Motorsport

Jean-Éric Vergne dans son jardin

Essais FR3.5 à Motorland Aragon

Recherche

Par z.Marie-Lyse Trebuc

26 mars 2010 - 20:07
Jean-Éric Vergne dans son jardin

Auteur du record du tour en Formula Renault 3.5 Series sur le circuit de Motorland Aragón en octobre dernier, Jean-Éric Vergne (SG Formula) confirme aujourd’hui en réalisant quasiment la même performance. À l’issue de cette première journée d’essais collectifs, le Français devance Jan Charouz (P1 Motorsport) et Nathanaël Berthon (International Draco Racing).

Pour ses derniers essais collectifs avant le lancement de la saison, la Formula Renault 3.5 Series fait étape durant deux jours sur le circuit de Motorland Aragón, tout comme l’Eurocup Mégane Trophy et l’Eurocup Formula Renault 2.0 en début de semaine. Albert Costa (Epsilon Euskadi), toujours souffrant de la main droite suite à son accident à Barcelone, doit de nouveau faire l’impasse sur ces deux jours d’essais. Daniel Ricciardo (Tech 1 Racing), pilote de réserve Red Bull F1 Team, est lui retenu à Melbourne pour le Grand Prix de F1. L’Australien est remplacé par Leonardo Cordeiro et Claudio Cantelli. Respectivement champion et vice-champion de la F3 SudAm, les deux pilotes répondent là, à une invitation de Red Bull Racing.

L’équipe Interwetten.com Racing, absente à Barcelone et Jerez, vient compléter le plateau avec le champion Euro F3 Open, Bruno Mendez ainsi que le pilote Belge Frédéric Vervisch. Sergio Canamasas rejoint lui les rangs de SG Formula, tandis que Jon Lancaster, vainqueur d’une course la saison dernière en Formula Renault 3.5 Series, fait son retour dans la discipline chez Fortec Motorsport.

La matinée démarre très fort. Nathanaël Berthon ne tarde pas à trouver le bon rythme. Il s’installe solidement à la première place et améliore coup sur coup son temps de référence. Avec un tour bouclé en 1’43’’818, le Français devance Greg Mansell (Comtec Racing) et Mikhail Aleshin (Carlin Motorsport) à mi-séance.

Décidément en forme, Nathanaël Berthon enchaine les tours ce matin et améliore encore le meilleur temps provisoire, avec un chrono de 1’43’’512, tandis que Federico Leo (Pons Racing) se hisse au deuxième rang et Victor Garcia (KMP Racing) au troisième. Le nom des deux leaders ne changera plus jusqu’à la pause. Nathanaël Berthon pointe en tête à mi-journée, devant Federico Leo, Walter Grubmuller (P1 Motorsport), Victor Garcia et Anton Nebylitskyi (KMP Racing).

L’après-midi, Keisuke Kunimoto (Epsilon Euskadi) et Jean-Éric Vergne donnent le la. Comme bien souvent, les pilotes évoluent durant la majeure partie de l’après-midi en conditions de course. Jon Lancaster et Jean-Éric Vergne se hissent en haut de la feuille de temps à l’approche de la dernière heure de roulage de la journée. La température ambiante baisse quelque peu, les équipes se préparent alors à chausser des gommes neuves.

Jan Charouz est le premier à sortir en pneus neufs. Il s’empare logiquement de la première place en 1’43’’905. Mais Jean-Éric Vergne part à son tour à l’assaut du chrono et enchaine les meilleurs tours. 1’43’’524, 1’43’’377 puis 1’43’’235, le Français s’installe confortablement en haut de la hiérarchie. Derrière lui Anton Nebylitskyi, Greg Mansell, Federico Leo et Jan Charouz se disputent la deuxième position. Le Tchèque obtient finalement le dernier mot. Demain, pour la dernière journée d’essais collectifs, tous les pilotes devront évoluer obligatoirement en configuration aérodynamique light.

Jean-Éric Vergne : « Ce matin nous avons eu quelques problèmes que nous avons résolus. Comme à Barcelone et Jerez, nous avons prouvé notre niveau de performance. C’est parfait d’être vite sur trois circuits différents. Demain nous allons découvrir la configuration aéro light, ce sera une première pour nous. »

Greg Mansell : « Je ne suis pas au top physiquement, mais quel plaisir de travailler avec Comtec Racing ! C’est la première fois de ma carrière que je vais faire deux saisons dans une même discipline. C’est intéressant. Le niveau est très relevé cette année, pour bien faire il faudra être très régulier. »

Bruno Mendez : « Formula Renault 3.5 est une monoplace très différente de ce que j’ai connu jusque-là. C’est une voiture plus puissante qu’une F3 par exemple, avec des freins carbone très performants. Je n’ai pas encore signé, mais j’espère le faire bientôt. Après la F3 c’est, je pense, la discipline logique. Cette année le niveau est incroyable. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less