Motorsport

Lappi tire un bon bilan du Portugal

Des points positifs pour lui

Recherche

Par www.wrc.com

27 mai 2017 - 09:52
Lappi tire un bon bilan du Portugal

Le week-end dernier, Esapekka Lappi a fait mieux qu’il n’avait prévu pour ses débuts en WRC au Vodafone Rally de Portugal.

Au Portugal, le grand espoir finlandais troquait ses habits de pilote d’essais pour ceux de pilote officiel au volant d’une Toyota Yaris WRC. Il y côtoyait ainsi Jari-Matti Latvala et Juho Hänninen.

Une fois la période d’acclimatation passée, Esapekka Lappi haussait progressivement la cadence pour battre Juho Hänninen sur cinq spéciales et Jari-Matti Latvala sur trois avant qu’un mur ne brise sa suspension et lui fasse perdre cinq minutes sur l’ES15.

Dimanche, son rythme lui valait la quatrième performance, et celle de la meilleure Toyota, sur les deux dernières spéciales. Il marquait deux points bonus sur la Power Stage en plus de celui de la dixième place au général.

« C’était vraiment un week-end positif », confiait-il une fois la déception de son accident passée. « C’est bon d’être si près. Ce qui s’est passé samedi ne m’a pas perturbé. On doit piloter aussi vite que possible pour comprendre et en apprendre sur les performances des voitures. Si vous ne le faites pas, vous n’apprenez rien. Cela m’a coûté un peu cher, mais c’est la vie… Tout cela fait partie de l’apprentissage. Sans ça, il semble que nous ayons tout bien réussi ce week-end. »

Le Finlandais se montrait même surpris de s’être montré plus rapide que ses deux équipiers sur deux spéciales, d’autant plus que la concurrence se montrait féroce pour achever l’épreuve.

« Ma référence était plutôt Juho. Je savais que c’était possible de le battre, mais il progressait également. Je ne m’attendais pas à en faire autant avec Jari-Matti. C’est une bonne chose de pouvoir comparer les temps sur la Power Stage. Tout le monde ou presque attaque fort. J’étais d’ailleurs au maximum et c’est une satisfaction d’avoir marqué des points. »

Après deux saisons en WRC 2, dont le titre l’an passé avec Skoda, Esapekka Lappi reconnait que la marche vers le WRC était haute.

« Je suis étonné de voir à quel point il faut être parfait pour réaliser le meilleur temps. Ils ne font aucune erreur, ils n’hésitent jamais. Chaque virage doit être négocié à la perfection. C’est une énorme différence par rapport au WRC 2, mais cela doit être ainsi pour que le WRC soit le pinnacle du rallye. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less