IRC Canaries : Présentation du rallye

Quatrième manche de la saison 2010

Recherche

Par

26 avril 2010 - 12:15
IRC Canaries : Présentation du (...)

Après un déplacement outre-Atlantique qui l’a mené du Brésil en Argentine, le peloton de l’Intercontinental Rally Challenge fait son retour sur le sol européen, ce week-end, et va découvrir l’ile de Gran Canaria.

Le rallye des Iles Canaries est une nouvelle épreuve au calendrier de l’IRC, ajoutée tardivement après les soucis rencontrés par les organisateurs du rallye Principe de Asturias. Ce nouveau rendez-vous est inconnu de la plupart des pilotes de l’IRC mais fait partie du championnat d’Espagne depuis plus de trente ans et est réputé pour sa solide organisation.

Les prétendants au titre IRC s’apprêtent donc à découvrir ses routes tournantes et rapides, ainsi que particulièrement abrasives. Le niveau de grip promet donc d’être élevé et constant quelles que soient les conditions, mais les pneumatiques sont assurés de souffrir.

Les neuf spéciales au programme de la première journée mèneront le peloton à l’ouest, puis au sud, de Las Palmas. Les pilotes affronteront une partie des mêmes spéciales, le lendemain, mais à l’envers.

Le début de saison a vu trois pilotes différents s’imposer et un quatrième pourrait bien émerger ce week-end. Vainqueur en Argentine, Juho Hanninen est actuellement en tête du classement provisoire mais s’exclut lui-même des candidats à la victoire aux Canaries.

« Ce sera très dur parce qu’il y aura beaucoup de bons pilotes asphalte en lice pour la victoire. Et cette surface n’est jamais facile pour moi. Il n’y a aucun intérêt à essayer de les battre à tout prix. Je vais tâcher de rester détendu et de marquer quelques points », expliquait le Finlandais.

Contrairement à son équipier, Jan Kopecky est heureux de retrouver l’asphalte, après avoir souffert sur la terre du Brésil et de l’Argentine, et espère bien rejoindre le clan des vainqueurs 2010.

Guy Wilks est lui aussi confiant et déterminé à prendre la tête du classement. « Je ne sais pas à quoi m’attendre, mais cette situation ne me dérange pas parce que je l’ai déjà vécue à de nombreuses reprises. Nous avons fait de bons essais mais, maintenant, nous devons affiner les réglages de la voiture », commentait-il.

Avec deux abandons en trois rallyes disputés, Kris Meeke doit impérativement se ressaisir et marquer de gros points. Il a pris les conseils de son ami Dani Sordo, pilote Citroën en championnat du monde et habitué du rallye des Iles Canaries, et disposera de la 207 S2000 avec laquelle il a disputé le rallye de Monte Carlo.

Son équipier Thierry Neuville pilotera, de son côté, la 207 S2000 utilisée par Meeke en Amérique du Sud. « Le plus important est d’engranger de l’expérience parce que ce n’est que la deuxième fois que je participe à l’IRC avec une Peugeot 207. Je n’ai aucune pression, pour le moment, mais je veux que ça change parce que je veux être dans le jeu cette saison », expliquait-il.

Info Motorsport

Photos

Vidéos