Motorsport

Interview de Yoshiaki Kinoshita, Président du TOYOTA Racing

Le bilan de la première course du TOYOTA Racing

Recherche

Par Olivier Ferret

21 juin 2012 - 10:44
Interview de Yoshiaki Kinoshita, (...)

En arrivant aux 24 Heures du Mans pour disputer sa toute première course, le team TOYOTA Racing s’attendait à relever un véritable défi avec ses nouvelles TS030 HYBRID.

Après un bel effort lors des qualifications, la n°7 confiée à Alex Wurz, Nicolas Lapierre et Kazuki Nakajima s’emparait de la cinquième position sur la grille de départ. La n°8 allait faire encore mieux. Anthony Davidson, qui partageait cette voiture avec Stéphane Sarrazin et Sébastien Buemi, obtenait la troisième place avant le lancement d’une course spectaculaire.

Tout au long des premières heures, les deux autos alignées par le TOYOTA Racing mettaient à profit leur système hybride – qui récupère l’énergie lors des freinages, la stocke dans un super condensateur puis la restitue lors des accélérations à travers un boost significatif – pour se battre aux avant-postes.

A l’approche de la sixième heure, Nicolas atteignait un rang inattendu pour le team : grâce à un dépassement spectaculaire, il passait aux commandes de l’épreuve. Toutefois, quelques secondes plus tard, Anthony était victime d’un gros accident qui éliminait la n°8 et qui changeait l’état d’esprit de l’équipe en conséquence.

Après un contact de Kazuki avec une autre voiture peu après la fin d’une neutralisation, un problème d’alternateur retardait l’auto dans les stands. Au final, une casse moteur obligeait la n°7 à abandonner après 10h30 de course.

Quel est votre bilan pour la première course du TOYOTA Racing ?

Yoshiaki Kinoshita (YK) : C’était très prometteur mais, en fin de compte, décevant. Nous rêvions de mener la course et accomplir ce rêve, même pour un court instant, c’était fantastique. Bien évidemment, l’accident d’Anthony a été un moment effrayant, et un tournant dans la course. Nous lui souhaitons tous un prompt rétablissement. Après cela, c’était difficile d’apprécier la course. Malheureusement, nous avons rencontré quelques problèmes sur la n°7 et nous avons dû abandonner. C’est normal d’avoir dû faire face à des ennuis techniques, notre auto étant très jeune. Nous n’avons pas eu suffisamment d’essais mais cela a été malgré tout un moment très triste pour nous. Nous quittons Le Mans avec plusieurs points à améliorer pour les prochaines épreuves, mais nous pouvons également être fiers. L’ensemble du team a tout donné et je remercie tout le monde pour leurs efforts.

Comment le TOYOTA HYBRID System – Racing a-t-il fonctionné ?

YK : En premier lieu, il s’agit d’une réussite significative de la part de la division Motor Sport et du département hybride de TOYOTA Motor Corporation d’avoir apporté une telle technologie au Mans. Au niveau de la performance, nous sommes satisfaits de la manière dont notre système hybride a contribué à notre vitesse générale. Je pense que cela prouve que notre concept est très prometteur et nous allons continuer à travailler dur sur la fiabilité.

Malgré le résultat du TOYOTA Racing, un moteur TOYOTA s’est bien classé…

YK : Avec le moteur fourni par TMG, REBELLION Racing a fait du bon boulot pour finir « meilleur des autres » en quatrième position. C’est tout à leur honneur et je les en félicite. L’équipe TMG qui apporte son soutien au niveau du moteur a beaucoup travaillé pour fournir un moteur fiable et puissant. Ils méritent ce beau résultat.

A quel point avez-vous apprécié la compétition avec Audi ?

YK : Nous ne savions pas si nous pourrions nous battre avec Audi, donc nous avons apprécié cette bataille autant qu’elle a duré. Un grand bravo à Audi pour cette victoire méritée. Le Mans est une épreuve incroyablement difficile à gagner et ils ont fait un travail fantastique. En plus d’être de supers concurrents en piste, Audi a aussi été très accueillant et très amical. Cela a été un plaisir de courir face à eux, mais également un honneur de se joindre à eux lorsqu’ils ont fêté leur victoire dimanche et d’entendre les mots élogieux du Docteur Ullrich. Nous attendons avec impatience des batailles passionnantes ainsi que des moments sympathiques à vivre ensemble à l’avenir.

Quel est le programme du team pour la suite de la saison ?

YK : Nous allons disputer les courses restantes du Championnat du Monde d’Endurance FIA avec une voiture. Cela représente cinq courses, au cours desquelles nous allons apprendre sur notre voiture et, je l’espère, progresser. Notre objectif est simple : faire preuve de la meilleure performance possible à chaque course.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less