Motorsport

Henri Pescarolo : Le début d’une belle aventure !

Interview avec le patron des Verts

Recherche

Par

13 mars 2012 - 22:03
Henri Pescarolo : Le début d’une (...)

Les « Verts » font leur retour à Sebring onze ans après leur dernière apparition avec la Courage C60 confiée à Boullion/Bourdais/Redon. Pour cette édition du 60ème anniversaire, Pescarolo Team aligne pour la dernière fois sa Pescarolo-Judd 01, avant de faire débuter la Dome S102.5 et la Pescarolo 03 aux 6 Heures de Spa. De plus, l’équipe sarthoise a annoncé dimanche son association avec Luxury Racing. Ce partenariat est le premier du genre où une même entité est présente dans un même championnat aussi bien en prototype qu’en GTE, même si chaque équipe gardera sa propre identité. Le message est clair : "Energie, motivation, et une même culture du défi réunieront dorénavant les personnels des deux écuries." Si hier la Pescarolo-Judd 01 a pris la piste, la #16 est restée sagement sous la tente aujourd’hui, afin de préparer l’auto au mieux pour les essais de jeudi. Nous avons donc profité de cette journée « off » pour aller rendre une visite à Henri Pescarolo. Entretien...

Laurent Mercier : Henri, comment se passe ce retour à Sebring ?

Henri Pescarolo : « C’est pour nous un retour en Floride. Peu de choses ont changé, si ce n’est le bâtiment principal qui a quelque peu évolué. La piste est toujours aussi atypique. Le tracé de Sebring est si spécifique et pour nous c’est comme si nous venions pour la première fois. On redécouvre un vrai champ de labours. Hier, nous avons travaillé sur l’amortissement avec le même temps de roulage pour les trois pilotes. Seul Manu connaît très bien la piste, même si Jean-Christophe était déjà de l’aventure Pescarolo en 2001. Dans la majorité des teams, un pilote est désigné pour rouler plus que les autres, alors que nous avons choisi un temps de conduite identique pour tout le monde. Cependant, l’analyse n’est pas forcément la même pour le trio et il faut donc trouver le bon compromis. C’est le début de saison et il faut à nouveau prendre ses marques. Chaque pilote apprend de l’autre. »

La Pescarolo-Judd 01 vit donc ses dernières heures...

« C’est effectivement la dernière fois que la « grand-mère » est mise à contribution. Il est utopique de penser que nous allons tourner autour de OAK Racing, JRM, Rebellion Racing ou Strakka Racing. On vient ici pour jouer sur la fiabilité. L’auto est dans la même configuration que l’année passée. Rien n’a évolué car toute l’équipe est concentrée à 100% sur la « 03 ». Nous embarquons donc 15 kg de plus pour cette course. C’était le deal d’entrée. Je remercie encore les autres teams d’avoir accepté que notre auto puisse rouler. On va tout de même tout faire pour aller chercher nos concurrents car nous ne sommes pas là pour faire de la figuration. »

Place ensuite à la Pescarolo 03 et la Dome S102.5...

« Le projet « 03 » avance à grands pas et nous sommes dans les temps. Le premier roulage est prévu tout juste avant Spa. Il est probable que nous irons rouler à Châteauroux comme nous l’avons fait avec la Dome. Ce sera juste un déverminage par manque de temps. Il faut maintenant fabriquer les pièces, notamment au niveau de l’assemblage. Nous travaillons avec Rex Composites pour la fabrication. Sur le plan mécanique, nous avons gardé la boîte de vitesses Aston Martin ainsi que le carter de boîte. Nous souhaitons à tout prix développer notre activité « constructeur ». A terme, l’objectif est d’imiter ce que fait Joest avec Audi. Nous discutons actuellement avec des constructeurs qui souhaitent venir en Endurance. L’arrivée du nouveau règlement pour 2014 changera quelque peu la donne actuelle, même s’il ne faut pas s’attendre à une grande révolution et qu’il faudra tout de même concevoir une nouvelle coque. Ce sera comme qui dirait la continuation de la Pescarolo 03. »

« Le projet Dome avance également comme nous le souhaitons. L’auto est encore en configuration 2008, même si elle dispose déjà de l’aileron de requin. Les capots avant et arrière vont maintenant être adaptés à la nouvelle réglementation. Pescarolo Team est sous-traitant de Dome pour l’engagement à Spa et au Mans. L’équipe intervient dans l’exploitation. Dome nous confie une auto, à nous de la faire fonctionner ! Le constructeur japonais veut prouver que son prototype fonctionne bien. »

Le Bureau d’Etudes est donc en pleine effervescence concernant la Pescarolo 03 ?

« Nous avons un Bureau d’Etudes qui travaille quasiment à plein temps en Angleterre. Toute l’étude est faite sur place sous la conduite de Claude (Galopin). Nous avons fait ce choix car ils sont pleinement concentrés sur ce projet. Le responsable du Bureau d’Etudes sera présent sur toutes les courses. Nicolas Perrin est en charge de ce projet via sa société Perrinn Limited. On l’a notamment vu chez Courage et Williams F1, c’est dire le gage de qualité. Plusieurs dessinateurs ont été embauchés pour cela. Son vœu est mettre en place notre auto qui roulera en 2014. »

La grosse surprise vient de l’association avec Luxury Racing. Peut-on en savoir plus sur ce regroupement ?

« A une époque où l’économie n’est pas au beau fixe, seuls les regroupements et les associations de sociétés déjà très fortes permettent d’être encore plus ambitieuses et compétitives. Sans eux, le programme Pescarolo 03 n’aurait pu voir le jour. Début 2012, nous avons bien failli fermer, malgré notre très belle saison 2011 en Le Mans Series. Cela ne nous a finalement pas apporté de partenaires supplémentaires. C’est alors que le projet Dome est arrivé, mais j’avais toujours en tête celui de la « 03 » au cas où... Dome me permettait de faire vivre l’équipe jusqu’au Mans. Le programma sportif avec un constructeur japonais de renom comme Dome est intéressant. Pour en revenir à Luxury Racing, les contacts se sont noués grâce à Joël Rivière. C’est une association où chaque partie apporte quelque chose à l’autre. Nous avons donc mis en place un pole GT/proto. Pescarolo Team a une grosse expérience de l’Endurance. »

« Cependant les deux engagements sont bien séparés et chacun garde sa propre identité. Nous regardons sous quelle forme peut se développer cette association. Nous serons ensemble sur les circuits. Luxury Racing fait les choses bien et ils ont une vision sur le long terme. Toutefois il ne faut pas perdre de vue que l’objectif est toujours de trouver des partenaires. C’est le début d’une belle aventure avec cette synergie et les nouveaux projets qui vont arriver. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less