Motorsport

Julien Jousse s’explique suite à son éviction de chez Pescarolo

Stuart Hall a pris sa place

Recherche

Par

1er juin 2012 - 17:57
Julien Jousse s’explique suite à son (...)

Débarqué il y a quelques jours au profit de Stuart Hall chez Pescarolo Team, Julien Jousse n’a que peu de temps pour retrouver un baquet en vue des 24 Heures du Mans. Depuis son éviction, Julien était resté très discret et il était temps selon lui de donner son sentiment sur son remplacement. On ne souhaite de mal à aucun pilote, mais il serait fort dommage de se quelqu’un de sa trempe au départ des 24 Heures du Mans. A l’origine, il était prévu que Julien reprenne le volant de la Pescarolo 03 pour Silverstone, mais qu’en sera-t-il vraiment...

"Ma déception est immense de ne pas être au volant de cette Pescarolo que j’attends depuis le début de saison. Ce challenge pescarolo 03 /ex-Aston Martin a motivé mon choix de rester chez Pescarolo Team malgré la situation financière que je savais très difficile après le départ d’Autovision. Voilà pourquoi j’ai encaissé sans broncher le forfait de Spa."

"Ce que je regrette le plus, c’est qu’Henri m’ait prévenu le dernier alors que toute l’équipe était déjà au courant. Malgré ce comportement décevant, mon entourage et moi-même avions finalement accepté de laisser ma place, malgré mon contrat, à un pilote cher payant uniquement pour sauver l’écurie d’Henri. Même si c’est très dur et très injuste vu mon implication dans le team, vu ma saison sans aucune faute et le titre pilote 2011, j’étais donc prêt à me sacrifier et à redescendre en LMP2 pour les 24 heures du Mans car Alan Docking Racing, que je connais très bien depuis la Formula Superleague, nous a fait une proposition qu’Henri a négligée, ce que je ne comprends pas du tout ? Pourtant, j’ai le sentiment que mon « sacrifice » était digne et professionnel, et je comprends encore moins qu’Henri ait coupé tout contact avec moi depuis une semaine, silence total, aucun soutien ni réconfort, aucune information de sa part. Il m’avait promis que son avocat devait me faire parvenir « un courrier officiel », il ne l’a jamais fait..."

"C’est son refus obstiné de m’aider à me recaser quelque part et cette indifférence, qui a motivé mes conseils à me défendre, car c’est un arrêt terrible à ma carrière alors que je ne pense pas avoir sincèrement démérité. Henri avait choisi cette procédure de saisie conservatoire contre les 2 Ferrari Luxury, j’ai procédé de même, il ne peut me le reprocher ! J’en profite pour remercier tous ceux qui m’ont activement soutenu, tous les SMS, mails, ça fait chaud au cœur... après un tel coup inattendu. Désolé mais je n’ai répondu à personne... j’ai espéré jusqu’au dernier moment, notamment après l’arrivée médiatisée de Cetelem ?"

"Sachez surtout que j’ai TOUT fait pour trouver une solution amiable avec Henri, j’ai tous les documents pour le prouver, jour après jour, mais pour avancer, il faut être deux ! Je ne le blâme pas de vouloir tout faire pour préserver son écurie, j’étais disposé à l’aider je le répète en laissant ma place, mais il aurait pu le faire sans me briser, sans attendre le dernier moment. Comment rebondir à 3 semaines des 24 heures alors qu’à Spa, j’avais de nombreux contacts ?"

"Permettez-moi de remercier enfin Alan Docking (ADR) pour sa confiance en me proposant in extremis le volant de la LMP2 en tête du Championnat WEC. Puisqu’Henri et ses « riches décisionnaires » ne veulent pas m’aider, je suis venu voir en cette journée test ce que nous pouvons trouver comme accord."

"En conclusion, l’objectif de ma démarche n’est pas de détruire Pescarolo Team mais simplement d’être présent aux 24 Heures du Mans. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less