Motorsport

Hyundai en quête d’un podium à domicile

L’Espagnol Dani Sordo est de retour après une blessure

Recherche

Par Olivier Ferret

17 août 2016 - 11:37
Hyundai en quête d’un podium à domicile

Hyundai Motorsport tentera de retrouver un rythme qui lui a déjà permis de conquérir deux victoires avec la Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération. La neuvième manche du calendrier du Championnat du Monde des Rallyes FIA (WRC) marque un tournant dans la saison avec le retour sur asphalte lors du Rallye d’Allemagne. L’équipe avait signé son premier doublé mondial sur cette épreuve en 2014.

Situé à seulement deux heures de route des ateliers basés à Alzenau, le Rallye d’Allemagne est organisé autour de Trèves. Trois Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération seront engagées pour Thierry Neuville (n°3), vainqueur en 2014, accompagné par Dani Sordo (n°4), deuxième cette même année. L’Espagnol rejoint Hyundai Shell World Rally Team après avoir été forfait en Finlande. Hayden Paddon sera au départ sous la bannière de Hyundai Mobis World Rally Team pour parfaire son expérience du pilotage sur asphalte.

L’équipe a connu un Rallye de Finlande compliqué, échouant au pied du podium pour seulement 4,6 secondes. L’attention se concentre désormais sur les rapides routes sur asphalte de la région mosellane, en Allemagne.

Un programme d’essais en trois phases a commencé dès le mois de juillet dans le camp militaire de Baumholder. Une nouvelle session, début août, a permis de travailler sur le set-up des différentiels et des amortisseurs. Une autre séance a été organisée la semaine dernière pour les ultimes réglages.

Souvent présenté comme la plus compliquée des épreuves sur asphalte, regroupées durant la seconde moitié de la saison, le Rallye d’Allemagne sera encore basé à Trèves, avec un départ devant la Porta Nigra. Une série de défis techniques sera imposée aux équipages sur les routes sinueuses de la région viticole de Moselle et dans le camp militaire de Baumholder où les hinkelsteines possèdent une réputation – justifiée – de casseurs de voitures.

L’imprévisible météo donne une place très importante aux choix de pneumatiques. Les informations envoyées par les ouvreurs jouent un rôle capital. Pour ajouter à la complexité de l’épreuve, le style de routes peut varier significativement au coeur d’une même section. Les réglages et les choix de pneumatiques sont à chaque fois des compromis pour faire face à des revêtements à l’adhérence précaire.

Michel Nandan, Team Principal : « Après la Finlande, nous sommes prêts à affronter le défi unique que représente le Rallye d’Allemagne. Nous nous sommes bien préparés et nous sommes impatients de pouvoir continuer sur la même tendance que celle affichée cette saison en arrivant sur l’asphalte. Avec les vignobles, le camp militaire et les montagnes de l’Eifel, les défis sont particulièrement contrastés. Nous avons essayé de tout anticiper durant nos essais préparatoires. Nous sommes toujours heureux de revenir à Trèves. C’est notre épreuve nationale et la plus proche du domicile de Thierry, qui s’était imposé ici il y a deux ans. Nous sommes aussi satisfaits de pouvoir compter sur Dani, un autre ancien vainqueur en Allemagne, après son absence en Finlande. Hayden fait de gros progrès sur asphalte et je suis convaincu qu’il va montrer un bon potentiel. Nous allons attaquer pour revenir sur le podium et marquer de gros points au Championnat du Monde devant nos supporters. »

Thierry Neuville et son copilote Nicolas Gilsoul profitent d’une série positive depuis plusieurs rallyes. Après une victoire en Sardaigne, ils ont conquis deux quatrièmes places en Pologne et en Finlande, ne manquant le podium que de quelques secondes. L’équipage belge sera particulièrement soutenu par les spectateurs présents en Allemagne, sur des routes qui leur ont déjà permis de signer de bons résultats.

Thierry Neuville : « Le Rallye d’Allemagne est le moment clé de ma saison. C’est comme une épreuve à domicile, très proche de la frontière, avec énormément de supporters et beaucoup de drapeaux belges. C’est la course que nous attendons le plus et c’est un rallye sur lequel j’ai toujours été compétitif. Nous avons conquis notre première victoire sur ces routes, alors je suis impatient d’être au départ. »

Absents en Finlande, Dani Sordo et Marc Martí font leur retour. Forfait à cause d’une vertèbre fracturée dans un accident à haute vitesse durant de essais, le pilote espagnol est désormais totalement rétabli. Expert du pilotage sur asphalte, Dani Sordo tentera de reprendre sa série de solides résultats sur sa surface préférée.

Dani Sordo : « Nous sommes heureux de retrouver l’habitacle de la Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération pour l’une de nos épreuves favorites. C’est un rallye très délicat avec des caractéristiques radicalement différentes. J’aime piloter dans les vignes sur des routes rapides et très étroites avec beaucoup d’épingles et de virages. Le camp militaire peut être très compliqué, surtout si c’est humide, donc il est important de ne pas faire d’erreurs. Nous avons bien roulé par le passé, donc nous visons un bon résultat. »

La paire néo-zélandaise composée d’Hayden Paddon et de John Kennard reste aussi sur une suite d’excellentes prestations, mais le duo admet que l’asphalte n’est pas sa surface préférée. Après un podium en Pologne, l’équipage a passé la majorité du Rallye de Finlande dans un duel avec Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul. Avec une victoire et deux autres podiums en 2016, Hayden Paddon espère continuer cette solide saison avec de belles performances sur asphalte.

Hayden Paddon : « Nous allons un peu dans l’inconnu. J’ai l’impression que nous n’avons pas participé à un rallye sur asphalte depuis bien longtemps. Ce n’est pas ma surface préférée, mais je dois apprendre. Ce rallye est une chance de poursuivre ma progression depuis l’an passé. L’Allemagne est un rendez-vous unique avec des vignes, un passage dans un camp militaire et des routes plus normales. C’est comme l’agrégation de trois rallyes en un et je suis impatient de relever ce défi. »

306 kilomètres chronométrés et 18 épreuves spéciales composent le programme du Rallye d’Allemagne. Vendredi, les équipages traverseront cinq spéciales, dont quatre dans les vignobles qui bordent la Moselle. Ollmuth, un nouveau chrono tracé à proximité de Trèves, terminera la journée. Samedi sera la plus longue étape de l’événement avec près de 150 kilomètres chronométrés et deux passages dans les 40,8 km de Panzerplatte Lang. Quatre spéciales sont partagées entre les vignobles et les collines de l’Eifel – non loin de la frontière luxembourgeoise – pour l’ultime journée. C’est dans ce décor que la Power Stage – Sauertal – offrira des points bonus aux trois premiers.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less