Motorsport

La Civic WTCC a affronté à nouveau le Nürburgring

Humidité, fraîcheur et brouillard pour ce baptême…

Recherche

Par Olivier Ferret

14 septembre 2014 - 09:11
La Civic WTCC a affronté à nouveau le (...)

Le Nürburgring a justifié son surnom d’Enfer Vert, ce week-end, lorsque l’écurie Castrol Honda WTCC a posé pour la deuxième fois ses valises sur la Nordschleife, le circuit mythique de 23 kilomètres niché dans le massif de l’Eifel qui accueillera l’an prochain une manche du FIA WTCC.

Il s’agissait également de la deuxième apparition, en VLN, de Gabriele Tarquini et Tiago Monteiro, mais la première avec la Civic WTCC. Leurs voitures de courses ayant été transportées en Chine par bateau, ils disposaient de leur voiture de tests.

« Ce fut une expérience très utile car cette piste offre un challenge unique en matière de set-up », explique Alessandro Mariani, le Directeur de JAS Motorsport. « Nous avons réalisé un gros travail mais il nous en reste encore à achever pour définir un compromis efficace. »

Aussi expérimentés qu’ils soient, Tarquini et Monteiro continuent à approcher le circuit avec humilité. « J’ai désormais bouclé 21 tours et je dois avouer n’en connaître que 65-70% », reconnaît l’Italien. « C’est un tracé très exigeant et très rapide, en constante évolution à cause de la météo, des bosses… Vous devez revoir tous vos repères. Dans le cadre d’une course WTCC, nous sommes à la limite du début à la fin, mais ici il est difficile d’être en permanence à 100%. Vous devez en effet conserver une marge pour compenser une potentielle erreur. »

Monteiro l’a vécu en percutant le rail dans la portion de Flugplatz durant les qualifications. « Je suivais une voiture plus lente et elle a freiné plus tôt qu’attendu au sommet d’une crête. Je suis parvenu à l’éviter mais j’ai perdu l’auto. Une situation typique de celles rencontrées sur la Nordschleife. Nous ne rencontrerons pas ce problème de trafic en WTCC l’an prochain, mais il sera toujours primordial de garder sa concentration. J’aime beaucoup cette piste qui procure tant d’adrénaline ! Avoir l’opportunité de faire une course ici, c’est un rêve qui se réalise. »

Le Civic fut réparée, mais le brouillard provoqua l’annulation de la course. « L’Enfer vert » a gagné…

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less