Motorsport

L’Evora Lotus Jetalliance a du potentiel

Jan Kalmar répond à nos questions

Recherche

Par

30 avril 2011 - 19:49
L’Evora Lotus Jetalliance a du (...)

Les deux Lotus Evora de l’équipe Lotus Jetalliance, qui participeront aux prochaines 24 Heures du Mans en catégorie GTE Pro, ont fait leur première apparition en public lors de la Journée Test du dimanche 24 avril. Le meilleur chrono de l’Evora n°65 (James Rossiter/Johnny Mowlem/Jonathan Hirschi) a été réalisé l’après-midi, en 4’09"692, celui-ci de l’Evora n°64 (Lukas Lichtner/Hoyer/Martin Rich/Oscar Slingerland), réalisé par Lukas Lichtner-Hoyer le matin étant de 4’20"925.

L’Evora n°65 a bouclé au cours de la journée 53 tours du circuit contre 32 à la voiture soeur. La plus grande vitesse maxi de l’Evora a été de 281 km/h, vitesse raisonnable si on la compare aux 290 kmh des meilleures Ferrari ou des BMW M3 GT.

Jan Kalmar, le Team Principal de Lotus Jetalliance, a répondu aimablement à quelques questions :

Quelles sont vos impressions après cette Journée Test ?

"La Journée Test du Mans était pour nous la première opportunité de voir notre voiture en situation par rapport à la concurrence. L’Evora n°65 a bien tourné et nous savons maintenant où nous en sommes par rapport aux autres concurrents. Les performances ont été celles que nous attendions et nous devons maintenant progresser. Pour l’Evora n°64, c’étaient ses premiers tours de roue et, si on garde ça à l’esprit, je pense que c’était très réussi. D’entrée, la voiture a du potentiel, et avec un programme d’essais intensif, nous serons bientôt là."

Les performances de l’Evora ont-elles correspondu à vos attentes ? Moteur, pneus, tenue de route...

"La voiture est très nouvelle pour nous, mais les pilotes apprécient sa maniabilité, elle est super pour les pneus et la consommation de carburant est bonne. Nous devons encore travailler sur la puissance, mais l’aérodynamique de la voiture est très bien. Nous avons beaucoup appris, et nous sommes là où nous le voulons. Nous n’étions pas très loin des performances de l’Aston Martin, ce qui n’est pas trop mal quand on considère que c’était notre première sortie..."

Y-a-t-il beaucoup de développement à venir sur les voitures ?

"Ce que nous avons vu au Mans, c’est le résultat de quatre mois de travail acharné de tous les membres du team, c’est seulement le début, attendez vous à en voir bien davantage. Nous avons un programme, mais c’est tout ce que je dirai !"

Quels sont vos espoirs pour Le Mans et la saison de l’ILMC ?

"L’espoir est d’avoir une bonne voiture fiable qui, à un moment, se battra pour une place sur le podium. Cependant, rappelez-vous, "Rome ne s’est pas faite en un jour", et ce que nous avons réussi en quatre petits mois est un témoignage de l’engagement de Lotus Jetalliance et nous ne arrêterons pas là."

Nous remercions Liz Brooks, de Group Lotus, pour son aide. Propos recueillis par Claude Foubert.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less