Motorsport

Interview : Ogier, Ingrassia et Capito reviennent sur le rallye de France

La conférence de presse de la victoire

Recherche

Par Olivier Ferret

8 octobre 2013 - 12:22
Interview : Ogier, Ingrassia et (...)

Le titre jeudi, la victoire dimanche : vous ne pouviez pas espérer mieux ce week-end !

SO : « Je ne pense pas, en effet ! Franchement, j’ai passé une journée de rêve. Le titre était quasiment acquis quand on est arrivé ici. On a fait le boulot en obtenant beaucoup de bons résultats avant de venir ici. Il ne me manquait qu’un point en entamant ce rallye. Avec la Power Stage disputée dès le premier jour, on a assuré le titre jeudi. Ensuite, ça m’a rendu la vie facile, mais dans le même temps ça me l’a compliquée parce que j’aurais aimé avoir le temps de savourer. J’étais un peu dans les nuages et je n’étais à mon meilleur niveau pour commencer le rallye [vendredi]. Mais j’ai finalement réussi à réagir. J’ai attaqué très fort pour revenir. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit possible parce que le rythme était incroyablement rapide et les quatre autres pilotes aux avant-postes étaient très forts. Et puis j’ai pris la tête et on a fini par y arriver. C’est un résultat génial ! Je pense que Jari-Matti [Latvala], Dani [Sordo] et leurs copilotes méritent vraiment d’être applaudis. Ils étaient à un très haut niveau ce week-end. »

Vous avez commencé à revenir hier, mais ce matin vous vous êtes montré particulièrement rapide dans des conditions dantesques. Comment avez-vous réussi à reprendre autant de temps ce matin ?

SO : « Je ne sais pas. Tout simplement en attaquant, je dirais. Hier aussi, j’ai attaqué, mais les conditions étaient encore plus compliquées ce matin. Quand on commence à trouver la confiance, on fait la différence. C’est ce qui s’est passé ce matin. Je n’ai pas eu de grosses chaleurs… Enfin, disons, que c’était des chaleurs permanentes ! C’était tellement glissant que la voiture bougeait tout le temps dans tous les sens. Elle était très nerveuse. On a fini par faire une grosse différence et, ensuite, c’était un petit peu plus facile. Ca n’était pas simple du tout, parce que c’était très piégeux. Il fallait juste que je finisse la journée. Il fallait qu’on se concentre. Je dois féliciter mes ouvreurs : ils m’ont fourni les informations parfaites dans ces conditions. J’ai réussi à éviter tous les pièges. Ce week-end a tout simplement été génial. Je suis très heureux, très fier de mon équipe. On se rapproche également du titre Constructeurs et ils le méritent vraiment. Si l’on a décroché autant de bons résultats, c’est grâce à eux. Ils nous ont toujours fourni la voiture parfaite pour y arriver. Je suis très heureux. »

Qu’est-ce que cela représente de gagner en France ?

SO : « C’est toujours un rallye particulier pour les pilotes français, avec beaucoup de monde qui se déplace. Bien sûr, beaucoup de spectateurs sont venus ici pour voir Seb Loeb, parce qu’il est né ici. Mais nous avons nous aussi reçu beaucoup de soutien. Gagner dans ces conditions, c’est juste génial. En Australie, j’étais un petit peu déçu, mais finalement c’était bien de le décrocher ici. L’ambiance est tout simplement fantastique. »

Julien, félicitations pour le titre et pour la victoire. Avez-vous préparé quelque chose de spécial pour fêter ça ? Une chanson, peut-être ?

JI : « Je n’ai plus de voix parce que j’ai déjà beaucoup chanté au parc ! Non, je veux juste dire que je suis heureux pour cette saison. Je suis très heureux… Sans déconner, je suis dans le baquet de droite le plus rapide au monde !!! Yeah !!! »

SO : « Vous avez déjà eu pendant 10 ans un sacré déconneur avec Daniel Elena, eh bien maintenant vous en avez un autre ! »

Parlez-nous de votre week-end. Après avoir brièvement fêté le titre jeudi soir, vous avez véritablement commencé le rallye…

JI : « Je n’ai pas beaucoup dormi. Gagner le titre jeudi, ça n’était pas la meilleure idée qui soit. On s’en souviendra à l’avenir si ça doit se représenter. Et… et… on s’en fout ! Venez tous à notre fête ce soir ! Je vais chanter, c’est promis ! »

Jost, le titre, la victoire et deux voitures sur le podium… Comment vous sentez-vous ?

JC : « J’avais beaucoup de choses à dire, mais j’ai tout oublié… Je dois trouver les mots. Cette année, toute l’équipe a vécu un rêve. Ca a commencé avec le Monte-Carlo et, sur de nombreux rallyes, les choses n’auraient pas pu mieux se passer. Ce week-end, c’est l’apothéose. Je souhaite remercier chacun de vous [les médias], vous avez fait de ce rêve une réalité. Le rallye est un sport vraiment fantastique, comme on a pu le voir ce week-end, et vous l’avez tous relayé dans le monde entier. La passion… Je suis vraiment passionné par les sports mécaniques et je suis très heureux qu’il y ait tellement de monde qui suit ce sport. Beaucoup de personnes rencontrent des problèmes dans leur vie et ils les oublient lorsqu’ils suivent le rallye. Merci à vous tous. »

Jost, ce sont de très belles paroles, des mots émouvants… C’est un sport qui nous apporte à tous énormément d’émotions. On a parlé du titre de Sébastien tout le week-end. Parlons maintenant du championnat Constructeurs, qui se rapproche de plus en plus. Comment se sent l’équipe ?

JC : « On ne pourrait pas aller mieux. Ce que les gars ont fait cette semaine a été absolument génial. Personne ne peut imaginer à quel point je suis fier de ces six garçons [les trois équipages Volkswagen]. Toute l’équipe a fait un boulot fantastique ce week-end, comme sur le reste de la saison. On est maintenant très proche du titre Constructeurs et ils vont aller le chercher sur les deux derniers rallyes. Ils peuvent se battre pour la victoire, nous voulons voir du très beau sport. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent et montrer de quoi ils sont capables. J’adore assister à de belles compétitions ! »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less