Motorsport

Interview exclusive avec Arthur Pic

De très bons débuts en GP2 pour le pilote Campos

Recherche

Par Camille Komaël

25 mai 2014 - 11:54
Interview exclusive avec Arthur (...)

Après trois saisons en Formule Renault 3.5, Arthur Pic est cette année passé au GP2. Débutant dans la catégorie avec l’équipe Campos, le Français parvient facilement à batailler avec les pilotes les plus expérimentés. Il est ainsi actuellement cinquième au championnat des pilotes, à seulement neuf points de la troisième place occupée par Cecotto Jr. Il est à noter qu’il a en outre inscrit les seuls points de son équipe jusqu’ici cette saison et que grâce à lui elle pointe à la quatrième place au général, devant ART Grand Prix. Samedi soir, NextGen Auto a pu discuter avec Arthur Pic, tout sourire et détendu après un très bon week-end en piste. Il évoque pour nous son début de saison, ses ambitions pour la suite, et l’aide apportée par son frère aîné, Charles Pic.

Q : Six courses cette saison, cinq fois dans les points, bravo ! Est-ce que tu t’attendais à démarrer la saison aussi bien ?

A. Pic : Si bien, non, on va pas dire ça. L’objectif était de rentrer le maximum de fois possible dans les points : entrer dans les huit premiers à la course 1 et profiter de la grille inversée. C’est ce que je suis arrivé à faire trois fois, donc je suis très content. Maintenant on va essayer de travailler encore un peu sur les qualifications parce que c’est là où on pêche. Mais c’est un bon début de saison globalement.

Q : Tu as couru trois ans en World Series, qu’est-ce qui t’aide pour le GP2, et qu’est-ce qui change le plus ?

A. Pic : Pour moi le plus gros changement, ce sont les pneus. Il faut gérer beaucoup d’usure, il y a une plus grosse dégradation, et c’est plus dur pour le pilote à gérer. Le format des week-ends change aussi, parce qu’on roule très peu en GP2, donc il faut être prêt dès le début du week-end. C’est là, je pense, que les pilotes expérimentés ont un gros avantage sur nous. En tant que débutants, on essaie de faire du mieux qu’on peut. C’est aussi pour ça qu’en qualifications on est pas très bien comparé à eux.

Q : D’ailleurs la prochaine course est au Red Bull Ring où, toi, tu as déjà couru, mais où beaucoup de pilotes de GP2 n’ont pas encore piloté. Est-ce que tu penses pouvoir en tirer un petit avantage ?

A. Pic : C’est vrai que je pense qu’il y a pas mal de pilotes qui n’y sont pas allés, donc oui, pour le pilote qui vient de la 3.5 ça devrait être un petit avantage. Après, on verra… J’espère qu’on va marquer encore des gros points là-bas.

Q : Avec ta régularité et tous les points engrangés, que vises-tu du coup au championnat cette saison ?

A. Pic : Je pense que pour l’instant je suis toujours cinquième [c’est effectivement le cas, NDLR], par contre ça doit être serré. Leal n’a pas marqué de point mais Richelmi en a marqué beaucoup, donc je pense que nous devons être tous regroupés. Mais je me suis pas vraiment fixé d’objectif au championnat. Ce que je veux, c’est vraiment entrer dans le top 8 des courses 1, marquer un maximum de points, et surtout prendre un maximum d’expérience. Je pense que plus tu fais de kilomètres dans la voiture, le mieux c’est. Donc je veux finir toutes les courses.

Q : Ton frère Charles a déjà couru en GP2. Est-ce qu’il t’aide, te conseille ?

A. Pic : Oui, on parle. Après, c’est surtout moi qui vais vers lui si j’ai des questions. Il y répond, on parle, et il m’aide volontiers.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less