœur de retrouver son titre après l’avoir cédé à Vergne.

Envision Virgin Racing

- 2 Sam Bird
- 4 Robin Frinjs

Spark-Audi

Virgin a perdu le soutien de DS au terme de la dernière saison avec les premières monoplaces, la marque française ayant décidé de rejoindre Techeetah. C’est donc vers Audi que l’équipe s’est tournée pour la fourniture du moteur. Du côté des pilotes, Sam Bird reste le leader de l’équipe et sera en duo avec Robin Frijns.

Mahindra Racing

- 64 Jérôme d’Ambrosio
- 94 Pascal Wehrlein

Spark-Mahindra

L’équipe Mahindra a effectué une belle saison avec Felix Rosenqvist l’an dernier, et le Suédois disputera d’ailleurs une course avec l’équipe, la première de la saison. En effet, Pascal Wehrlein a été retenu par Mercedes jusqu’au 1er janvier et prendra le volant de la 94 dès la deuxième course, aux côtés de Jérôme d’Ambrosio, qui remplace Nick Heidfeld.

Nissan e-dams

- 22 Oliver Rowland
- 23 Sébastien Buemi

Spark-Nissan

Renault ayant décidé de concentrer tous ses efforts sur la Formule 1, c’est Nissan qui a pris le relais en formule électrique. Sébastien Buemi est resté dans l’équipe Dams, qui gère l’entité, et devait être épaulé par Alexander Albon, avant que celui-ci n’accepte une offre en F1 et ne soit remplacé par Oliver Rowland. Championne des équipes lors des trois premières saisons, elle voudra faire oublier une saison 4 décevante.

Panasonic Jaguar Racing

- 3 Nelson Piquet
- 20 Mitch Evans

Spark-Jaguar

Jaguar va disputer sa troisième saison dans la discipline, après un deuxième exercice convaincant, qui s’est soldé notamment par un premier podium signé par Evans, et un top 10 au championnat pour les deux pilotes. Le nouvel objectif est clair : remporter un premier succès en Formule E.

Venturi Formula E Team

- 19 Felipe Massa
- 48 Edoardo Mortara

Spark-Venturi

On retrouve plusieurs noms de la Formule 1 dans l’équipe Venturi, qui cherche à décoller, après n’avoir jamais atteint le top 5 du classement par équipes. Susie Wolff est désormais la directrice de l’équipe, tandis que Felipe Massa va débuter en FE dans l’équipe, aux côtés d’Edoardo Mortara, déjà présent dans l’équipe l’an dernier.

NIO Formula E Team

- 8 Tom Dillmann
- 16 Oliver Turvey

Spark-NIO

En quatre saisons de Formule E, NIO a connu au tant d’appellations. D’abord appelée China Racing, puis NextEV TCR, l’appellation NIO est arrivée en saison 3 aux côtés de NextEV, et seule en saison 4. NIO est un constructeur automobile chinois, une start-up dédiée entièrement aux véhicules électriques, qui engage un duo prometteur pour cette première saison des Gen2.

Geox Dragon

- 6 Maximilian Günther
- 7 José Maria Lopez

Spark-Dragon

Dragon Racing a obtenu un contrat avec un sponsor titre mais l’équipe suit une certaine continuité. Seule équipe à présenter deux livrées l’an dernier, elle a opéré un virage esthétique. Du côté des pilotes, José Maria Lopez a rempilé et sera rejoint par un transfuge de la F2, Maximilian Günther.

BMW i Andretti Motorsport

- 27 Alexander Sims
- 28 António Félix da Costa

Spark-BMW

L’équipe Andretti n’a pas eu le succès escompté jusqu’ici, mais l’arrivée de BMW en tant que constructeur officiel pour soutenir la structure a changé beaucoup de choses. Les premiers essais à Valence ont en tous cas permis à l’équipe et ses pilotes de faire forte impression. A confirmer dès ce samedi en Arabie Saoudite.

HWA Racelab

- 5 Stoffel Vandoorne
- 17 Gary Paffett

Spark-Venturi

HWA Racelab est une nouvelle équipe en Formule E, et la deuxième équipe à être cliente d’un autre groupe propulseur. Il s’agit en réalité d’une première plongée en FE pour Mercedes, qui arrivera la saison prochaine avec son équipe officielle, et va se servir de sa filiale HWA pour apprendre la discipline. Du côté des pilotes, Stoffel Vandoorne a trouvé refuge après un passage raté en F1, et Gary Paffett y décroche enfin un sésame en monoplace.

LE CALENDRIER

Date Pays Circuit
15 décembre 2018 Arabie Saoudite Circuit de Dariya
12 janvier 2019 Maroc Circuit Moulay El Hassan
26 janvier 2019 Chili Circuit du Parc O’Higgins
16 février 2019 Mexique Autodromo Hermanos Rodriguez
10 mars 2019 Hong-Kong Circuit de Central Harbourfront
23 mars 2019 Chine Circuit de Sanya
13 avril 2019 Italie Circuit de l’EUR
27 avril 2019 France Circuit des Invalides
11 mai 2019 Monaco Circuit de Monaco
25 mai 2019 Allemagne Circuit de Berlin-Tempelhof
22 juin 2019 Suisse Circuit de Berne
13 juillet 2019 États-Unis Circuit de Brooklyn
14 juillet 2019 États-Unis Circuit de Brooklyn

Chaque manche comporte deux séances d’essais libres, une séance qualificative et la course, le tout organisé la même journée. Le week-end de New York est composé de deux courses au programme similaire à celui décrit ci-dessus.

LA VOITURE

La saison 5 marque l’arrivée de la monoplace Gen2, la nouvelle génération avec plus de puissance et plus d’autonomie. Jusqu’ici, les pilotes changeaient de monoplace en milieu de course, mais ce ne sera plus le cas puisque les voitures ont désormais suffisamment d’énergie pour compléter la distance d’une course.

La SRT05e, c’est son nom, est un châssis en carbone et aluminium fabriqué par Spark, tandis que les batteries sont fournies par McLaren Applied Technologies. Quant au moteur, il est développé par les constructeurs, à l’exception d’Envision Virgin Racing et HWA Racelab qui utilisent des blocs propulseurs d’autres constructeurs.

La puissance maximale générée par le moteur est de 250 kW, soit environ 335 chevaux. En course, elle est limitée à 200 kW, soit 270 chevaux. La vitesse maximale est de 280 km/h tandis que le 0 à 100 km/h est parcouru en 2,8 secondes.

La voiture mesure 5,16 mètres de long et pèsde 900 kilos, dont 385 kilos pour la batterie.

LE RÈGLEMENT

- Le barème de points est le même qu’en Formule 1, avec 25, 18, 15, 12, 10, 8, 6, 4, 2 et 1 points distribués aux 10 premiers. La pole position rapporte 3 points, le meilleur tour en course en offre un supplémentaire, à condition que le pilote ait terminé dans le top 10.

- Un E-Prix dure 45 minutes + 1 tour. Une fois les 45 minutes écoulées, le leader franchit la ligne et doit encore faire une boucle du circuit.

- Le Fanboost est la possibilité pour le public de s’impliquer dans la discipline, en votant sur le site officiel ou sur les réseaux sociaux (#Fanboost et un # avec le nom du pilote). Les 5 pilotes ayant remporté le plus de votes se voient attribuer un surplus de puissance qu’ils peuvent déployer pendant 5 secondes durant la deuxième moitié de la course.

- Le Mode Attack est une nouveauté en Formule E, et récompense les pilotes les plus courageux. En effet, pour l’activer, les pilotes devront armer le système en empruntant une portion de virage hors trajectoire. Une fois ce risque pris et le boost validé, le Halo scintillera en bleu et les pilotes verront la puissance de leur voiture passer de 200 kW à 225 kW. Ce boost sera activable par le pilote. La zone et les modalités du boost seront annoncées une heure avant le départ.

- Les pneumatiques sont fournis exclusivement par Michelin. Les pilotes ont un total de 4 pneus arrière et 4 pneus avant, soit deux trains de pneus complets pour le week-end.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less