Ketomaa attaque à fond en WRC 2

Al-Attiyah en proie à des soucis de boîte de vitesses

Recherche

Par www.wrc.com

14 novembre 2014 - 20:44
Ketomaa attaque à fond en WRC 2

Toujours en lice pour le titre WRC 2, Jari Ketomaa a affiché aujourd’hui ses ambitions en dominant la première étape du Wales Rally GB.

Au volant d’une Ford Fiesta R5, le Finlandais a remporté cinq des huit spéciales disputées ce vendredi sur les routes glissantes des forêts du Pays de Galles. Il devance ce soir Bernardo Sousa de 39”5.

Pour conserver une chance d’être titré, Ketomaa doit s’imposer. Son espoir a été relancé par les problèmes de boîte de vitesses connus aujourd’hui par Nasser Al-Attiyah, leader du championnat. Le Qatari conserve toutefois l’avantage mathématique : même en cas de victoire de Ketomaa, il n’a besoin que d’une arrivée dans le top 7 pour être sacré.

Initialement installé à la deuxième position, Al-Attiyah a rétrogradé au huitième rang à cause de problème de transmission sur sa Fiesta RRC, à 1’34”2 de Ketomaa. Quant au Finlandais, son seul problème aura été un court arrêt dans l’ES6 pour relancer la direction assistée.

« J’ai piloté à mon meilleur niveau aujourd’hui, » a commenté Ketomaa. « On ne peut pas faire grand-chose, à part gagner autant de spéciales que possible pour rester au top. J’aime ce rallye et j’ai besoin de rester concentré sur ce que j’ai à faire, en espérant que ça tourne de la meilleure façon possible derrière moi. »

Longtemps leader de la catégorie cette saison, Lorenzo Bertelli (Fiesta R5) occupe la troisième place, à 1’09”5 de Ketomaa. Des ratés moteur ont fait rétrograder hors du top 3 Tom Cave, qui compte 5”5 de retard sur Bertelli. De la troisième à la septième position, cinq voitures se tiennent en tout juste 11”.

Karl Kruuda a cassé une barre antiroulis sur sa Fiesta S2000, mais il occupe tout de même la cinquième position. Il compte moins d’une seconde d’avance sur Matthew Wilson et 2”6 de plus sur Valeriy Gorban. Ce dernier a occupé le deuxième rang au cours de la journée, avant de perdre un temps précieux à cause de deux tête-à-queue et d’une touchette contre un talus.

Nicolas Fuchs a lui aussi cassé une barre antiroulis sur sa Fiesta R5, dans l’ES6. Cette spéciale a par ailleurs valu une crevaison à Quentin Gilbert et David Bogie. En difficulté pour remplacer sa roue, Bogie a dû abandonner.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos