Motorsport

Hirvonen sauve sa place sur le podium

Le Finlandais malheureux dans la dernière spéciale

Recherche

Par Olivier Ferret

15 septembre 2013 - 09:41
Hirvonen sauve sa place sur le (...)

Deuxièmes jusqu’à quelques kilomètres de l’arrivée, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen terminent le Rallye d’Australie sur la troisième marche du podium après une inexplicable crevaison.

Malgré l’importance des enjeux, cette dernière étape du Rallye d’Australie ne s’annonçait pas, à priori, comme la plus haletante en raison des écarts bien marqués entre les hommes de tête. Particulièrement rapides, les trois spéciales du jour étaient parcourues à deux reprises et le second passage dans Shipmans (ES22) était récompensé des points de la Power Stage.

Au point-stop de Bucca 1 (ES17), Mikko Hirvonen avait la satisfaction de débuter la journée par un meilleur temps. Le Finlandais mettait fin à la série de scratches alignée par Sébastien Ogier. « C’est toujours agréable d’être le plus rapide, mais personne n’attaque réellement ce matin », relativisait le pilote Citroën. « Nous roulons tous en surveillant les chronos intermédiaires des autres. Tout va bien avec la voiture, nous voulons assurer cette deuxième place. »

Sorti de la route lors de la seconde journée, Kris Meeke effectuait son retour en course. Conformément à la règle du Rally2, les huit mécaniciens du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team avaient reconstruit sa DS3 WRC en moins de trois heures. Premier dans l’ordre des départs, l’Irlandais ne prenait aucun risque au cours de la matinée. « C’était un sentiment spécial que de retrouver ma voiture réparée en parc fermé. L’équipe a réalisé un travail extraordinaire et tout fonctionne à 100% de nouveau. C’est très difficile de faire la trace pour les autres, je ne crois pas qu’il y ait de rallye où le balayage soit plus important. Je ne peux pas faire de très bons chronos, mais je suis content d’être de retour derrière le volant. »

La course se poursuivait calmement jusqu’à la Power Stage, potentiellement décisive dans l’attribution du titre mondial. Si Kris Meeke parvenait à franchir la ligne d’arrivée, c’était sur seulement trois roues. L’Irlandais devait à nouveau abandonner et il n’était donc pas classé. Cet événement donnait le coup d’envoi d’une série de rebondissements qui n’allaient pas être en faveur du clan Citroën.

À mi-spéciale, Mikko Hirvonen était contraint de ralentir à cause d’une crevaison. Le Finlandais lâchait près d’une minute et il perdait la seconde place au profit de Thierry Neuville ! « C’est incroyable, je ne prenais pourtant aucun risque, car les points de la Power Stage ne comptent pas pour le classement Constructeurs. Je roulais au milieu de la route, sans attaquer. Impossible de dire d’où provient cette crevaison, d’autant que le pneu a explosé en pleine ligne droite. La malchance ne cesse de me poursuivre cette saison », s’exclamait le Finlandais au point-stop.

Tout en partageant la déception du reste de l’équipe Citroën Racing, Khalid Al-Qassimi tirait le bilan de sa propre course, achevée au neuvième rang : « C’était à nouveau une étape difficile, notamment à cause du balayage. Les spéciales étaient plus progressives, dans le sens où je parvenais à différencier les moments où je pouvais attaquer et ceux où je devais assurer pour ne pas commettre d’erreur. J’ai pris du plaisir au volant. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less