Motorsport

Gulf Racing Middle East poursuivra en engagement en 2013

Fabien Giroix dresse le bilan

Recherche

Par

23 novembre 2012 - 10:58
Gulf Racing Middle East poursuivra (...)

En passant directement du GT3 au Championnat du Monde d’Endurance avec deux LMP2, le Gulf Racing Middle East n’a pas choisi la voie la plus facile. Les deux Lola-Nissan ont été reçues peu de temps avant les 12 Heures de Sebring si bien que la préparation s’est vue écourtée. Le team basé aux Emirats Arabes Unis a ensuite dû faire face à la blessure de Frédéric Fatien, indisponible à compter des 6 Heures de Spa. Les deux autos ont été alignées jusqu’aux 24 Heures du Mans, avant d’en laisser une dans le garage pour se concentrer sur celle partagée par Fabien Giroix, Keiko Ihara et Jean-Denis Deletraz. De plus, le second châssis pouvait servir de réservoir de pièces compte tenu des problèmes de Lola. Si cette saison a permis au Gulf Racing Middle East de s’acclimater à la catégorie, les ambitions pour 2013 seront revues à la hausse avec un nouvel engagement des deux Lola-Nissan en FIA WEC, la piste Asian Le Mans Series étant mise de côté pour le moment. Fabien Giroix savait que cette année 2012 servirait d’apprentissage et que la mise en place allait prendre du temps. Si les premières courses ont réservé quelques surprises, la fin de saison a été plus conforme aux attentes. Avant un hiver studieux, Fabien Giroix dresse le bilan...

Laurent Mercier : Fabien, quel est le bilan de cette fin de saison FIA WEC pour le Gulf Racing Middle East ?

Fabien Giroix : « Elle est correcte car nous avons figuré au milieu du peloton LMP2 sur la deuxième moitié de saison. Nous sommes satisfaits des dernières courses qui ont été plus en rapport avec ce que nous souhaitions même si nous avons cassé un échappement à Shanghai. L’équipe va se renforcer durant l’hiver avec un nouveau team manager qui arrive en janvier, de même qu’un ingénieur. A l’avenir nous voulons avoir une équipe encore plus forte et garder le côté relationnel fort entre tout le monde. C’est aussi grâce à cela que l’on a pu redresser la barre en cours de saison. A mi-championnat, il a fallu se transformer en constructeur suite aux problèmes de Lola. »

Les autos sont de retour aux Emirats Arabes Unis ?

« Elles arriveront sous peu et nous allons débuter dans la foulée un programme d’essais intensifs et tester des pilotes en vue de la saison 2013. L’équipe va travailler d’arrache pied pour être prête pour le coup d’envoi de la saison à Silverstone en avril. »

L’objectif est donc de mettre à nouveau les deux autos en FIA WEC ?

« Clairement la réponse est oui. Keiko souhaite poursuivre avec nous et ses partenaires sont partants pour qu’elle poursuive en Mondial. Elle a maintenant une année d’expérience et elle est pour nous une des révélations de l’année. Elle a fait un travail incroyable à Fuji avec des temps proches des meilleurs, alors qu’elle découvrait la piste. En 2013, nous comptons inscrire les deux autos en Championnat du Monde d’Endurance. Nous avons mis de côté la piste asiatique même si elle est intéressante. Il est compliqué de mener deux programmes de front. »

Les pilotes sont confirmés ?

« Non pas pour le moment. Nous sommes en contacts avec plusieurs pilotes. On sait que la Lola fonctionne et nous savons maintenant la faire fonctionner. Nous penchons pour avoir une auto à connotation gentlemen. Il est prévu que Fred (Fatien) reprenne le volant de l’une des deux autos. Son souci à la jambe est maintenant une vieille histoire. »

Ta catégorisation de pilote a été dégradée. Une bonne chose ?

« Je suis passé de Gold à Silver, ce qui est bien. Bizarrement, c’est plutôt positif pour un pilote de se faire dégrader (rires). A 52 ans, ma carrière est derrière moi même si je suis encore dans le coup. De plus, ce sera plus facile pour constituer un équipage. Nous avons fait de belles choses cette saison et j’espère bien que nous serons dans le bon wagon en 2013. Les essais hivernaux vont nous permettre de nous affûter. »

Qu’en est-il des 24 Heures de Dubai ?

« Nous allons aligner comme cette année la Lamborghini Gallardo et l’Aston Martin GT4. Nous sommes actuellement en cours de négociation pour boucler les équipages. L’Aston Martin sera également au départ des 12 Heures d’Abu Dhabi le mois prochain, et si le côté logistique suit, il est possible d’y voir aussi la Gallardo. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less