Motorsport

Hungaroring, Course 2 : Lopez s’impose en patron

Muller limite la casse après de mauvaises qualifications

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 avril 2016 - 18:08
Hungaroring, Course 2 : Lopez s’impose

C’est dans des conditions aussi compliquées que lors de la première course que les pilotes préparent la manche principale du week-end Hongrois. Medhi Bennani a fait la bonne opération en s’imposant lors de la première course puisqu’il est troisième à huit points de Jose Maria Lopez et six points de Tiago Monteiro au championnat.

Lopez partira en pole devant Coronel, Huff, Monteiro et Bjork. Honda a fait du très bon travail entre les deux courses et le turbo de Norbert Michelisz a été remplacé sur la Civic numéro 5. Le Hongrois n’a pas respecté les règles du parc fermé et devra donc s’élancer en dernière position, mais la ferveur du public lors de sa sortie des stands l’encouragera très certainement à faire une belle remontée. Le Hongrois indique pendant le tour de formation qu’il vise les points.

Les pilotes se montreront plus incisifs que lors de la première course, n’ayant pas la pression pour garder les voitures en parfait état, et l’on peut s’attendre à voir Yvan Muller attaquer très fort pour remonter de sa lointaine huitième place de grille. Le Français accuse déjà 45 points de retard sur son équipier et il ne peut pas se permettre une autre contre performance.

La course est lancée ! Très bon départ pour Lopez et Coronel, et incroyable départ d’Yvan Muller ! Le Français gagne cinq places au départ ! Coronel se rate dans le deuxième virage et perd l’avantage de sa deuxième place de grille. Rob Huff repasse Yvan Muller mais les Citroën sont déjà première et troisième.

Très en confiance, Bennani pousse Monteiro pour le dépasser, une manoeuvre qui a été réprimandée en première course lorsque René Munnich l’a fait. Muller attaque Huff et manque de sortir de la piste, il se retrouve désormais sous la menace de Medhi Bennani.

Le premier tour est bouclé et Lopez possède déjà plus d’une seconde d’avance sur Bennani. Coronel pointe au neuvième rang alors qu’en fin de peloton, Michelisz a déjà gagné trois positions. Chilton attaque Coronel par l’extérieur dans le deuxième virage mais le Néerlandais résiste.

Yvan Muller est de nouveau dans le sillage de Rob Huff mais ce dernier occupe toute la piste pour empêcher le Français de passer. Comme on pouvait s’y attendre, Medhi Bennani est directement sanctionné pour avoir poussé Monteiro hors de la piste et écopera d’un passage obligatoire par la voie des stands.

Lopez s’envole en tête et Rob Huff fait ses affaires en retenant Yvan Muller. Bennani se porte à hauteur de ce dernier dans l’avant dernier virage mais rentre pour appliquer sa pénalité. Ce sont désormais trois secondes que possède Lopez en tête de course, devant Huff et Muller, puis Monteiro et Tarquini. Le début de course est plus calme que lors de la première manche.

Grégoire Demoustier rate son freinage en bout de ligne droite et vient écraser sa Citroën dans les barrières à haute vitesse. La voiture de sécurité est déployée juste après que Muller a réussi à se débarrasser de Huff. Les commissaires vont pouvoir évacuer la voiture de Demoustier en toute sécurité, tant le bout de la ligne droite est glissant. Lopez va donc perdre sa belle avance et par la même occasion, va se retrouver sous la menace directe de son équipier qui a totalement effacé ses difficultés. Tiago Monteiro se plaint d’avoir beaucoup de buée dans la Civic numéro 18, et elle semble le gêner.

Les ralentis des premiers tours montrent que Norbert Michelisz a été poussé par une Lada et a fait un tête-à-queue, expliquant qu’il soit encore très loin au classement. Le Hongrois manque définitivement de chance ce week-end. Le total de tours disputés sous drapeau vert ne changeant pas, ce sont déjà deux tours qui sont ajoutés le temps de remettre les barrières en place dans le premier virage. La pluie continue de tomber sur le Hungaroring et la voiture de sécurité éteint ses lumières : la course va reprendre !

Aucun pilote n’arrive à dépasser sitôt le drapeau vert agité mais dans le deuxième virage, John Filippi déborde Hugo Valente sous les yeux de Norbert Michelisz pour le gain de la onzième place.

Tarquini et Bjork se montrent très pressants derrière Tiago Monteiro alors que ce dernier n’arrive pas à suivre Rob Huf troisième. Huff est dans le rythme des Citroën et Lopez ne semble pas en mesure de creuser l’écart. Tarquini et Bjork se touchent ! La suspension arrière gauche de la Lada est cassée et l’Italien va rentrer abandonner.

Devant, Lopez n’a même pas réussi à creuser une demie seconde d’écart en tête mais Muller se loupe très légèrement au bout de la ligne droite et manque de harponner son équipier. Plus loin, Michelisz dépasse à son tour Hugo Valente pour le gain de ce qui est maintenant la dixième place. Les deux hommes ont en effet dépassé John Filippi lors du tour précédent.

Lopez résiste toujours en tête mais voit Muller l’attaquer dans l’antépénultième virage du circuit. Aucun des pilotes ne risque l’accrochage mais la bataille fait rage tandis que Rob Huff reste à bonne distance des Citroën, prêt à prendre l’avantage en cas de problème.

Michelisz continue de remonter et prend là neuvième place à Fredrik Ekblom, suivi par Hugo Valente qui double le Suédois. La Volvo ne semble pas à la fête dans ces conditions exécrables. John Filippi part en glissade alors que Hugo Valente sort un peu large et se fait dépasser par Ekblom. La piste toujours très glissante ne pardonne aucune erreur, même minime. Medhi Bennani est revenu dans le peloton après sa pénalité et talonne Hugo Valente.

Catsburg résiste toujours à Chilton en sixième place, et le Néerlandais se montre intraitable, mais Tom Coronel met la pression sur les deux hommes. Chilton double finalement Catsburg dans le premier virage et ce dernier subit le même sort de la part de Coronel dans le virage suivant. Michelisz est également revenu sur ce groupe de trois pilotes. Le Hongrois est déchaîné et attaque très fort, pour finalement doubler Catsburg.

Le trio de tête passe la ligne d’arrivée roues dans roues et si Muller met la pression sur Lopez, c’est surtout Huff qui la met sur le Français ! Huff déborde Muller après l’avoir légèrement poussé, on se demande si les instances dirigeantes vont faire preuve de clémence après cette manoeuvre. Lopez en a profité pour creuser un petit écart.

Plus loin, Michelisz sort très large mais garde le contrôle de la Honda après une glissade impressionnante. Hugo Valente et Fredrik Ekblom sont en bataille pour la onzième place après s’être fait décrocher par les dix premiers. Ekblom se rate et laisse filer le Français. Devant eux, Bennani met la pression sur Nicky Catsburg, toujours en délicatesse avec sa Lada. Le vainqueur de la course d’ouverture dépasse finalement Catsburg dans la ligne droite des stands.

De la même manière que Bennani a été pénalisé, c’est maintenant Rob Huff qui écope d’un passage par les stands pour avoir poussé Yvan Muller quelques tours auparavant. Très mauvaise opération pour Honda et pour l’Anglais. Les Citroën devraient se battre seules pour la victoire alors que Huff est appelé aux stands à la fin du douzième tour.

Désormais troisième, Monteiro est attaqué par la Volvo de Thed Bjork ! Le pilote suédois cherche son premier podium en WTCC mais le Portugais veut préserver toutes ses chances pour le championnat. Au même moment, Norbert Michelisz gagne encore une place en doublant Tom Coronel, le Hongrois est désormais septième en étant parti dernier !

Monteiro se donne un peu d’air mais Bjork n’a pas l’air de baisser les bras et commet une petite erreur dans le dernier virage en perdant deux secondes. Toujours en tête, Lopez possède une seconde et demie d’avance sur Muller qui a effectué une petite sortie de piste. Le Français semble intrinsèquement plus rapide mais l’Argentin gère sa course de parfaite manière sans commettre une seule erreur.

Rob Huff est neuvième après sa pénalité. Le pilote Honda cherche à doubler Medhi Bennani. Tom Chilton évite de peu un tête à queue et Norbert Michelisz est à l’affût pour le dépasser. Le public est déchaîné et il est probable que le pilote soit galvanisé par une telle ferveur.

Nicky Catsburg est le troisième pilote sanctionné par un ’drive through’ pour avoir coupé une chicane. Les pénalités sont nombreuses aujourd’hui compte tenu des conditions difficiles qui poussent les pilotes à commettre des erreurs.

Il reste deux tours à Lopez et Muller, ce dernier semble avoir rendu les armes et Citroën se dirige vers le doublé. Monteiro et Bjork suivent tandis que derrière, Chilton commet la même erreur qu’au tour précédent et se retrouve encore plus menacé par Michelisz qui n’arrive pourtant pas à le dépasser. Huff fait enfin céder Bennani et dépasse la Citroën au moment ou les leaders entament leur dernier tour. Huff va tenter d’aller chercher la septième place pour le moment détenue par Tom Coronel. Bennani et Valente sont les deux derniers hommes dans les points.

Michelisz est attaqué par Coronel mais le Hongrois glisse et touche la Chevrolet avec sa roue arrière droite et c’est une casse de suspension pour le Hongrois ! Lopez gagne la course devant Muller et Monteiro, ce dernier perdant du terrain au championnat. Ils sont suivis par Bjork qui signe de nouveau le meilleur résultat pour Volvo, Chilton, Huff, Coronel, Bennani, Valente et Michelisz qui arrache le dernier point après avoir évité deux accidents lors des deux derniers virages ! Le Hongrois ramène sa Civic blessée à l’arrivée au courage mais peut regretter le déroulement de son week-end.

Jose Maria Lopez signe la pole position, la victoire et le meilleur tour en course et montre qu’il est le favori du championnat, une fois de plus. Yvan Muller remonte au classement mais c’est bien son équipier qui fait la meilleure opération du week-end, tandis qu’au classement des constructeurs, Citroën possède désormais quarante points d’avance.

Pos. Pilote Equipe Voiture Temps
1 Jose Maria Lopez Citroen Total WTCC Citroen 17 laps
2 Yvan Muller Citroen Total WTCC Citroen +2.821
3 Tiago Monteiro Honda Racing Team JAS Honda +14.981
4 Thed Bjork Polestar Cyan Volvo +18.026
5 Tom Chilton Sebastien Loeb Racing Citroen +19.834
6 Rob Huff Honda Racing Team JAS Honda +24.535
7 Tom Coronel ROAL Motorsport Chevrolet +26.979
9 Mehdi Bennani Sebastien Loeb Racing Citroen +27.898
9 Hugo Valente LADA Sport Lada +36.557
10 Norbert Michelisz Honda Racing Team JAS Honda +36.867
11 Fredrik Ekblom Polestar Cyan Volvo +42.681
12 John Filippi Campos Racing Chevrolet +50.959
13 Nicky Catsburg LADA Sport Lada +58.529
14 Ferenc Ficza Zengo Honda +73.924
15 Rene Munnich Munnich Motorsport Chevrolet +2 laps
16 Gabriele Tarquini LADA Sport Lada DNF
17 Grégoire Demoustier Sebastien Loeb Racing Citroen DNF

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less