Motorsport

Interview exclusive avec Tio Ellinas

Le Chypriote soutenu par Marussia cherche du budget

Recherche

Par Camille Komaël

24 mai 2014 - 21:19
Interview exclusive avec Tio Ellinas

Samedi soir, après la course, alors que les mécaniciens de l’équipe MP Motorsport s’affairaient à ranger tout le matériel, NextGen-Auto a pu rencontrer Tio Ellinas, pilote soutenu par l’écurie de Formule 1 Marussia. Le jeune chypriote a terminé le championnat de GP3 en quatrième position l’an passé et a pour l’instant inscrit les seuls points de son équipe de GP2 cette saison. Mais il n’a pas de budget et se bat pour poursuivre sa carrière : après des essais en Formule Renault 3.5 cet hiver, il a pu débuter en GP2 lors du week-end de Barcelone. Il évoque pour nous sa course du jour, son avenir en GP2, ainsi que le soutien reçu par Marussia.

Q : Tu n’as pas eu de chance dans la course courte ! Que s’est-il passé ?

Ellinas : Je suis parti 10è mais mon départ n’a pas été bon et j’ai perdu trois places. Quand j’ai voulu doubler pour rattraper mon retard, je suis passé à l’intérieur et on m’a fermé la porte. Après ça, mon aileron avant était endommagé, donc j’ai dû m’arrêter aux stands. J’ai encore dû m’arrêter plus tard car j’ai eu une crevaison. Mais ce qui est bien c’est que j’ai pu faire des temps au tour rapides en tendres et super tendres.

Q : A Barcelone, dès ta première course en GP2, tu as inscrit six points. Hier, tu en as inscrit un autre. Ce sont de bons débuts !

Ellinas : Oui, c’est un bon départ. Vu que les autres gars courent dans cette catégorie depuis trois ou quatre ans, c’est pas mal ! Mais il faut encore améliorer notre position en qualifications. Ce serait bien aussi d’obtenir un podium, voire de gagner une course, sait-on jamais.

Q : Est-ce que tu sais si tu vas rester dans l’équipe pour la suite de la saison ?

Ellinas : Je ne sais pas, le contrat n’était que pour Barcelone et Monaco. Je n’ai aucun budget pour cette année, donc c’est très, très difficile pour moi. Ce serait bien que je puisse rester.

Q : L’an dernier tu as pu tester pour Marussia en Formule 1, à Silverstone. Est-ce que cette année tu pourras avoir de nouveau cette chance ?

Ellinas : Peut-être. On n’est pas encore sûrs pour le moment. Ils me contacteront plus tard pour me le dire. On verra…

Q : Est-ce que Marussia t’aide à trouver un volant ?

Ellinas : Ils essaient de m’aider, de trouver des places. Mais pour le moment c’est difficile. Ce serait bien qu’on trouve quelque chose.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less