Motorsport

Jody Firth : La course a été incroyable en LMP2

"Nous avons un bon package, de bons pilotes et une bonne équipe"

Recherche

Par

19 juillet 2012 - 21:06
Jody Firth : La course a été incroyable

Présent l’an passé en Le Mans Series sur une ORECA 03 du Thiriet by TDS Racing, Jody Firth garde la même monture cette année, mais au sein du Murphy Prototypes. Troisième à Spa dans le cadre du Championnat du Monde d’Endurance, le trio Firth/Hughes/Hartley a récidivé le week-end dernier en European Le Mans Series sur le tracé de Donington Park. Depuis le début de saison, l’écurie irlandaise dirigée par Greg Murphy répond présente si bien que le Murphy Prototypes pourrait bien surprendre d’ici la fin de saison. Jody Firth fait le point sur sa présence en ELMS, mais aussi sur l’avenir.

Laurent Mercier : Jody, quel a été l’élément manquant à Donington pour rafler la victoire ?

Jody Firth : « Nous n’avons pas été performants tout au long de la course. Le pire a peut-être été durant mon relais j’étais en soft comme en qualification. Le comportement de la voiture ne nous a pas permis de montrer la pointe de vitesse que nous avions durant les Libres 3. Nous étions confiants à l’issue de cette session. De toute évidence, le changement du nez avant nous aussi empêché de nous battre pour la victoire. Selon nous, la grille n’était pas cassée, mais simplement craquée, et cela ne posait pas de problème. »

Es-tu confiant pour le reste de la saison ?

« Oui très confiant même. Nous avons un bon package, de bons pilotes et une bonne équipe. Nous savons dans quelle direction nous diriger et nous sommes tout près d’être au top. »

Malgré le peu de concurrents dans la série, le niveau est très relevé. Quel est le problème selon toi ?

« La course a été incroyable en LMP2, et ce sont les équipes et le promoteur qu’il faut féliciter. Je pense que le championnat est en difficulté parce que Peter Auto a été forcé d’attendre que le calendrier du Championnat du Monde d’Endurance soit publié. Cela a été retardé et la série Blancpain a été lancée. Ce championnat a pris plusieurs équipes qui avaient l’habitude de rouler en Le Mans Series. C’est aussi ce qui a eu une influence sur le peu d’engagés. Ce n’est pas la série qui est en cause car elle est reconnue comme l’une des meilleures au monde. Il y a aussi la situation économique défavorable. Nous devons tous être présents jusqu’à la fin de saison. Je ne suis pas certain que Portimao ait lieu, mais cela n’a pas de rapport avec le championnat. Je crois que le circuit n’est pas dans une bonne position financière. Un championnat de trois courses n’est pas bon et je pense que le promoteur a travaillé dur pour trouver une solution suite à l’annulation de Zolder. »

Le mois dernier, tu prenais part aux 24 Heures du Mans. Qu’en retiens-tu ?

« Wow, que c’est un événement extraordinaire. J’ai vraiment apprécié. Je ne suis pas trop déçu du résultat. Evidemment, ce n’est jamais agréable d’abandonner, mais nous avons montré de quoi nous étions capables et que nous avons notre place parmi les meilleures équipes au monde. Ce n’est quand même pas mal pour notre troisième course. J’en retiens beaucoup de bons souvenirs avec l’odeur des barbecues le soir alors que j’étais au volant, les lumières, la fête, la piste superbe, la foule, les fans, etc... Il y a tellement de bonnes choses. J’espère bien y revenir l’an prochain et nous allons travailler dur pour cet objectif. »

Quelle est la meilleure option pour 2013 ? Une participation au WEC ?

« Le WEC est une option, mais il faut pour cela un budget conséquent. Nous avons besoin de trouver des sponsors pour nous aider à y participer. Nous espérons trouver des investisseurs sérieux. Je pense que des partenaires peuvent être intéressés à soutenir une équipe aussi professionnelle que Murphy Prototypes. Nous souhaitons disputer le reste de la saison European Le Mans Series, mais aussi d’autres courses. Nous verrons ensuite les différentes options. »

Tu partages ton baquet depuis Spa avec Brendon Hartley. Que peux-tu nous en dire ?

« Brendon est un très bon coéquipier et c’est devenu un ami. Nous sommes très chanceux d’avoir un équipage qui se vaut au niveau de la performance et nous avons le même style de conduite. Cela aide les ingénieurs lorsqu’il faut régler la voiture. La pointe de vitesse de Brendon n’est plus à démontrer et il a eu un bon apprentissage chez Red Bull. Son bagage technique est très bon sachant que c’est important quand tu roules dans un prototype. Je prends beaucoup de plaisir à travailler à ses côtés. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less