Motorsport

J-WRC : Lemes en tête avant la dernière étape

Rallye d’Espagne - Jour 2

Recherche

Par www.wrc.com

23 octobre 2010 - 20:50
J-WRC : Lemes en tête avant la (...)

Même s’il n’a remporté qu’une des six spéciales de l’étape, Yeray Lemes possède toujours une petite avance dans un combat titanesque pour la victoire du Rallye d’Espagne.

En remportant cinq spéciales, Hans Weijs Jr a réduit l’écart entre lui et Lemes de 44,9 secondes à 14 secondes à l’issue de la deuxième étape de l’épreuve de Salou. Comme prévu, Weijs Jr a trouvé un meilleur rythme au volant de sa Citroën C2 Super 1600 sur l’asphalte catalan. Le Néerlandais avait incontestablement un meilleur rythme.

Mais le principal fait de la journée concerne Aaron Burkart. En arrivant en Espagne, Burkart possédait sept points d’avance au Championnat. Mais ses espoirs de sacre en J-WRC ont volé en éclat lorsqu’il est sorti de la route à la fin de la première spéciale.

Le pilote de la Suzuki était sur le point de rallier l’arrivée de Santa Marina au moment où il a perdu une roue de sa Swift. L’Allemand ne pouvait plus arrêter la voiture qui a fini sa course dans un talus. « Je n’arrivais pas à y croire », se souvient Burkart. « J’ai tiré le frein à main pour essayer de prendre le virage, mais ça n’a rien fait. Je n’ai rien heurté. Certes, nous avons pas mal coupé les virages, mais pas plus que d’habitude. Je n’ai pas heurté de pierre ou quoi que ce soit d’autre. Je suis vraiment très déçu. C’est terrible. » Burkart espère pourvoir repartir pour la dernière étape de demain, mais il partira à la sixième place, alors que son rival pour le titre se bat pour la tête de l’épreuve.

Cependant, les problèmes de Burkart ne changent pas l’attitude de Weijs Jr. « J’ai un objectif pour ce rallye et cet objectif est clair : gagner », assure le Néerlandais. « J’imagine qu’il doit y avoir un peu plus de pression désormais, mais je ne la ressens pas. Je ne vais rien changer, nous allons simplement attaquer pour aller chercher la victoire, c’est ce que nous devons faire. Si nous avons une crevaison ou quoi que ce soit d’autre, nous pourrions tout perdre. Il (Yeray Lemes) doit être sous pression. »

Néanmoins, après avoir été poursuivi pendant toute l’étape, Lemes semblait plutôt détendu. « C’est une belle bagarre », commente le leader de l’épreuve. « Mais je devrais peut-être rouler dans la catégorie Historique. Cette voiture roule depuis 2004 ! »

Lemes n’a connu qu’une brève sortie de route survenue dans la deuxième spéciale de l’étape. Il a ensuite attaqué aussi fort qu’il le pouvait au volant de sa vieille Renault fatiguée, afin de récupérer le temps perdu sur Weijs Jr. Il a remporté l’ES10 en reprenant 2,5 secondes à son rival.

Todor Slavov a récupéré la troisième place suite au retrait de Burkart. La progression du Bulgare a été constante ce samedi, même si un souci électrique l’a un peu ralenti.

keyboard_arrow_right

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less