Motorsport

La LMP2 No.35 confirme sa deuxième place en ILMC

"Le petit coin de ciel bleu du week-end"

Recherche

Par

8 mai 2011 - 19:31
La LMP2 No.35 confirme sa deuxième (...)

Le difficile week-end de l’équipe mancelle OAK Racing s’est conclu hier soir sur une note positive à Spa-Francorchamps où l‘équipage de la LMP2 No.35 a terminé dans les points, sixième de la catégorie et conforte ainsi sa deuxième place au championnat ILMC. La toute nouvelle LMP2, produite par le bureau d’études d’OAK Racing, a confirmé le potentiel déjà montré à Sebring et ce résultat est très encourageant pour les prochaines 24 Heures du Mans en juin.

La deuxième bonne nouvelle concerne Matthieu Lahaye, pilote de la LMP1 No.15, qui fut victime d’une grosse sortie de piste lors de la séance qualificative de vendredi après-midi. Matthieu est actuellement entouré de ses proches à l’hôpital de Verviers où les médecins belges ont décelé une blessure à la première vertèbre lombaire, au genou gauche et au pouce de la main droite. Ce premier diagnostic devra être confirmé par les spécialistes de la Pitié-Salpêtrière de Paris, où Matthieu sera transféré demain matin.

Matthieu Lahaye : « Un grand merci pour tous les messages reçus depuis vendredi soir, cela me va droit au cœur. Je n’ai malheureusement aucun souvenir de ce qui s’est passé et je suis vraiment désolé pour toute l’équipe et mes équipiers qui ne méritaient pas ce nouveau coup du sort avant Le Mans. La voiture était vraiment performante ce week-end et c’est d’autant plus frustrant que nous avions le potentiel pour décrocher un bon résultat. Je vais bien préparer mon retour et je trouve déjà le temps long ! »

François Sicard, Directeur General de OAK Racing : « Le résultat de la LMP2 No.35 d’Andrea Barlesi, Frédéric Da Rocha et Patrice Lafargue, qui confortent leur deuxième place au classement général ILMC, est une réelle satisfaction pour toute l’équipe. Malgré un départ des stands suite à un problème de boite à air et une touchette en course qui a engendré la rupture d’une attache de suspension, l’équipage a fait une très belle course, avec une remontée extraordinaire, et a laissé entrevoir le bon potentiel de la voiture. Nous devons maintenant continuer de rouler et de travailler pour avoir plus de repères pour les réglages. Les performances de la LMP1 en essais libres sont également très encourageantes et je suis convaincu que nous aurions pu décrocher un excellent résultat en course.

L’accident de Matthieu vendredi est difficile à accepter pour OAK Racing car jamais depuis quatre ans nous n’avons eu un enchainement d’événements aussi difficiles à vivre. Néanmoins, la qualité d’une équipe de course se mesure à sa capacité à rebondir après des moments difficiles et je sais que toute l’équipe saura réagir. Toutes nos pensées sont à nouveau pour Matthieu. »

Frédéric Da Rocha : « Je souhaite du fond du cœur un bon rétablissement à Matthieu. J’ai dû prendre le départ depuis les stands et ceci, ajouté à l’accident de Matthieu, m’a un peu perturbé. Il m’a fallu un demi-relais pour retrouver un bon rythme en course. Patrice a ensuite fait un travail fantastique avant de passer la main à Andrea. J’ai terminé la course et je me suis fait vraiment plaisir malgré une piste piégeuse. Ce week-end pour la 35 est globalement positif, nous terminons la course et marquons des points importants au championnat. Je suis optimiste pour Le Mans. »

Andrea Barlesi : « Je suis soulagé suite aux nouvelles positives concernant Matthieu et je souhaite qu’il nous revienne très vite et en pleine forme. C’est la première fois que je courais à Spa et ce circuit est vraiment magnifique. L’auto était performante en qualifications vendredi, mais je n’ai pas pu concrétiser après avoir été gêné sur mon meilleur tour. La voiture est équilibrée, saine, confortable à conduire et on se sent en confiance. Nous avons progressé depuis Sebring et devons encore peaufiner les réglages. Nous aurons une bonne voiture pour Le Mans. »

Jacques Nicolet, Président de OAK Racing : « L’accident de Matthieu a suscité une très vive émotion pour tous les membres de l’équipe et ce week-end est le pire moment de ma carrière de patron d’écurie. La violence du choc a été très impressionnante et heureusement, tout se termine ‘aussi bien que possible’ grâce notamment aux progrès réalisés en matière de sécurité.
Le visionnage des images et la première analyse des datas ne permettent pas de comprendre les circonstances de l’accident. Cependant rien ne laisse penser qu’il s’agit d’une rupture mécanique et le pilote de la FLM, avec qui le contact a eu lieu, est hors de cause.
Au delà de la relation affective que j’ai avec Matthieu – il est avec nous depuis le début de l’aventure OAK Racing et a été mon co-équipier en 2010- il fait l’unanimité au sein de l’équipe et en est une pièce importante par rapport à l’esprit et l’ambiance du team. C’est aussi un pilote de grand talent qui sait se surpasser quand cela est nécessaire. J’espère qu’il va se rétablir très vite et nous l’attendons déjà.
Il nous faut maintenant tourner la page et nous adapter pour être au Mans dans les meilleures conditions possibles. Les difficultés que nous rencontrons depuis la Journée Test sont des évènements inhérents à la vie d’une équipe de course et nous avons eu la chance de ne pas les connaitre jusqu’à présent. Malheureusement ils surviennent dans un laps de temps très court, à un mois des 24 Heures, et après une période hivernale déjà très chargée. Nous espérions des récompenses pour toute l’équipe avant Le Mans plutôt que de nouvelles épreuves sur le plan opérationnel et mental.
La performance de la LMP2 #35 est le petit coin de ciel bleu du week-end. Les pilotes se sont sentis confortables et en confiance sur ce circuit fantastique ; c’est très important pour eux et pour l’équipe avant Le Mans. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less