Motorsport

Hongrie : L’heure de la confirmation pour Mehdi Bennani

...et le Sébastien Loeb Racing !

Recherche

Par Olivier Ferret

24 avril 2015 - 15:11
Hongrie : L’heure de la confirmation (...)

Auteur de deux Top 5 en deux meetings du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme, Mehdi Bennani a rapidement pris la mesure de sa Citroën C-Elysée, voiture qu’il découvre encore au sein du Sébastien Loeb Racing. Après s’être mêlé aux pilotes du team Citroën Racing à Marrakech, avec une première ligne et une quatrième place, le pilote marocain veut confirmer. A Budapest, sur le Hungaroring, Mehdi est attendu aux avant-postes. Et ce d’autant plus qu’il évoluera sur un circuit qui lui réussit généralement plutôt bien.

Pilote habitué aux joutes du WTCC, Mehdi Bennani est tout de même dans une phase de découverte, que ce soit de son auto, la Citroën C-Elysée, ou de son team, le Sébastien Loeb Racing, qui effectue sa première campagne dans la discipline. Les premiers pas ont été positifs et les ambitions se font logiquement de plus en plus grandes pour un pilote au fort tempérament. Mehdi est un combattant qui va toujours de l’avant. Il l’a brillamment montré à Marrakech, avec une première ligne aux côtés du Champion du Monde en titre Pechito Lopez et une quatrième place derrière le nonuple Champion du Monde des Rallyes Sébastien Loeb.

A l’instar de son équipe, le Sébastien Loeb Racing, Mehdi veut confirmer un début de saison convaincant. « Nous avions parlé du Top 5 de la première place au Trophée Yokohama, et aujourd’hui nous sommes en train de tenir nos promesses » confie-t-il. « La Hongrie s’inscrit dans cette même approche. D’ici le meeting à Budapest, nous aurons eu l’occasion de faire une séance d’essais supplémentaire et cela devrait nous permettre, entre autres, d’améliorer nos départs. C’est l’un des points sur lesquels nous devons progresser. Nos deux premiers rounds ont été positifs, notamment au niveau de la compétitivité. Il faut simplement garder en tête que nous apprenons toujours. En un sens, c’est une chance ! Cela veut dire que nous sommes sur une courbe ascendante. Mais il faut aussi laisser le temps au temps. Nous sommes avec les meilleurs et c’était déjà une super performance d’être à ce niveau aussi rapidement. »

Actuellement septième du classement général et leader du Trophée Yokohama chez les pilotes, tandis que le Sébastien Loeb Racing pointe au troisième rang du côté des teams, Mehdi Bennani arrive à Budapest en surfant sur une bonne dynamique. Il reste par ailleurs sur au moins un Top 5 en Hongrie sur les trois dernières années : 5e en 2014, 2e en 2013, 3e et 4e en 2012. Une confiance qui pourrait être importante.

« Nous arrivons sur un tracé que j’apprécie, sur lequel j’ai connu plusieurs podiums ou bonnes places par le passé » poursuit Mehdi. « C’est un circuit où les qualifications paraissent déterminantes parce qu’on dit souvent qu’il est difficile de dépasser. Je reste convaincu que c’est tout de même possible et je l’ai prouvé par le passé avec une belle remontée. Le fait d’atteindre la Q3 à Marrakech donne des envies et des idées. Cela nous a permis de beaucoup apprendre. Ce qui est certain, c’est que nous donnerons tout pour être le plus haut placé, comme à Marrakech. Nous étions au milieu des pilotes du team Citroën Total. Cela veut dire que nous étions proches de ce qui se fait de mieux. Il faut confirmer. »

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less