Motorsport

Interview de Jari-Matti Latvala après le Var

Première victoire sur asphalte

Recherche

Par www.wrc.com

30 novembre 2011 - 16:51
Interview de Jari-Matti Latvala (...)

Jari-Matti Latvala a connu une première le week-end dernier, remportant enfin un rallye sur asphalte, dans le Var, en France. Le Finlandais est évidemment heureux.

C’est le Rallye du Var, manche du Championnat de France, et donc pas un rallye mondial...mais c’est tout de même votre premier rallye sur asphalte que vous venez de remporter !

Je me sens très bien, je suis très heureux et, à vrai dire, soulagé. J’essaie de gagner sur asphalte depuis un certain temps mais je ne semblais pas avoir toutes les qualités. Avec ce résultat, cela prouve que mes efforts ont payé.

Quelle incidence a eu votre deuxième moitié de saison en WRC sur cette victoire au Rallye du Var ?

Nous avons montré notre potentiel en France et en Espagne mais nous ne savions pas à quel point ça allait pouvoir jouer lors de cette épreuve, tout d’abord parce que nous roulions contre des anciennes WRC. Nous ne savions pas quel était leur niveau avant le départ. Eux utilisaient des pneus slicks quand nous nous servions des pneus de cette saison WRC. Le Championnat de France est d’un très bon niveau, j’ai dû affronter des pilotes tel que Stéphane Sarrazin. Il fallait que j’attaque mais je n’ai pas trop eu à repousser mes limites.

Le Rallye du Var est réputé comme difficile. Vous confirmez ?

C’est vrai qu’il y a des spéciales difficiles. Le revêtement est abrasif comme en Corse, la route est parfois bosselée, parfois roulant comme en Catalogne. Comme en Corse, c’est une succession de virages, c’est très exigeant. L’expérience est toujours importante car, parfois, mes notes n’étaient pas parfaites.

Vous avez testé de nouvelles choses sur la Fiesta RS WRC. Sur quoi avez-vous travaillé ?

On s’est surtout concentrés sur la suspension mais aussi sur la cartographie moteur. Il y avait beaucoup d’humidité dans les spéciales de la matinée mais aussi des endroits secs et humides, de sorte que le niveau d’adhérence était en constante évolution. Nous pouvions prendre 14 pneus, nous avons choisi des gommes dures. Nous avons pu élaborer de bons réglages de suspension dans des conditions humides, sèches et mixtes. Nous avons obtenu quelques réponses à nos questions

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less