Motorsport

Interview de Mikko Hirvonen

"Je pense avoir mes chances, oui"

Recherche

Par www.wrc.com

26 février 2013 - 21:36
Interview de Mikko Hirvonen

Le leader de l’équipe Citroën Racing se confie à WRC.com dans le cadre de sa préparation au Rallye du Mexique, terminé deux fois derrière Sébastien Loeb.

Après le Rallye de Suède, Citroën entre dans l’ère de l’après-Loeb. Pour la première fois depuis plusieurs années, la marque aux Chevrons devra faire sans lui. Mikko Hirvonen est propulsé leader du team. Avantage ou inconvénient ? Le Finlandais nous répond.

Vous avez tweeté quelques photos de vos essais préparatoires au Rallye du Mexique. Comment ces essais se sont-ils ?

Mikko Hirvonen : Vraiment bien ! Nous étions au Portugal, en Algarve, au sud du pays. Nous avons passé deux journées à préparer les prochaines échéances du Mexique et du Portugal. La voiture a beaucoup changé depuis la dernière édition du Rallye du Mexique. Nous avons par exemple reçu une grosse évolution au niveau de la suspension en Finlande. Nous avions du travail de ce côté et aussi au niveau du différentiel. Les ingénieurs ont beaucoup travaillé sur le moteur, en raison de la haute altitude à laquelle nous serons confrontés au Mexique. Je suis content de ce que l’on a fait. La voiture a l’air vraiment bien.

Quel défi majeur propose le Rallye du Mexique ?

C’est surtout la haute altitude, qui influe sur la puissance délivrée par le moteur. Ca demande un style de pilotage différent. A chaque fois que j’y suis, j’ai l’impression que la voiture n’avance pas. J’ai l’impression que je peux aller à fond dans tous les virages. Evidemment, on ne peut pas. Alors il faut se montrer assez régulier, conserver suffisamment de vitesse. Le parcours propose un ensemble de passages différents, des portions très rapides ou sinueuses. Mais il faut faire attention aux passages difficiles, avec des pierres.

Vous avez terminé deuxième en 2011 et 2012, derrière Sébastien Loeb. Pensez-vous pouvoir gagner cette fois-ci ?

Je pense avoir mes chances, oui. Je connais la voiture, je connais l’équipe et Jarmo. Je suis assez rapide pour me battre pour la gagne. Bien sûr, ça ne va pas être facile. Le défi s’annonce difficile. Volkswagen a montré ses capacités en Suède et je pense qu’ils seront bien présents au Mexique. Quant à Ford, ils ont toujours été rapides au Mexique. Il faudra se battre pied à pied pour pouvoir gagner.

Quel sera votre plus sérieux rival au Mexique ?

Il y a cinq pilotes qui sont honnêtement plus affutés que les autres : Jari-Matti Latvala, Sébastien Ogier, Dani Sordo, Mads Östberg voire Evgeny Novikov, qui a su montrer du rythme lors de ses dernières sorties. Ce sera vraiment intéressant.

Quatrième au Monte-Carlo, dix-septième en Suède, vous n’avez pas bien débuté la saison. Que représente le Rallye du Mexique après ces contre-performances ?

J’aimerais beaucoup y gagner mais, de toute façon, la saison est très longue. C’est vrai que j’ai accumulé beaucoup de retard sur le leader du championnat. C’est pour ça qu’il me faut faire un très bon week-end et reprendre le plus de points sur les autres. Mais nous n’en sommes pas au point qu’une victoire au Mexique soit une question de vie ou de mort.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less