Motorsport

La Pologne, un rallye presque inédit pour Sébastien Ogier

"Je ne pense pas vraiment que l’on pourra utiliser nos notes de 2009"

Recherche

Par Olivier Ferret

25 juin 2014 - 18:16
La Pologne, un rallye presque inédit (...)

C’est avec le Rallye de Pologne que le WRC passera le cap de la mi-saison, avant la traditionnelle pause observée en juillet. Crédités de 33 unités d’avance sur leurs plus proches poursuivants, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia sont d’ores et déjà assurés d’être en tête du championnat du monde au moment de partir en vacances. Ils n’en ont pas moins l’intention de poursuivre leur moisson de points sur cette septième manche de la saison.

« Le plus important, c’est que l’on soit actuellement en tête du WRC et que l’on ait même réussi à accentuer notre avance en Sardaigne. Bien entendu, on veut continuer comme ça en Pologne, » annonce Seb. « On sait que l’on ne peut pas toujours gagner, mais il faut que l’on se fixe l’objectif de marquer le plus de points possible sur chaque rallye. Mon but cette année est de compter en permanence une victoire d’avance – soit 25 points –parce qu’on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. »

Intégré au championnat du monde dès 1973, c’est la troisième fois seulement que le Rallye de Pologne figure au calendrier du WRC, sa dernière édition mondiale remontant à 2009. Sébastien Ogier faisait alors partie des engagés, néanmoins il n’en conserve que peu d’informations pouvant lui être utiles cette année.

« Notre participation remontant à 2009, je ne pense pas vraiment que l’on pourra utiliser nos notes ou nous baser sur l’expérience acquise à cette époque. Je vais peut-être juste regarder nos caméras embarquées. Globalement, on peut dire qu’il s’agit d’un rallye inédit pour tout le monde, » souligne le Gapençais.

Avant d’aborder cet unique rallye de la saison que la Polo R WRC n’a encore jamais disputé, Volkswagen a récemment réalisé une séance d’essais préparatoire permettant à ses équipages de découvrir les lieux. Le profil des épreuves s’annonce assez similaire à celui des spéciales finlandaises avec des routes de terre rapides et fluides, entrecoupées de crêtes et de sauts.

« En préparation de ce rallye, on a effectué des essais qui se sont très bien passé. On s’est principalement intéressés au set-up de la voiture pour qu’il corresponde bien aux conditions que l’on rencontrera. Le tracé était très rapide et c’était intéressant pour que l’on se familiarise avec ce sol, » explique Seb. « C’est très sablonneux et meuble, si bien qu’après le passage de plusieurs voitures, la route peut facilement être défoncée et devenir irrégulière. Par conséquent, on s’attend à ce que les conditions soient très différentes l’après-midi, lors du second run dans les spéciales. »

Le départ du Rallye de Pologne sera donné jeudi depuis la ville touristique de Mikolajki. 24 spéciales sont programmées, principalement dans les régions de Warmie et de Mazurie. Le parcours fera par ailleurs un détour dans la Lituanie voisine : ce sera la première fois dans l’histoire du WRC qu’une épreuve sera disputée sur deux fuseaux horaires différents, puisqu’il y a une heure de décalage entre la Pologne et la Lituanie !

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less