Motorsport

JRM Racing malchanceux à São Paulo

Pas de chance pour la HPD ARX-03a

Recherche

Par

18 septembre 2012 - 14:24
JRM Racing malchanceux à São Paulo

Alors que le JRM Racing espérait bien jouer sa carte dans la lutte l’opposant aux deux autres teams privés LMP1, Rebellion Racing et Strakkka Racing, un problème électrique a anéanti ces espoirs, contraignant la HPD ARX-03a #22 à une course solitaire pendant la majeure partie des 6 Heures de São Paulo, avec des chronos très proches de ceux de ses rivaux. Peter Dumbreck avait pris le départ et gagnait deux places au cours de son relais, avec des pneumatiques efficaces et une voiture économe en carburant. L’écossais passait ensuite le relais à David Brabham. Peu après, le safety car entrait en action et le moteur de la HPD coupait. David Brabham, qui avait pris la suite de Dumbreck, tentait de le relancer mais sans succès. Il parvint cependant à ses fins mais 12 tours s’étaient déjà écoulés, ruinant la course de la HPD #22.

David Brabham : « Je suis monté à bord de la voiture et peu après le safety car a été sorti, donc j’ai mis la voiture en mode safety car. Quand on roule comme ça, le moteur peut un peu toussoter, mais je ne m’en inquiétais pas, mais la voiture s’est arrêtée brusquement. Nous avons essayé quelques petites choses pour la faire repartir et finalement elle est repartie, mais nous avions déjà perdu 12 tours à ce moment-là. J’ai fait de mon mieux pour reprendre des places -la voiture était vraiment performante. Nous avons été rapides tout au long du week-end et nous avions trouvé un bon set-up, aussi si nous pouvons régler les deux ou trois derniers petits problèmes nous serons bien pour les manches restantes du championnat. »

Peter Dumbreck : « Mes relais ont vraiment été plutôt bons. J’ai essayé de ne pas trop attaquer au départ mais je pouvais rester au contact des voitures de devant. J’ai été bloqué derrière la HPD Strakka vers la fin de mon deuxième relais, et même si j’étais plus rapide, c’était difficile de trouver le moyen de passer. J’ai essayé de passer dans l’épingle et je me suis porté à sa hauteur, mais nous sommes rentrés en contact. Cependant c’est la course -je pensais que le virage était pour moi. A ce moment-là, c’était décevant de perdre du temps alors que la stratégie jouait pour nous. Les pneus étaient bien endurants et au niveau de la stratégie en carburant nous étions très bien, aussi nous aurions pu faire un arrêt de moins et gagner des places. »

Karun Chandhok prit le dernier relais, après que Brabham lui ait confié la voiture en douzième position. Le pilote indien regagna trois places pour terminer neuvième, quatrième des LMP1 privées.

Karun Chandhok : « La première heure que j’ai passée à bord était très sympa. J’étais en plein milieu du peloton avec beaucoup de voitures autour de moi ; nous étions rapides et je pouvais dépasser et tailler ma route. Mais ensuite nous sommes arrivés à un point où ça devait difficile de reprendre des places, donc nous avons commencé à économiser du carburant et d’essayer de faire moins d’arrêts. Dans l’ensemble le week-end a été positif et même si c’est décevant de ne pas avoir de résultat, il y a beaucoup de choses positives. »

Niigel Stepney, Team Manager : « Cela a vraiment été dommage de prendre autant de temps avec ce problème. Quand le safety car est sorti, David a enclenché le mode safey car, qui commande la consommation de carburant et la vitesse. A ce stade, il semble qu’un des composants ait amener l’accélérateur à se bloquer et à stopper la voiture. Après un reset, nous avons pu faire repartir la voiture, mais nous avions déjà perdu énormément de temps. C’est décevant car la première partie de la course avait été incroyablement prometteuse et parce que jusqu’ici nous n’avions pas connu de problèmes de fiabilité. Nous allons tout examiner et nous assurer que cela ne se reproduise pas pour que nous puissions capitaliser sur les améliorations que nous avons faites. »

James Rumsey, Team Principal : « Malgré nos problèmes en course, nous avons à nouveau montré beaucoup de potentiel. Notre consommation et notre gestion des pneumatiques ont été excellentes et nous tournions dans des temps pas très loin des Audi et très compétitifs avec ceux des privés. Sans le problème, nous croyons que nous aurions terminé quatrième au général et premier des privés grâce à notre stratégie. Néanmoins, nous avons terminé et marqué des points, qui sont très importants pour le championnat. Nous voudrions féliciter Toyota pour sa première victoire et nous sommes ravis de voir le championnat grandir. Nous nous tournons maintenant vers Bahrain, dans deux semaines seulement, où nous espérons avoir plus de chance. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less