Interview - Loeb évoque son arrivée en WTCC

"Je me suis tout de suite senti à l’aise"

Recherche

Par Olivier Ferret

30 juillet 2013 - 12:07
Interview - Loeb évoque son arrivée (...)

La superstar des rallyes et nonuple Champion du Monde Sébastien Loeb a pu effectuer sa première séance d’essais avec la toute nouvelle Citroën C-Elysée WTCC sur le tracé du Val de Vienne la semaine dernière.

C’était votre premier vrai contact avec une voiture de WTCC, quelle est la différence entre la C-Elysée et la WRC modifiée que vous avez testé auparavant ?

Ce n’est pas si différent. J’ai eu un bon feeling avec la voiture de WRC modifiée. Finalement nous avons testé pour la première fois la vraie voiture de WTCC et je me suis tout de suite senti à l’aise. Bien-sûr je l’ai trouvé bien meilleure, l’équipe a amélioré beaucoup de petites choses. J’ai été très surpris et heureux de l’équilibre et de l’adhérence de la voiture.

Votre équipe et vous allez avoir plusieurs mois avant de rouler en compétition. En 2011, lorsque le nouveau moteur 1,6L turbo a été mis en place, Chevrolet a parcouru 5000 km d’essais avant le début de la saison. Avez-vous mis en place un planning des tests à effectuer ?

Je ne sais pas exactement quel est le plan. Soyez sûrs que nous allons faire assez d’essais. Mais je ne sais pas si ce sera 5000 km. Après tout il faut considérer que Citroën travaille le moteur 1,6L turbo depuis quelques années en rallye. C’est désormais un peu différent mais il est plus puissant avec la nouvelle règlementation, les bases sont les mêmes.

Vous avez déjà prouvé que vous étiez compétitif sur les circuits, même si la plupart de votre expérience vient de l’endurance. Le WTCC est différent, comme un 100 m, alors que l’endurance s’apparente plutôt à un marathon. Comment vous considérez-vous ? Un sprinter ou un marathonien ?

J’ai déjà eu quelques expériences avec des voitures de GT et en Porsche Supercup. Il est vrai que j’ai plutôt roulé en endurance ces derniers temps mais je préfère les courses sprint.

Le format des épreuves WTCC ne permet qu’un temps limité de roulage en piste. Est-ce quelque chose qui vous inquiète ?

Il sera difficile pour moi d’apprendre un circuit lors des essais libres. Nous sommes en train de trouver la meilleure manière de tester et de construire notre expérience, puisque mon équipe et moi-même partons de zéro en WTCC. Nous ne connaissons pas beaucoup de circuits qui sont visités par le championnat mais nous voulons apprendre. J’espère que nous serons capables de faire des essais sur quelques uns des circuits historiques du WTCC avant le début de la saison.

Regardez-vous déjà les courses de WTCC à la télévision afin d’apprendre des choses sur vos futurs rivaux ?

Honnêtement je n’ai pas beaucoup de temps pour cela en ce moment. Je me retrouve assez peu chez moi à regarder la TV. Mais dès que j’en ai l’occasion c’est ce que je fais. Il y a beaucoup d’excellents pilotes en WTCC et j’en connais déjà quelques uns. Bien sûr je les connaitrai mieux le jour où je roulerai contre eux...

Vous avez remporté neuf titres consécutivement en WRC et vous en êtes devenu le pilote le plus victorieux de l’histoire. De nombreuses personnes s’attendent à ce que vous soyez devant en WTCC. Ressentez-vous cette pression ?

Je sais que de nombreuses personnes s’attendent à ce que je gagne en WTCC simplement parce que j’ai beaucoup gagné en rallyes. Cependant à ce niveau de compétition il n’est pas facile de passer d’un championnat à l’autre. Le cas de Kimi Räikkönen en est le parfait exemple : il s’est engagé en rallye mais n’a pas été capable de s’imposer et lorsqu’il est revenu en F1 il a pu gagner de nouveau. C’est sûr que c’est un grand changement pour moi mais je fais cela dans le but d’être compétitif. Je vais faire de mon mieux et je ne sais pas combien de temps ça pourra prendre. Il sera difficile pour moi d’être devant dès le début car pour le moment j’ai autant d’expérience qu’un type comme Yvan Muller avait lorsqu’il était adolescent...

Quelle a été la réaction de votre co-pilote Daniel Elena quand vous lui avez dit qu’il n’y avait pas de place pour lui en WTCC ?

Il le savait ! Blagues mises à part, nous en avons parlé depuis quelques temps et il n’est pas déçu. Je pense que, s’il le souhaitait, il pourrait y avoir une place pour lui dans l’équipe Citroën Racing en WTCC mais il s’est découvert une nouvelle passion. Désormais il joue à la pétanque !

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos