Motorsport

Kubica : C’est une belle victoire

Evans lui a donné du fil à retordre

Recherche

Par Olivier Ferret

25 août 2013 - 19:38
Kubica : C'est une belle victoire

Participant au triomphe de Citroën Racing sur ce Rallye d’Allemagne, Robert Kubica et Maciek Baran ont remporté leur troisième victoire en WRC2. Ce premier succès sur asphalte permet à l’équipage de la DS3 RRC de prendre la tête du classement général.

Premier rendez-vous 100% tarmac de la saison, le Rallye d’Allemagne constituait un nouveau défi pour Robert Kubica. Vainqueur en Grèce et en Sardaigne, puis deuxième en Finlande, le Polonais espérait poursuivre sa bonne série sur un parcours inédit pour lui.

L’épreuve était lancée le jeudi après-midi depuis Cologne. Sur la route menant les concurrents à Trèves, deux spéciales permettaient d’établir une première hiérarchie. Meilleur temps dans chacun des secteurs, Robert Kubica s’installait d’emblée en tête, avec une quinzaine de secondes d’avance sur Elfyn Evans. « Ce n’était pas évident, je ne m’attendais pas du tout à ce type de conditions », tempérait le pilote de la DS3 RRC. « Il faisait assez froid et je n’arrivais pas à maintenir les pneus en température. La voiture glissait donc beaucoup. »

Le lendemain, le rallye restait dans la région de Trèves et empruntait des routes serpentant dans les vignobles bordant la Moselle. Ralenti par des problèmes de frein à main tout au long de la première boucle, Robert Kubica devait parfois enclencher la marche arrière pour négocier les épingles les plus serrées. Il conservait néanmoins les commandes pour quelques secondes. Trois meilleurs temps venaient ponctuer l’après-midi du Polonais, pourtant confronté à de nouvelles péripéties : « Dans l’ES6, nous sommes passés très fort dans une compression, ce qui a provoqué la casse de l’aileron et de la lunette arrière. Nous avons réparé avant la spéciale suivante, mais nous avons oublié de refermer correctement le hayon, qui s’ouvrait donc sans cesse. L’ES8 s’est enfin déroulée sans encombre ! »

Le décor changeait radicalement pour la troisième étape, puisque les vignes cédaient place aux routes de la campagne rhénane et au camp militaire de Baumholder. Cette journée était marquée par le duel incessant entre Robert Kubica et Elfyin Evans, qui s’échangeaient à quatre reprises le commandement du WRC2 ! Malgré des conditions rendues de plus en plus difficiles par la pluie, le pilote de la Citroën avait le dernier mot et il regagnait le parc fermé avec… 7’’8 d’avance.

Dimanche, il ne restait plus que deux spéciales pour départager les deux rivaux. Robert produisait son effort dans Dhrontal 1, ce qui lui permettait d’augmenter son avance d’une dizaine de secondes. L’ultime chrono ne se déroulait pourtant pas dans la plus grande sérénité : « J’entendais des bruits dans la transmission et j’avais peur que nous cassions quelque chose ! Mais nous sommes là et ce résultat fait du bien, d’autant que nous terminons à la 5e place du classement général. C’est une belle victoire, car Evans nous a donné du fil à retordre. Nous sommes maintenant en tête du championnat, mais mon objectif premier reste d’apprendre à chaque rallye. L’expérience est la clé en WRC et chaque spéciale me permet de progresser. »

Avec cinq rallyes à son compteur, le pilote de la DS3 RRC prend donc la tête avec huit points d’avance sur Al Kuwari, qui totalise le même nombre de résultats. « Robert poursuit son apprentissage accéléré. Il a réalisé une belle course en étant constamment sous pression, mais il a su gérer. Il est maintenant dans les meilleures dispositions pour remporter le championnat », souligne Yves Matton, Directeur de Citroën Racing.

Absents en Australie, Robert Kubica et Maciek Baran disputeront le Rallye de Pologne (ERC) du 13 au 15 septembre prochains. Ils seront de retour en WRC à l’occasion du Rallye de France (3-6 octobre).

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less