Motorsport

Hungaroring, Course 1 : Gasly gagne et prend la tête du championnat

Doublé PREMA devant Sirotkin

Recherche

Par Camille Komaël

23 juillet 2016 - 17:36
Hungaroring, Course 1 : Gasly gagne (...)

Cette première course débute avec une heure de retard suite à la séance de qualifications de F1 retardée, puis interrompue par plusieurs drapeaux rouges. Après la pluie du début de l’après-midi, la piste est à présent bien sèche et atteint 37 °C : tous les pilotes s’élancent évidemment en pneus secs. Après le tour de chauffe, la procédure de départ est arrêtée car Sergio Canamasas a calé en seizième position. Les pilotes repartent pour un tour au ralenti avant de se positionner de nouveau sur la grille de départ.

Gasly réalise un excellent départ, mais à ses côtés Sirotkin manque le sien : le Russe se fait doubler par Giovinazzi et Nato. A l’entame du deuxième tour, Eriksson touche Gelael dans la ligne droite et l’Indonésien est victime d’une crevaison. En tête, Gasly creuse vite un petit écart alors que le DRS n’aide pas vraiment Sirotkin pour essayer de doubler Nato. Les dépassements ont seulement lieu en fin de peloton, avec notamment un Jimmy Eriksson en forme. King et Kirchhofer sont les premiers à passer aux stands pour changer de pneus, au neuvième tour. Giovinazzi, Nato, Pic, Matsushita et Evans font de même un tour plus tard. Débarrassé de Nato, Sirotkin en profite pour signer le meilleur tour.

Le leader Pierre Gasly s’arrête pour passer en pneus durs au début du onzième tour, alors qu’on apprend dans le même temps que Canamasas écope de cinq secondes de pénalité pour être sorti des limites de la piste. Le tour suivant, c’est au tour de Sirotkin de changer de pneus, laissant la tête de la course à Marciello. Au treizième tour, Sirotkin trouve l’ouverture et passe Nato au deuxième virage. Les pilotes de tête qui se sont arrêtés doivent maintenant se frayer un chemin dans le trafic. Giovinazzi nous offre ainsi un beau double dépassement au premier virage.

Mi-course

Au 19è tour, Ghiotto tente de dépasser Malja à la fin de la ligne droite, mais l’Italien bloque les pneus et laisse filer non seulement Malja devant lui, mais aussi Lynn. Du coup le pilote Trident s’arrête passer en pneus tendres le tour suivant. Eriksson, qui ne s’est toujours pas arrêté aux stands, enchaîne les meilleurs tours. Raffaele Marciello passe en pneus tendres à onze tours du but : la stratégie de Russian Time ne semble pas être mauvaise puisque l’Italien ressort derrière Sirotkin. Ca va moins bien du côté d’un autre Italien puisque Ghiotto écope de 10 secondes de pénalité pour être sorti des limites de la piste et en avoir gagné un avantage, et il est également sous investigation pour la perte d’une roue dans la voie des stands.

Sirotkin est à moins d’une seconde de Giovinazzi mais il n’arrive pas à se rapprocher suffisamment pour tenter une attaque. Nous sommes à présent dans les trois derniers tours et Eriksson en tête ne s’est toujours pas arrêté : le Suédois vise les points et continue de tourner assez vite et de manière régulière avec ses vieux pneus durs. Quand Jimmy Eriksson s’arrête aux stands passer en pneus tendres, il ressort huitième : mission réussie, le voilà dans les points. Canamasas est de nouveau puni de 10 secondes de pénalité pour être sorti des limites de la piste, une fois de plus.

Pierre Gasly remporte sa deuxième course de GP2, le Français a tout dominé depuis les essais libres. Son coéquipier Antonio Giovinazzi ne termine pas loin derrière et a réussi à résister à Sergey Sirotkin. Marciello est quatrième devant Pic et Matsushita. Jimmy Eriksson avait réalisé une course magnifique et était en route pour la pole provisoire, mais sa voiture rend l’âme dans le tout dernier tour ! Cruel pour le Suédois. Du coup, Nato est septième devant son coéquipier King et les deux Racing Engineering occuperont la première ligne demain. Markelov est neuvième devant Evans. Au championnat, Pierre Gasly s’empare de la première place, devant son équipier Giovinazzi.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less