Motorsport

La victoire ne garantit pas l’avenir à Dani Sordo

Le pilote espagnol a fait le boulot qu’on attendait de lui sur asphalte

Recherche

Par

26 août 2013 - 20:15
La victoire ne garantit pas l’avenir (...)

Sa première victoire en championnat du monde est arrivée au bon moment pour Dani Sordo, qui avait auparavant vécu un horrible week-end sur terre en Finlande. Mais ce succès qu’il attendait depuis tant de saisons ne lui offre pas de prolongation immédiate de contrat chez Citroën.

Ce qu’a démontré Sordo en premier lieu, c’est une résistance sans pareil dans les moments cruciaux. Quand Jari-Matti Latvala était rattrapé par ses vieux démons alors même qu’il menait le rallye avec une marge confortable, ou quand Thierry Neuville connaissait des soucis lorsqu’il était en bataille avec lui. Sordo a donc impressionné par son calme et sa maîtrise de la situation.

Ce n’est en effet pas uniquement la victoire sur ce rallye d’Allemagne qu’il jouait, mais sa crédibilité dans le petit monde du rallye. Pas à la fête cette saison, alors qu’il jouait le trouble-fête quand il le pouvait avec une MINI John Cooper Works sous-développée, Citroën attendait de lui cette maestria sur asphalte.

« Lorsque nous avons engagé Dani, nous avons toujours eu dans l’idée de le voir récolter sa première victoire en championnat du monde avec nous, et cela devait arriver sur asphalte, » a expliqué Yves Matton, directeur de Citroën Racing. « Il a su augmenter son rythme et était de mieux en mieux. Dani m’a impressionné et a exactement réalisé ce que j’attendais de lui. »

Cependant, une prolongation de contrat ne va pas de soit après cet exploit sur les terres de Volkswagen. Sordo ne sera en effet pas en Australie, bien qu’il soit maintenant le leader aux points de l’équipe Citroën ! C’est l’Australien Kris Meeke qui lui a été préféré pour rouler aux antipodes. Le vainqueur du rallye d’Allemagne sait donc exactement ce qu’il devrait faire en Alsace pour définitivement impressionner ses employeurs.

« La victoire était très importante, mais ne constitue pas tout, » a déclaré Matton. « Si vous engagez quelqu’un, vous voulez le voir gagner. Mais il y a également d’autres facteurs qui entrent en ligne de compte. » On pensera notamment au facteur financier qui semble devenir un problème pour Citroën. On ose espérer que la victoire de Sordo face à l’ogre Volkswagen donnera peut-être des idées aux dirigeants de la marque au double chevron...

« Quant à la décision du line-up pour 2014, rien n’est fait. Il est difficile de dire quand on l’annoncera. La décision ne m’appartient pas à moi tout seul, » a ainsi expliqué le manager belge. « J’ai toujours dit que nous allions y travailler après le rallye d’Allemagne. Pour moi, ce premier rallye sur asphalte était très important. »

Dani Sordo lui-même ne se fait pas d’illusion, même si sa victoire ne peut pas faire de mal. « Si cette victoire m’aide pour l’année prochaine, tant mieux. Si ce n’est pas le cas, tant pis. Remporter ma première victoire est déjà formidable pour moi. »

Il semblerait tout de même que son boss lui ait soufflé quelques mots sympas sur la liaison entre la fin de la dernière spéciale et le parc d’assistance. « Je suis certain que ce ne sera pas ta dernière victoire, ni ta dernière avec nous. » Affaire à suivre donc !

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less