Motorsport

Hockenheim, course 2 : Conditions mixtes, victoire de Coletti !

Il s’impose devant Nasr et Vandoorne.

Recherche

Par Camille Komaël

20 juillet 2014 - 11:33

Vingt minutes avant le départ de la course, la pluie s’abat sur Hockenheim. Au moment du départ, la pluie a cessé mais la piste est bien sûr détrempée. Berthon, qui a terminé huitième hier, s’élance en pole. Arthur Pic et Markelov - qui a été pénalisé hier - partiront des stands.

Les pilotes ont pris des paris différents : Cecotto, Trummer, Nasr, Coletti, sur les premières lignes, sont par exemple en slicks, alors que Berthon, Palmer, Vandoorne et Evans sont en pneus pluie. Palmer, dès le tour de chauffe, en pneus pluie, avertit son équipe qu’ils vont devoir chausser les pneus slicks très rapidement.

Le départ est très chaotique : les voitures en pneus slicks ont beaucoup de mal à quitter leur emplacement de départ alors que celles en pneus pluie bondissent et tentent de gagner le maximum de places. Comme on pouvait s’y attendre, il y a des contacts, et Cecotto Jr glisse, part en tête à queue, embarquant au passage Richelmi, dont la DAMS prend feu. La Safety Car entre en piste. Berthon a conservé sa première place, et derrière lui on retrouve Evans, Sorensen, Vandoorne et Palmer, soit uniquement des pilotes en pneus pluie.

Après trois tours, la Safety Car s’efface et Evans prend rapidement le meilleur sur Berthon. A l’épingle, Vandoorne s’infiltre et dépasse d’un seul coup Sorensen et Berthon : le Belge est deuxième. Il prend la tête de la course dès le tour suivant en dépassant un Evans plutôt lent. Sorensen et Marciello dépassent le Néo-Zélandais à l’épingle.

Marciello est impatient de doubler Sorensen et se loupe au freinage : l’Italien tire tout droit, va dans les graviers, et abandonne, bloqué en sixième vitesse. Evans retient derrière lui plusieurs voitures, et c’est Dillmann qui va faire sauter le bouchon : le Français parvient à passer, puis Mitch Evans cède face à Palmer, Negrao et Quaife-Hobbs.

La piste sèche

Jolyon Palmer est le premier des hommes de tête à passer en pneus slicks, à 17 tours du but. Dillmann et Evans font de même un tour plus tard, alors que les chronos des pilotes en pneus slicks s’améliorent de manière significative. A 15 tours de l’arrivée, Coletti signe le meilleur tour en course et tous les pilotes en pneus pluie plongent dans la voie des stands pour passer en pneus slicks.

La Safety Car revient en piste quand la voiture d’Arthur Pic est immobilisée en piste. Vandoorne est alors deuxième derrière Negrao (toujours en pneus pluie), mais doit s’habituer aux pneus slicks : il lutte avec sa voiture et Coletti en profite pour le dépasser. Vandoorne doit maintenant se battre avec Nasr : les deux manquent de s’accrocher quand l’ART de Vandoorne décroche de l’arrière. Heureusement, Nasr l’évite. Le tour suivant, le Brésilien dépasse le Belge à l’épingle.

Il reste à présent huit tours et Nasr et Vandoorne sont à la poursuite de Coletti, qui semble plus lent. Mais la course n’ira pas au bout des 27 tours prévus et c’est le chrono qui se déclenche. Prévenu à la radio, Coletti réagit et reprend le meilleur tour en course.

Après plusieurs figures, Cecotto Jr abandonne aux stands. Dans le même temps, Palmer tente de grappiller quelques points de plus et dépasse Rossi. Plus loin encore, la bagarre fait rage entre Binder, Negrao et Leal.

La stratégie de partir en pneus slicks était finalement la bonne puisque les deux premières places sont occupées par des pilotes ayant tenté le pari de partir en pneus secs sur la piste trempée : Coletti s’impose devant Nasr ! Vandoorne complète le podium, devant d’autres pilotes qui - comme lui - étaient partis en pneus pluie : Sorensen, Lancaster et Palmer. Rossi et Quaife-Hobbs prennent les derniers points.

PosPiloteEquipeTemps
1. Stefano Coletti Racing Engineering 26 tours - 45m31.696
2. Felipe Nasr Carlin + 1.238
3. Stoffel Vandoorne ART Grand Prix + 5.531
4. Marco Sorensen MP Motorsport + 15.656
5. Jon Lancaster Hilmer Motorsport + 17.961
6. Jolyon Palmer DAMS + 18.401
7. Alexander Rossi Campos Racing + 19.840
8. Adrian Quaife-Hobbs Rapax + 24.222
9. Tom Dillmann EQ8 Caterham Racing + 25.438
10. Rio Haryanto EQ8 Caterham Racing + 36.088
11. Mitch Evans RT RUSSIAN TIME + 39.177
12. Artem Markelov RT RUSSIAN TIME + 40.186
13. Sergio Canamasas Trident + 45.938
14. Simon Trummer Rapax + 52.486
15. Daniel Abt Hilmer Motorsport + 54.865
16. Daniel De Jong MP Motorsport + 55.552
17. Nathanaël Berthon Venezuela GP Lazarus + 56.878
18. Julian Leal Carlin + 1:03.994
19. Takuya Izawa ART Grand Prix + 1:08.828
20. Conor Daly Venezuela GP Lazarus + 1:09.713
21. André Negrao Arden International + 1:12.677
22. Rene Binder Arden international + 1:15.032
23. Johnny Cecotto Trident DNF
24. Arthur Pic Campos Racing DNF
25. Raffaele Marciello Racing Engineering DNF
26. Stéphane Richelmi DAMS DNF

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less