Motorsport

Le Starworks Motorsport rafle la mise dès ses débuts au Mans

Victoire en LMP2

Recherche

Par

20 juin 2012 - 14:27
Le Starworks Motorsport rafle la (...)

Depuis les 12 Heures de Sebring, le Starworks Motorsport étonne. Ce n’est que quelques jours avant la classique floridienne que le team dirigé par Peter Baron a reçu sa HPD ARX-03b confiée à Enzo Potolicchio, Ryan Dalziel et l’expérimenté Stéphane Sarrazin. C’est avec une victoire que l’équipe basée à Fort Lauderdale est repartie de la Floride quelques semaines après avoir brillé aux 24 Heures de Daytona avec une Ford-Riley. C’est à Spa-Francorchamps que Starworks Motorsport est venu pour la première fois en Europe où le trio n’a guère pu se mettre en valeur.

Retour aux avant-postes aux 24 Heures du Mans avec une nouvelle victoire de catégorie (LMP2) pour Potolicchio/Dalziel/Kimber-Smith. Stéphane Sarrazin étant parti chez Toyota pour Le Mans, l’équipe a fait appel aux services du rapide Tom Kimber-Smith, déjà vainqueur à deux reprises au Mans (2007 et 2011). Décidément, le Britannique s’habitue bien à la Sarthe, avec un ratio de victoires de 75% à seulement 27 ans. « Ce fut une course difficile » confie Tom. « C’était à fond tout le temps et à chaque tour j’étais en qualifications. La voiture a parfaitement fonctionné durant les 24 heures, avec seulement deux petits problèmes, ce qui était magnifique. L’équipe Starwoks a été irréprochable toute la semaine et ils ont vraiment mérité cette victoire. Enzo a tellement bien piloté qu’il était aussi rapide que la plupart des pilotes professionnels. Ryan a été remarquable, rapide et constant. J’adresse un grand merci à Peter Baron et Enzo de m’avoir donné cette opportunité, Starworks et HPD de nous avoir donné une auto parfaite, mais aussi le Greaves Motorsport de m’avoir autorisé à piloter pour Starworks. »

Au final, la HPD ARX-03b du Starworks Motorsport a rallié l’arrivée au 7ème rang, Ryan Dalziel pouvant maintenant se targuer d’avoir remporté Daytona, Sebring et Le Mans : « Une fois que l’on commence à voir les drapeaux, on réalise que l’on a terminé les 24 Heures du Mans. Puis on réalise que l’on a gagné lorsque l’on verse quelques larmes. Ce sont les mêmes émotions qu’à Daytona ou Sebring, mais pour différentes raisons. Ce fut un moment spécial parce que je ne pense pas que quiconque aurait pu penser cela. Mais nous l’avons fait. Les gens ont pensé que si nous avons gagné à Sebring, c’est du fait de notre connaissance du terrain et que les autres autos avaient abandonné. Nous sommes venus ici avec un package incroyable et tout le monde a travaillé très dur. Il n’y a pas de maillon faible dans notre équipe. D’autres équipes peuvent être plus rapides ou avoir des pilotes plus rapides, mais personne ne peut tout mettre ensemble comme nous l’avons fait. Il va me falloir du temps pour réaliser ce que nous avons fait. Je n’étais jamais monté sur un podium avec autant de monde face à moi. Le public scandait Starworks et nos noms. C’était aussi agréable de voir l’émotion de Peter Baron. Je suis à ses côtés depuis plusieurs années. C’est son plus beau résultat depuis sa place de deuxième ici en GT en 2003. Il a toujours voulu revenir en tant que propriétaire d’équipe et gagner. Nous l’avons fait pour lui. La voiture a terminé la course comme elle l’a commencée. On pourrait presque l’emballer et l’expédier à Silverstone. L’équipe a fait un excellent travail et les pilotes ont tout fait pour ramener l’auto en bon état. Honda nous a donné une auto très robuste. C’est la plus belle victoire de ma carrière. Il y a Le Mans et tout le monde sait dans le monde entier ce qu’est Le Mans. Bien sûr, il y a Sebring, Daytona, Nürburgring, Dubai et les autres courses du même type. C’est en dessous du Mans. Maintenant, je peux dire que j’ai gagné au Mans et il n’y a pas beaucoup de monde qui peut en dire autant. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less