Motorsport

Latvala s’impose avec autorité au Mexique

Doublé Volkswagen lors de cette troisième manche

Recherche

Par www.wrc.com

6 mars 2016 - 23:14
Latvala s’impose avec autorité au (...)

Jari-Matti Latvala a mis un terme au début de saison parfait de son coéquipier, Sébastien Ogier, en s’octroyant une victoire convaincante lors du Rally Guanajuato Mexico.

Après deux premières manches catastrophiques, au terme desquelles il n’a marqué aucun point au Championnat du Monde, Jari-Matti Latvala a redressé la barre. Il s’est imposé au Mexique, après un week-end maîtrisé de bout en bout, s’adjugeant une seizième victoire en Championnat du Monde des Rallyes.

Il a devancé Sébastien Ogier, triple Champion du Monde et leader de l’exercice actuel, qui fêtait son centième départ en WRC. Au terme de près de 400 kilomètres spéciales, il a devancé de 1’05’’0 le Français, qui s’était imposé au Monte-Carlo et en Suède.

Tous deux sur Polo R WRC, ils permettent à Volkswagen de signer un nouveau doublé dans la discipline et d’enregistrer un douzième succès consécutif, égalant un record établi en 2013-2014.

Pour en arriver là, Latvala a délivré une partition incroyable, avec deux journées riches en meilleurs temps, vendredi et samedi. Le Finlandais a profité d’une position de départ éloignée pour profiter de routes nettoyées et d’une bonne adhérence dans les spéciales. Il a ainsi remporté toutes les spéciales disputées sur terre ces deux journées, avant de gérer son avantage ce dimanche, notamment dans la spéciale marathon de Guanajuato, longue de 80 kilomètres, la plus longue en WRC depuis trente ans.

« C’est un retour au premier plan et c’est absolument fantastique, a commenté Latvala. J’ai connu un départ vraiment difficile cette saison avec zéro point en deux rallyes. Je n’étais pas dans un très bon état d’esprit et ce rallye n’a jamais été une très bonne épreuve pour moi. Mais j’ai roulé sans aucun problème cette fois. »

Sébastien Ogier a lui dû faire face aux pires conditions de route pendant deux jours, passant en premier dans les spéciales en sa qualité de leader du Championnat. Le samedi après-midi, il s’est résigné à rattraper son coéquipier, préférant se concentrer sur la collecte d’un maximum de points. Ainsi, dimanche midi, il est allé chercher les trois de bonus de la Power Stage. Il marque ainsi 21 points sur cette épreuve et conforte sa position en tête du classement général.

Dani Sordo complète le podium, en i20 WRC. C’est le troisième podium consécutif pour Hyundai, avec sa i20 nouvelle génération. L’Espagnol termine à 3’37’’9 du vainqueur, malgré la casse d’un ventilateur ayant entrainé la surchauffe de son moteur, ainsi que des problèmes de frein dans le final.*

Mads Østberg, quatrième sur Ford Fiesta RS WRC, profite de ce résultat pour grimper au deuxième rang du classement général du Championnat du Monde. Le Norvégien a été pénalisé pour un départ anticipé et a connu un souci de sélecteur de vitesses mais a réussi à devancer le Néo-Zélandais Hayden Paddon (+46’’2).*

Ott Tänak complète le top 6, lui aussi en Ford Fiesta RS. Il est suivi par Martin Prokop et Lorenzo Bertelli. Teemu Suninen, vainqueur du WRC 2, et Valeriy Gorban complètent le top 10.

Andreas Mikkelsen n’est pas reparti après une sortie de route spectaculaire samedi. Il a rejoint Thierry Neuville dans la liste des abandons notables, le Belge ayant été victime d’un accident impressionnant mais sans dommage corporel.

La prochaine manche du Championnat du Monde se déplacera vers le sud du continent, en Amérique du Sud. Le Rally Argentina se tiendra du 21 au 24 avril et sera basé à Villa Carlos Paz.

*Suite à un rapport déposé par le Délégué Technique de la FIA, Dani Sordo a reçu une pénalité de deux minutes pour avoir utilisé 29 pneus au lieu de 28 durant le rallye. Par conséquent, il glisse au quatrième rang et c’est Mads Østberg qui grimpe sur la troisième marche du podium.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less