Motorsport

L’actu week-end : Power remporte l’Indy 500, un dimanche australien !

Kristoffersson passe la troisième en WRX

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 mai 2018 - 13:22
L’actu week-end : Power remporte (...)

Chaque lundi, nous revenons sur l’actualité principale des sports mécaniques dans le monde entier. Résultats, faits, chiffres, rien ne vous échappe grâce à ce tour d’actu du week-end !

Comme la tradition le veut, les 500 miles d’Indianapolis étaient disputés ce week-end, quelques dizaines de minutes après l’arrivée du Grand Prix de Monaco. L’Australie a fait main basse sur les deux courses classiques puisque suite à la victoire de Daniel Ricciardo en Principauté, c’est Will Power qui a remporté la célèbre course sur ovale en IndyCar.

Parti en première ligne aux côtés d’Ed Carpenter, poleman, et de Simon Pagenaud, Will Power a été l’un des plus rapides durant l’intégralité de la course. L’Australien a également réussi à se décaler en stratégie tout au long de la course, et notamment durant la première partie, plutôt calme, pour avoir une stratégie avantageuse sur les autres pilotes les plus rapides, menés par Ed Carpenter.

Ce dernier a alors décidé de limiter son attaque sur Power, qui menait aux abords de la mi-course, en ayant peur de manquer de carburant s’il venait à trop chercher un dépassement sur l’Américain.

Une stratégie qui malheureusement s’est avérée inutile, puisque la deuxième partie de la course a été très animée. Durant la première moitié, l’abandon le plus important a été celui de Takuma Sato, pris dans un accident avec James Davison, presque au ralenti sur la piste. Le vainqueur de 2017 a vu sa course s’arrêter à ce moment.

Danica Patrick a également abandonné dans la première moitié de la course. La pilote américaine faisait ses adieux à la compétition en revenant en IndyCar, après avoir quitté le championnat fin 2011. Malheureusement pour elle, sa dernière course en monoplace s’est terminée dans le mur, comme sa dernière course en Nascar, le Daytona 500, en février.

En deuxième partie de course, Sébastien Bourdais a été l’un des principaux abandons, et le Français paye cher cet accident au championnat. Helio Castroneves, engagé dans une quatrième Penske pour ce mois de mai à Indianapolis, a également terminé sa course dans le mur.

En fin de course, on a cru à un hold-up d’Oriol Servia, puis de Stefan Wilson. Ce dernier est le petit frère de Justin Wilson, qui a perdu la vie dans le championnat il y a trois ans, mais a dû rentrer aux stands à une poignée de boucles de l’arrivée.

Au final, Power s’est retrouvé seul en tête devant Scott Dixon, qui a décalé sa stratégie et espérait profiter de ne pas devoir s’arrêter. Le Néo-Zélandais a été dépassé par Ed Carpenter dans les derniers tours et complète le podium. Simon Pagenaud a terminé sixième.

Will Power remporte pour la première fois l’Indy 500, ce qui constitue un succès exceptionnel pour celui qui avait de grandes difficultés sur ovale dans le passé. Power a donc fait triompher l’Australie une deuxième fois en ce dimanche 27 mai et prend au passage les commandes du championnat après avoir déjà remporté le Grand Prix d’Indianapolis il y a deux semaines.

Le WRX avait aussi une escale ce week-end, à Silverstone pour être précis. C’était la première fois que le championnat du monde de Rallycross s’arrêtait à Silverstone, et Johan Kristoffersson a confirmé la tendance en allant chercher sa troisième victoire en quatre courses.

Le champion en titre a devancé Andreas Bakkerud et Sébastien Loeb en finale. Les trois hommes forts du championnat en ont donc profité pour conforter leurs positions, mais Mattias Ekström est revenu sur Petter Solberg, à égalité en quatrième position, trois points derrière Bakkerud au championnat. Kristoffersson possède 105 unités, Loeb 91 et Bakkerud 83.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less