Motorsport

Hungaroring, Qualifications : Lopez intouchable

Coronel est un incroyable deuxième

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 avril 2016 - 17:02
Hungaroring, Qualifications : Lopez (...)

Après des essais libres qui ont vu le record de la piste en WTCC être battu, les qualifications se préparent, et le record établi par Thed Bjork devrait être lui-même amélioré cet après-midi puisque la météo offre de belles conditions pour cette séance. Son classement déterminera comme c’est le cas depuis le début de l’année la grille de départ de la deuxième course demain, la course principale, alors que la course d’ouverture verra les dix premiers de cette séance inverser leurs positions.

La règle des lests entre en vigueur et bien que les Citroën gardent leur lest de 80 kilos, les Honda en embarquent désormais 70, les Lada 50 alors que les Volvo n’en embarquent toujours pas, ce qui pourrait enfin faciliter la vie du constructeur suédois. Le bon début de Honda pourrait donc subir un coup d’arrêt au Hungaroring.

Q1

Les pilotes continuent donc à limer cet asphalte dont la surface a été refaite mais dont les caractéristiques techniques qui en font sa célébrité n’ont pas changé, et les Honda de Monteiro et Huff prennent directement la tête en haut du classement.

Thed Bjork montre de nouveau sa Volvo en devançant les Honda pendant que Grégoire Demoustier fait du hors-piste avec sa Citroën et rentre directement aux stands. Derrière Bjork et les Honda, c’est de nouveau Nicky Catsburg, décidément très véloce sur sa Lada, et Tom Coronel, qui complètent ce top 5 provisoire. Après un tour plutôt lent, le local Norbert Michelisz se lance à l’assaut du chronomètre sous les hourras d’un public logiquement acquis à sa cause, d’autant que Michelisz est troisième au championnat en arrivant à domicile. L’autre local, Ferenc Ficza, voudra sûrement jouer un coup au volant de la Honda Civic du Zengo Motorsport, l’ancienne équipe de Michelisz qui semble avoir perdu de sa superbe.

Les Citroën se montrent très discrètes avec Chilton septième, Muller et Lopez au fond du top 10, Demoustier onzième et Bennani quatorzième, tandis que l’on passe déjà le cap de la moitié de la Q1. Tarquini s’empare de la cinquième place, devançant tout juste son équipier Nicky Catsburg, puis les deux hommes reculent d’un rang lorsque Michelisz s’empare du quatrième chrono. Valente signe la dixième place.

Lopez ressort avec des pneus neufs et améliore directement le temps de Thed Bjork avec plus de quatre dixièmes ! Yvan Muller commet une erreur alors qu’il reste six minutes dans cette Q1 et qu’il est quinzième. L’Alsacien repart donc directement en chasse d’un meilleur temps et ne ménage pas ses efforts sur cette piste encore verte. La Citroën survire énormément et il pointe très en retard à chaque secteur du circuit Hongrois. Muller signe le dixième temps à quatre minutes de la fin, ce qui est loin de le mettre à l’abri d’une élimination.

Huff et Bennani signent respectivement les deuxième et quatrième temps, de manière à se mettre à l’abri. Chilton signe le neuvième temps et fait reculer Muller à la onzième place, avant que Fredrik Ekblom n’améliore à son tour. Muller est douzième et Valente est provisoirement éliminé. Grégoire Demoustier est de nouveau en difficulté dans le même virage pendant que Nicky Catsburg signe le sixième temps. Yvan Muller rentre et est directement tributaire du temps de Hugo Valente qui vient de se relancer en piste ! Yvan Muller est en train de connaître un début de week-end catastrophique !

Valente perd cinq dixièmes au premier secteur mais n’en cède que deux dans le deuxième, Muller est menacé et c’est finalement le treizième temps pour Valente qui ne fait pas échouer Muller pour le moment mais se relance pour une dernière tentative. Il ne reste que Hugo Valente et John Filippi en piste alors que Demoustier, Munnich et Ficza s’élanceront aux dernières places. Valente avorte finalement sa dernière tentative.

Citroën décide de changer la barre stabilisatrice du train avant de la C-Elysée de Muller, le classement ne bouge plus pour cette Q1 et voit donc Valente et Filippi terminer aux portes de la Q2. Yvan Muller va avoir fort à faire pour se hisser dans le top 10 si la stabilité de sa voiture n’est pas revue.

Q2

Les supporters hongrois continuent de faire un vacarme assourdissant pour soutenir Norbert Michelisz. Cette Q1 a prouvé que les lests n’ont pas tant fait évoluer les écarts et la hiérarchie puisqu’on trouve quatre constructeurs dans les cinq premiers.

La Q2 est lancée et avec seulement dix minutes disponibles, les douze pilotes partent immédiatement en piste car il sera difficile d’avoir deux tentatives. Lopez est lancé en premier devant le trio Honda et Yvan Muller. Les favoris veulent mettre toutes les chances de leur côté et Lopez est déjà très rapide dans le premier secteur. Lopez améliore alors que Catsburg et Coronel sont très rapides.

Il ne reste plus que cinq minutes et Lopez est en tête après ces premières tentatives, devant Bjork, Catsburg, Monteiro et Huff. Michelisz rate son tour et rentre monter des pneus neufs puisqu’il pointe à la onzième place, la plus mauvaise compte tenu de l’inversion de la grille dans la deuxième course. Ekblom se relance directement dans un temps chronométré et signe le sixième temps ! Le Suédois ne sera pas en Q3.

Les mécaniciens s’affairent sur les voitures afin de redonner une deuxième chance à chaque pilote, Michelisz repart en premier, suivi par Lopez, Huff, Monteiro et Muller. Le match opposant Citroën à Honda est lancé, bien qu’une Volvo et une Lada soient pour le moment présentes dans les cinq premiers. Tarquini n’avait pas encore effectué de tour rapide et se lance en décalage pour ne pas tomber sur des voitures plus lentes. Bjork et Chilton ne repartent pas, et Gabriele Tarquini pointe déjà à trois dixièmes de Lopez après le premier secteur, hypothéquant immédiatement ses chances de Q3. C’est une dixième place provisoire pour l’Italien avant que tous ses rivaux ou presque ne repartent.

Michelisz est également à trois dixièmes de Lopez après le premier secteur alors que Monteiro et Huff perdent deux dixièmes sur la même partie du circuit. Michelisz gagne du temps dans le deuxième secteur, tout comme Huff ! Michelisz signe finalement le troisième temps mais Huff et Monteiro le battent ! Coronel signe un incroyable quatrième temps avec sa Chevrolet ! Chilton et Tarquini sont onzième et douzième et réalisent les mauvaises opérations, alors que Bennani dixième partira en pole position de la première course. Ekblom est neuvième, Muller un décevant huitième, Catsbug rate la Q3 pour la première fois de la saison et Norbert Michelisz la manque de peu en sixième place.

Ce sont donc Huff, Lopez, Monteiro, Coronel et Bjork qui vont se disputer la pole position. On voit nettement l’avantage fourni à Chevrolet et Volvo grâce à l’absence de lest alors que Lada semble faire la mauvaise opération de ces modifications puisque les Vesta seront septième, douzième et treizième sur la grille de départ en deuxième course. Le seul espoir de bien figurer pour le constructeur russe sera Nicky Catsburg qui s’élancera en quatrième position de la course d’ouverture. Yvan Muller semble très déçu après cette contre performance contrairement au clan Coronel qui est ravi.

Q3

Les cinq pilotes vont donc se disputer la Q3 en ayant une tentative chacun et c’est Thed Bjork qui s’élance en premier, c’est la première d’une Volvo S60 dans la troisième partie des qualifications depuis le retour de la marque. Le premier partiel est fait en 38"016, c’est un bon temps pour Bjork qui est clairement au niveau. Bjork attaque et la S60 se montre très agile dans les virages rapides, avec un niveau d’adhérence très élevé. C’est finalement un temps en 1’46"980 pour Bjork, moins bon qu’en Q2 et c’est très certainement une trop grande attaque sur les bordures qui lui aura coûté un bon rythme.

Le héros du jour, Tom Coronel, s’élance à son tour ! C’est la deuxième Q2 en trois courses pour le Néerlandais qui montre qu’il n’a rien perdu de sa vélocité. Tout comme Bjork, Coronel fait un temps correct dans le premier secteur et accuse moins d’un dixième de retard sur la Volvo. La Chevrolet survire mais Coronel prend trois dixièmes de marge et améliore de très belle manière ce deuxième partiel. La Chevrolet signe finalement un temps de 1’46"718 avec une petite perte de temps dans le dernier secteur mais ce sera malgré tout une quatrième place dans le pire des cas.

C’est au tour de Monteiro, le leader du championnat, de s’attaquer à la pole position. La Honda embarque un lest non négligeable mais la Civic a gardé toute sa vitesse puisque deux des trois Honda officielles sont en Q3. La voiture japonaise est stable dans les premiers virages mais Monteiro perd un dixième dans la partie du circuit qui ne lui convient pas le mieux. Monteiro attaque les bordures avec un peu plus de prudence que ses rivaux avant lui, le piège étant de trop faire grimper les roues dessus. Monteiro est cependant en retard dans le deuxième secteur et le Portugais en termine en 1’46"895 ! Il s’intercale entre Bjork et Coronel alors que l’équipe de ce dernier ne semble pas en revenir.

Quatrième concurrent de Q3 à s’élancer, Jose Maria Lopez va chercher la pole position alors que son équipier a raté sa séance. L’Argentin améliore dans le premier secteur et la Citroën semble sur des rails, et ce sont désormais trois dixièmes de marge que possède Lopez sur Coronel ! C’est un temps en 1’46"109 pour Lopez ! Très grosse performance pour le champion du monde en titre qui laisse six dixièmes entre lui et Coronel.

Rob Huff est le dernier à pouvoir contester cette pole position même si Lopez a frappé fort, et la Honda numéro 12 franchit la ligne et lance le chronomètre ! La Honda est en difficultés dans le premier secteur et ce sont cinq dixièmes de retard pour Huff ! La pole est d’ores et déjà hors d’atteinte pour l’Anglais. Huff est toujours à cinq dixièmes de Lopez au deuxième partiel et signerait donc la quatrième place. Huff en termine en 1’46"833 et signe finalement la troisième place !

Lopez signe donc la pole position devant l’incroyable Tom Coronel, suivi des Honda de Huff et Monteiro, puis de Thed Bjork. Ces cinq hommes partiront respectivement entre la dixième et la sixième place de la première course de l’après-midi au Hungaroring.

Lopez reste donc invaincu en qualifications cette saison et prend des points très importants à ses rivaux avec cette pole position.

Pos. Pilote Equipe Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Jose Maria Lopez Citroen Total WTCC Citroen 1:46.261 1:46.399 1:46.109
2 Tom Coronel ROAL Motorsport Chevrolet 1:46.929 1:46.457 1:46.718
3 Rob Huff Honda Racing Team JAS Honda 1:46.706 1:46.349 1:46.833
4 Tiago Monteiro Honda Racing Team JAS Honda 1:46.843 1:46.419 1:46.895
5 Thed Bjork Polestar Cyan Volvo 1:46.722 1:46.493 1:46.980
---------- -------- -------- -------- --------- ---------
6 Norbert Michelisz Honda Racing Team JAS Honda 1:46.920 1:46.597
7 Nicky Catsburg LADA Sport Lada 1:46.859 1:46.725
8 Yvan Muller Citroen Total WTCC Citroen 1:47.358 1:46.824
9 Fredrik Ekblom Polestar Cyan Volvo 1:46.993 1:46.831
10 Mehdi Bennani Sebastien Loeb Racing Citroen 1:46.813 1:47.078
11 Tom Chilton Sebastien Loeb Racing Citroen 1:47.247 1:47.159
12 Gabriele Tarquini LADA Sport Lada 1:46.633 1:47.170
---------- -------- -------- -------- --------- ---------
13 Hugo Valente LADA Sport Lada 1:47.484 2:05.022
14 John Filippi Campos Racing Chevrolet 1:47.704
15 Grégoire Demoustier Sebastien Loeb Racing Citroen 1:47.751
16 Rene Munnich Munnich Motorsport Chevrolet 1:47.900
17 Ferenc Ficza Zengo Honda 1:48.707

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less