Motorsport

Latvala est en embuscade au pied du podium

Hirvonen a eu des soucis de turbo

Recherche

Par

23 octobre 2010 - 20:00
Latvala est en embuscade au pied du (...)

Le retour du rallye d’Espagne sur asphalte, après une première étape mixte, a vu Jari-Matti Latvala tomber du podium.

Le Finlandais n’a pu résister au retour de Petter Solberg et Dani Sordo, au cours de la journée, mais reste en embuscade. Avec 10 secondes de retard sur l’Espagnol, il est prêt à profiter de la moindre erreur de celui-ci pour reprendre l’avantage.

La journée a été plutôt mitigée pour Latvala, mécontent des réglages de sa Ford Focus RS WRC sur la première boucle. Après le passage à l’assistance, il a retrouvé le sourire et de meilleures sensations, ce qui lui a permis d’imprimer un rythme satisfaisant.

« Les réglages de la voiture étaient beaucoup trop durs et elle était vraiment nerveuse sur les bosses, sur la première spéciale. Elle était difficile à piloter et je n’étais pas en confiance, alors j’ai modifié les réglages d’amortisseurs avant la spéciale suivante. La voiture se comportait mieux, mais ce n’était pas parfait. L’équipe a monté des ressorts plus souples pour les spéciales de l’après-midi et ça a fait une grosse, grosse, différence », expliquait-il.

« Ma confiance retrouvée, j’ai attaqué fort, cet après-midi, et ça s’est bien passé, même si j’ai eu un peu de sous-virage. Je n’avais jamais roulé aussi vite sur ces spéciales », ajoutait-il. « Les conditions étaient sèches et les routes étaient propres, alors c’était plus facile, mais il était aussi plus difficile de reprendre du temps. »

Installé à la cinquième place, Mikko Hirvonen a tâché d’imprimer son rythme, mais a été ralenti en début d’après-midi par un problème de turbo. Il lui a fait perdre quatre minutes sur l’ES10. Il a réparé l’élément cassé sur la liaison et a pu reprendre son rythme sur les deux spéciales suivantes.

« J’ai mis la voiture en mode ‘spéciale’, au départ, et j’ai entendu un bruit. Quand j’ai lâché l’embrayage, j’ai immédiatement su que quelque chose ne marchait pas correctement. Après la spéciale, nous nous sommes arrêtés pour essayer de le réparer. Le raccord était cassé derrière le moteur, à côté du turbo. Le problème est que nous ne pouvions pas le voir et avons dû travailler au jugé. Le turbo était incroyablement chaud. C’était quelque chose que nous avions travaillé à l’usine, alors je savais quoi faire », expliquait-il.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less