Interview : Kimi Räikkönen

"Je conduis à mon propre rythme, sans prendre trop de risques"

Recherche

Par www.wrc.com

26 mars 2011 - 20:25
Interview : Kimi Räikkönen

Kimi Räikkönen est en route pour marquer des points pour la deuxième fois de la saison WRC, en deux participations. Il est actuellement septième au Portugal.

WRC.com a interviewé Kimi Räikkönen, actuellement septième du Rally Vodafone de Portugal et qui est bien parti pour marquer des points à l’issue du week-end.

Vous n’étiez pas très content du comportement de votre voiture vendredi. Quel était le problème ?

Nous avons rencontré quelques soucis au niveau de la hauteur de caisse.Ca ne marchait pas comme je le voulais. C’était vraiment difficile hier. Aujourd’hui, c’était corrigé et je suis content d’avoir pu faire ce que je voulais.

Vous être désormais content de la voiture et avez pu augmenter votre rythme ?

Je conduis à mon propre rythme, sans prendre trop de risques. Je sais que je pourrais faire mieux mais je ne veux rien faire de stupide.

C’est votre deuxième saison en WRC. Quels sont vos objectifs pour 2011 ?

J’essaie toujours de m’améliorer, d’apprendre encore et encore pour aller vite plus souvent. C’est plus ou moins pareil que l’an dernier sauf que c’est plus facile, car nous avons plus d’expérience.

Que pensez-vous de votre Citroën DS3 par rapport à la C4 WRC que vous aviez l’an dernier ?

Ce n‘est pas vraiment différent. Ici, c’est notre premier rallye sur terre avec cette voiture. La voiture est plus petite, elle a une boite de vitesses normale mais pour moi, ça ne change pas grand-chose.

Y a-t-il des éléments de la DS3 que vous préférez ?

C’est plutôt par rapport à ce que j’ai pu connaitre en Super 2000 (en 2009). Le changement de vitesse est placé différemment mais ce n’est pas un problème. Ca ne fait pas de différence. Quand j’avais commencé mon rallye dans la Fiat, c’était déjà comme ça, donc c’est normal.

Que pensez-vous des spéciales portugaises ?

Le pays est genial mais les spéciales sont difficiles. C’est l’un des rallyes les plus difficiles, il faut avoir d’excellentes notes pour s’en sortir. Aujourd’hui, c’était dur mais les routes étaient extra. C’était plus glissant, et donc plus dur, aujourd’hui.

Pour finir, Kimi, comment s’est passée cette journée pour vous ?

On était derrière une voiture qui soulevait un nuage de poussière dans l’ES11. Ce n’était pas génial mais on s’en est tiré. Tout va bien.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos