Motorsport

Huit ou neuf candidats potentiels au titre en 2017

L’année la plus disputée du WTCC ?

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 mars 2017 - 09:42
Huit ou neuf candidats potentiels (...)

Parmi les pilotes du WTCC, peu se sentent capables de s’affirmer en tant que favori au titre, tant la lutte semble ouverte. La saison 2017 promet d’être l’une des plus disputées de l’histoire de la discipline et au moins huit candidats se détachent.

Le premier est Rob Huff, champion du monde 2012, qui pilotera une Citroën C-Elysée privée, engagée par l’équipe Munnich Motorsport. "Ce sera l’une des luttes les plus serrées avec beaucoup de pilotes, d’équipes et de constructeurs capables de se battre pour les courses et le championnat".

Le deuxième sera Tiago Monteiro, qui a brigué ces dernières années le rôle de meilleur pilote derrière les Citroën officielles : "Le championnat est prometteur mais ce ne sera pas simple pour autant. Les pilotes Volvo sont de plus en plus forts et il y a encore quatre Citroën, ce qui nous obligera à être minutieux dans tous les domaines".

Aux côtés de Monteiro, Norbert Michelisz sera également à surveiller après avoir raté de peu la troisième place l’an dernier, au profit du Portugais : "Je pense que six à huit pilotes peuvent lutter pour le championnat jusqu’à la fin".

Les pilotes Volvo seront évidemment à surveiller puisqu’ils seront au commande de la plus grosse flotte officielle, à égalité avec Honda, avec trois S60 engagées cette année par le constructeur.

Alors que Thed Björk s’est simplement déclaré heureux d’une telle lutte, son nouvel équipier Nestor Girolami refuse de s’avancer à un pronostic : "Le championnat sera l’un des plus imprévisibles, personne ne sait qui gagnera cette saison. Je me battrai avec les pilotes Honda et je sais qu’il faudra attendre une riposte de la part des pilotes Citroën".

Outre Rob Huff, il ne faudra pas négliger les performances de Mehdi Bennani et Tom Chilton, candidats réguliers au podium l’an dernier avec leurs C-Elysée du Sébastien Loeb Racing.

Une telle perspective réjouit en tous cas François Ribeiro, le promoteur de la discipline, qui voit là l’opportunité pour le WTCC de prendre un second souffle et de redorer son blason.

"N’importe quel promoteur serait heureux d’avoir huit ou neuf candidats au titre mondial. Comme beaucoup d’autres disciplines, le WTCC voit son nombre de participants diminuer mais la qualité est toujours présente et il semble que les forces soient bien réparties".

"Les fans voudront une lutte intense pour les deux championnats et qu’elle dure jusqu’à la dernière manche au Qatar, et c’est ce que nous espérons leur apporter" conclut-il.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less