Motorsport

Le WTCC se prépare à sa finale nocturne

Le spectacle s’annonce grandiose

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 novembre 2016 - 12:19
Le WTCC se prépare à sa finale nocturne

Le WTCC s’apprête à tirer le rideau sur un exercice 2016 très réussi, marqué par l’arrivée de Volvo dans le championnat, et par la dernière saison de Citroën et de ses pilotes. Comme l’année dernière, c’est la manche nocturne du Qatar, sur le circuit international de Losail, qui va conclure la saison.

Jose Maria Lopez n’a pas encore dit non à un potentiel retour dans la discipline dans le futur mais pour Yvan Muller, cette course sera la dernière après qu’il a décidé d’arrêter sa carrière en WTCC. Citroën suit le chemin de ses pilotes et arrête son engagement pour retourner en WRC, non sans avoir remporté les trois derniers championnats, pilotes et constructeurs.

Yvan Muller conserve tous les records avec quatre titres, 48 victoires, 29 pole positions, 38 meilleurs tours et 571 courses menées. Actuel deuxième du championnat, il tentera de signer un bon résultat afin de conserver cette place pour sa dernière année et battre Tiago Monteiro, son principal rival pour la place de vice-champion.

Le Portugais de chez Honda devra toutefois surveiller ses équipiers, Michelisz et Huff, qui pourraient réussir à lui voler la troisième place du classement en cas de contre performance : "J’ai perdu beaucoup de points en Chine mais je n’abandonne pas" tranche Monteiro.

ILS ONT DIT

Robert Dahlgren (Polestar Cyan Racing) : "J’ai déjà roulé en soirée mais jamais de nuit, mais je l’aborderai comme n’importe quelle autre course. C’est génial de revenir en course et d’avoir la chance de prendre le volant après avoir fait autant d’essais. Je veux un volant pour l’année prochaine et le Qatar sera important pour marquer les esprits avant l’hiver".

Rob Huff (Castrol Honda Team) : "On ne sait jamais à quoi s’attendre quand on va rouler au Qatar. Il y a le fait que le circuit soit dans le désert et que le circuit soit peu utilisé qui fait qu’il y a du sable sur la piste et que l’adhérence est limitée. C’est une piste exigeante. Le Qatar est un bel endroit pour le WTCC et ajouter des aspects à notre championnat comme une course nocturne est ce qui fait que la discipline est encore superbe après 11 saisons".

Yvan Muller (Citroën Total) : "Je réalise que c’est une course spéciale et qu’elle sera pleine d’émotions. C’est aussi plus qu’une course car je veux cette deuxième place pour l’équipe. J’aime courir de nuit, c’est toujours spécial. Ce n’est pas facile de dépasser sur ce circuit, comme sur beaucoup de pistes".

Gabriele Tarquini (Lada Sport Rosneft) : "J’ai couru de nuit dans le passé mais jamais avec des lumières comme au Qatar, ce qui rend la course un peu plus normal car les lumières sont puissantes. C’est différent pour les gens qui regardent et c’est bien, je veux donner à Lada le meilleur résultat possible pour la dernière course de la marque mais j’espère que ce ne sera pas la dernière pour moi car j’adore le WTCC".

Medhi Bennani : (Sébastien Loeb Racing) : "Il y a beaucoup de partenariats entre le Maroc et le Qatar et quand je roule ici, c’est un peu comme à Marrakech, donc j’y espère un bon résultat. Ce sera encore un peu plus spécial puisque je suis désormais champion du trophée des pilotes indépendants et je pense que je serai encore plus fort, n’ayant rien à perdre. Je ferai le maximum lors des deux courses pour marquer de bons points".

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less