Motorsport

Hungaroring, Course 1 : Medhi Bennani remporte une course folle

Le Marocain n’a pas lâché la tête de la course

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 avril 2016 - 15:04
Hungaroring, Course 1 : Medhi (...)

La piste est encore détrempée des nombreuses averses de la matinée quand les pilotes commencent les procédures de mise en place. Deux tours de formation sont programmés compte tenu des conditions et de la pluie qui continue à tomber, alors que Medhi Bennani est en pole position pour cette course d’ouverture et Thed Bjork part dernier après une pénalité.

Coup de théâtre dans le tour de formation ! Norbert Michelisz est victime d’un problème de turbo avant que son moteur ne rende l’âme. C’est la première défaillance mécanique pour une Honda cette saison et elle tombe au plus mauvais moment pour le pilote qui dispute son week-end à domicile. Il faudra espérer pour lui que l’équipe ait le temps de réparer ce gros problème avant la course principale.

Medhi Bennani vient donc immobiliser sa Citroën devant Fredrik Ekblom, Yvan Muller, Nicky Catsburg et Tiago Monteiro, toujours sur une piste mouillée mais plus sous la pluie. Ils ne sont que quinze pilotes à s’installer sur la grille car Gabriele Tarquini repasse par la voie des stands pour tenter un changement de pneumatiques.

C’est parti ! Fredrik Ekblom rate son envol contrairement à Medhi Bennani qui vire très largement en tête devant Yvan Muller. Ce dernier manque son deuxième virage et concède la deuxième place à Ekblom mais aussi la troisième à Catsburg.

Derrière, Les Honda de Monteiro et Huff se battent avec Chilton et Valente, et Rob Huff se débarrasse de Yvan Muller très rapidement ! L’Alsacien n’est vraiment pas dans le coup sur cette piste humide avec ses pneus pour le sec, et plus globalement depuis le début du week-end.

Bennani prend le large tandis que Catsburg menace Ekblom pour la deuxième place. Chilton double Monteiro, lui aussi en difficultés, et l’Anglais dépasse aussi Muller. John Filippi se fraie un chemin juste derrière Chilton et pointe à une incroyable sixième place ! Jose Maria Lopez semble tout autant souffrir que son équipier avec les mêmes gommes et pointe très loin, derrière le débutant Ferenc Ficza. Valente dépasse Filippi.

A la fin du deuxième tour, Bennani contrôle la course devant Ekblom et Catsburg, solidement attachés au podium. Un écart plus important est creusé avec CHilton et Huff tandis que Valente et Filippi sont de front dans la ligne droite. Filippi reprend la sixième place à Valente, Demoustier est huitième.

C’est vraisemblablement Gabriele Tarquini qui a fait le bon choix puisqu’il est déjà revenu à hauteur des Citroën et les dépasse très facilement ! Devant, Huff est sous la menace de John Filippi, Hugo Valente mais aussi Grégoire Demoustier ! Les trois Français mettent une énorme pression à Huff qui finit par céder et perd deux places à la fin du troisième tour. Demoustier le dépasse à son tour et Rob Huff, meilleur représentant Honda, est huitième !

Yvan Muller n’en finit plus de chuter au classement et doit céder sa treizième place à Coronel ! Bennani possède trois secondes d’avances sur Ekblom qui s’emploie à rester devant Nicky Catsburg, de nouveau très menaçant derrière la Volvo. Chilton est quatrième mais roule dans un rythme très élevé.

John Filippi a malheureusement volé son départ et reçoit une pénalité, dommage pour le Français qui faisait un très beau début de course.

Chilton a repris les trois secondes qui le séparaient de Catsburg en un seul tour, l’Anglais est déchaîné ! Gabriele Tarquini l’est également puisqu’il est déjà revenu dans les dix premiers. Catsburg tente une manoeuvre sur Ekblom au bout de la ligne droite des stands et impose sa Lada pour prendre la deuxième place au moment même où Filippi rentre aux stands pour appliquer sa pénalité.

Gabriele Tarquini, huitième, s’emploie à dépasser Demoustier qui ne lâche rien et les deux hommes manquent de s’accrocher de peu ! Le calvaire continue pour les Citroën officielles puisque René Munnich, après avoir dépassé Yvan Muller, double également Jose Maria Lopez ! Les C-Elysée des deux champions du monde pointent aux quatorzième et quinzième place !

Tom Chilton est maintenant revenu sur Fredrik Ekblom pour aller chercher le podium. Les pilotes du Sébastien Loeb Racing ont été bien plus inspirés que leurs équipiers de chez Citroën puisqu’ils sont respectivement premier, quatrième et septième. Les 80 kilos de lest de la voiture de Chilton sont en revanche problématiques à la relance pour dépasser la Volvo, non lestée, d’Ekblom.

Tarquini arrive enfin à dépasser Demoustier, l’Italien continue sa remontée fantastique pendant que John Filippi en commence une. Le pilote Chevrolet dépasse Rob Huff et s’empare de la neuvième position alors que la mi-course vient d’être franchie.

Ekblom utilise toute la piste pour ne pas laisser filer Chilton et René Munnich est un peu trop optimiste au moment d’attaquer Monteiro. L’Allemand reste en piste et ne devrait plus tarder à dépasser la Honda.

Les Citroën officielles rentrent aux stands ! De manière tardive, mais voyant la pluie continuer, Lopez et Muller chaussent les pneus pour les conditions humides tandis que Medhi Bennani leur prend un tour ! Scénario étrange chez Citroën qui prouve pouvoir compter sur son équipe privée. Tom Chilton a d’ailleurs fini par prendre la troisième place à la Volvo d’Ekblom.

Tarquini continue à faire le spectacle et prend la cinquième place à son équipier ! Les Lada profitent de la pluie pour se mettre en valeur après un samedi très difficile. Bennani ne semble pas inquiété pour le moment, et se bat pour la victoire en course d’ouverture pour la troisième fois cette saison, en autant de courses. Après l’avoir ratée de peu par deux fois, il pourrait bien aller la chercher aujourd’hui.

Pendant ce temps, les pilotes qui avaient fait le choix de partir en pneus pour le sec rentrent tous effectuer un changement de gommes tandis que René Munnich écope d’une pénalité pour avoir causé un contact.

La stratégie pourtant tardive de Citroën est payante puisque Lopez repasse devant Tiago Monteiro qui continue à rouler avec les mauvaises gommes. Il ne reste que quatre tours et son équipe semble miser sur un changement rapide des conditions en intimant au Portugais de ne pas rentrer aux stands jusqu’à la fin de course. Le meilleur représentant chez Honda est désormais Ferenc Ficza, au jeu des stratégies, qui est huitième à domicile !

Tarquini est le plus rapide en piste, plus d’une seconde plus rapide au tour que Medhi Bennani ! L’Italien régale dans ces conditions. John Filippi aussi, le Français dépasse Ficza pour la huitième place. Thed Bjork dépasse Tom Coronel après que les deux hommes sont rentrés changer de gommes. Coronel tente d’insister mais n’en fait pas trop, ne voulant pas risquer de tout perdre dans un contact et endommager sa voiture alors qu’il s’élancera deuxième de la course principale. Il double quand même Bjork lors d’une relance difficile de la Volvo.

Bennani est toujours en tête et rentre dans ses deux derniers tours devant Catsburg et Chilton. Ekblom tient toujours la quatrième place mais perd plus d’une seconde par tour sur Tarquini. Chilton est revenu sur Catsburg malgré l’écart important qu’il y avait entre les deux hommes et dépasse le Néerlandais très facilement. Il s’envole vers la deuxième place, quelques secondes derrière Bennani, alors que les pilotes entament le dernier tour de course. Catsburg n’est pas tendre avec sa Lada dont il dit qu’il n’y a rien à en tirer, sans oublier de l’insulter clairement.

Derrière, Lopez dépasse Coronel et Bjork qui sont toujours en lutte, René Munnich s’empare quant à lui du dernier point de la dixième place.

Victoire de Medhi Bennani, la première du Sébastien Loeb Racing ! Chilton complète le bonheur de l’équipe française avec la deuxième place devant Catsburg, Ekblom et Tarquini. Valente et Demoustier sont sixième et septième, Filippi huitième, Ferenc Ficza marque ses premiers points devant un public hongrois déchaîné et acquis à sa cause. Lopez, Coronel et Bjork en finissent à plus d’un tour des leaders et c’est donc René Munnich qui marque l’ultime point de la dixième place.

Les trois leaders du championnat ne marquent pas un point après une course folle qui les aura vus prendre la mauvaise décision au niveau des pneumatiques.

Pos. Pilote Equipe Voiture Temps
1 Mehdi Bennani Sebastien Loeb Racing Citroen 14 laps
2 Tom Chilton Sebastien Loeb Racing Citroen +3.313
3 Nicky Catsburg LADA Sport Lada +6.367
4 Fredrik Ekblom Polestar Cyan Volvo +13.918
5 Gabriele Tarquini LADA Sport Lada +14.566
6 Hugo Valente LADA Sport Lada +29.575
7 Grégoire Demoustier Sebastien Loeb Racing Citroen +34.530
8 John Filippi Campos Racing Chevrolet +47.418
9 Ferenc Ficza Zengo Honda +52.927
10 Rene Munnich Munnich Motorsport Chevrolet +108.021
11 Rob Huff Honda Racing Team JAS Honda +118.809
12 Tiago Monteiro Honda Racing Team JAS Honda +146.774
13 Yvan Muller Citroen Total WTCC Citroen +1 lap
14 Jose Maria Lopez Citroen Total WTCC Citroen +1 lap
15 Tom Coronel ROAL Motorsport Chevrolet +1 lap
16 Thed Bjork Polestar Cyan Volvo +1 lap
17 Norbert Michelisz Honda Racing Team JAS Honda DNF

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less