Motorsport

Interview de Ryo Michigami après les premiers essais

Le Japonais découvre son équipe et sa voiture

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 février 2017 - 10:59
Interview de Ryo Michigami après les (...)

Lorsque vous avez été annoncé en tant que pilote d’usine Honda pour 2017, vous avez dit que courir en WTCC serait le sommet de votre carrière, qu’espérez-vous y accomplir ?

"Gagner est toujours l’objectif et je ferai un effort plus important pour que Honda remporte le titre mondial".

Hormis le circuit de Motegi, connaissez-vous bien les autres pistes ? Apprenez-vous vite ?

"Je découvrirai la plupart des pistes du calendrier. Hormis Motegi, j’ai couru à Monza en ELMS dans le prototype Dome à moteur Mugen, et j’ai fait le Grand Prix de F3 à Macao en 1994. J’ai piloté également sur la Nordschleife donc j’ai au moins fait connaissance avec les deux circuits les plus compliqués. Je pense que tous les pilotes apprennent vite, et nous avons un très bon simulateur chez JAS Motorsport, ce qui aide".

Le MAC3 sera une nouveauté pour vous, est-ce que vous avez hâte de le découvrir ou avez-vous des craintes ?

"Vu que je ne connais pas les circuits, ça me prendra un peu de temps pour m’y faire. Je n’ai pas fait le MAC3 au Japon l’an dernier car Norbi, Tiago et Rob Huff étaient les pilotes habituels. Nous ferons des simulations avant que la saison ne commence, j’en suis certain".

Vous avez commencé vos tests d’avant saison en Espagne le mois dernier. Comment ça s’est passé, et qu’avez-vous appris ?

"Je n’avais pas couru depuis la course de WTCC à Motegi l’an dernier, donc je voulais avant tout me familiariser à nouveau avec la Honda Civic et me mettre dans le rythme".

Vos équipiers, Norbert Michelisz et Tiago Monteiro, ont-ils été d’une grande aide ?

"Ils m’ont beaucoup aidé. Je voyais déjà à Motegi qu’ils étaient capables de très bien travailler tous les deux, et ils savaient que plus je serais rapidement dans le rythme, mieux ce serait pour l’équipe. C’était la première fois que je pilotais à Aragon, donc Norbi m’a accompagné dans une Civic Type R de route pendant deux tours pour me montrer les points de freinage, ceux d’accélération et les trajectoires, tandis que Tiago a été présent pendant un jour et demi pour établir une référence avec la voiture et me faire profiter de ses connaissances. Il en a un paquet puisqu’il participe au projet depuis sa création".

Vous allez passer beaucoup de temps dans l’avion cette saison. Quels sont vos petits trucs pour limiter les effets du décalage horaire ainsi que pour ne pas souffrir des longs trajets ? Que prenez-vous toujours dans votre valise ?

"Les voyages long courrier sont une partie normale de ce travail, et j’y suis habitué après 20 ans dans le sport automobile. Je trimbale toujours mon PC portable et mon téléphone afin de pouvoir garder le contact avec mes amis et ma famille, et aussi avec mes fans grâce aux réseaux sociaux. Toutes les personnes qui me soutiennent me donnent de la force et de l’énergie".

Le WTCC visite le Japon un peu plus tard cette année. Quel message avez-vous pour les fans japonais qui ne feront rien le 29 octobre ?

"Venez nous voir, j’aimerais que vous soyez là. Quand l’annonce de mon arrivée en WTCC a été faite, il y a eu beaucoup de personnes au Japon qui étaient heureuses et m’ont envoyé de beaux messages de soutien. J’étais très heureux de les recevoir, il y a encore beaucoup de temps avant la course japonaise mais j’espère être performant dans la saison, pour moi et pour Honda, afin que nous ayons des choses à célébrer en revenant au Japon".

Votre programme WTCC promet d’être prenant, avez vous d’autres plans pour la saison ?

"Je serai entièrement concentré sur le WTCC car je dois apprendre à connaître mon équipe, ma voiture et le championnat, mais quand je serai de retour au Japon, je continuerai à exécuter mon rôle d’instructeur en chef pour l’école de pilotage de Suzuka auprès des propriétaires de Honda NSX. J’assisterai également à quelques courses dans un rôle de management et de conseil au sein de la famille Honda".

Il y a eu beaucoup de pilotes automobile et moto dans les sports mécaniques, qui est le plus grand et pourquoi ?

"Vous avez raison ils ont été très nombreux, et beaucoup d’entre eux sont dans la légende. Mais pour moi, Ayrton Senna est tout en haut de ce classement, et je suis de cet avis depuis longtemps. Cet homme était né avec un charisme unique et son implication, son mode de vie et sa maîtrise au volant étaient tout simplement fantastiques".

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less