Motorsport

Grosjean au Mans, une fantastique expérience

"Il ne faut garder que l’aspect positif"

Recherche

Par Franck D.

15 juin 2010 - 12:53
Grosjean au Mans, une fantastique (...)

Romain Grosjean déclarait : « Quelque soit le résultat final, ce week-end restera toujours très spécial pour moi. Une première participation aux 24 Heures du Mans, ça ne s’oublie pas ! » Il est 4 heures du matin lorsque l’équipage de la Ford GT N°60 est contraint à l’abandon, moteur cassé. Beaucoup de déception, certes, mais que de chemin parcouru jusqu’à cet instant !

« Ce qui nous saisit en premier au Mans, c’est l’ambiance. On arrive sur place dès le dimanche précédent pour le pesage et on a une semaine complète pour vivre à fond l’événement. On évolue chaque jour avec le public et c ‘est une véritable communion… »

Entre les différentes séances de dédicaces et la traditionnelle parade dans les rues de la ville le vendredi soir, Romain Grosjean a pu profiter pleinement de la magie du Mans, mais a aussi découvert les pièges d’un rendez-vous mythique. Une sortie de piste sans gravité aux essais du mercredi, un casse-tête technique pour les qualifications sous une météo capricieuse et quelques ajustements plus tard, le Franco-Suisse de Matech laisse Thomas Mutsch prendre, samedi, le départ en 3ème position de la catégorie GT1.

Il est 19 heures lorsque son second équipier Jonathan Hirchi lui donne le volant pour la première fois.

Pour briller au Mans, il faut du talent, de la combativité et une concentration sans faille. C’est avec ces trois atouts en poche que Romain Grosjean part pour un triple relais. Très vite, il creuse l’écart en tête de la catégorie et enchaîne plusieurs meilleurs temps au tour.

« Mes premiers tours pour ma première aux 24 Heures du Mans, je les ai faits sous le soleil couchant. Il tombait dans la ligne droite qui file vers Indianapolis. C’était tout simplement incroyable, il n’y a pas de mot pour décrire ça ! »

Malheureusement, alors que Romain se repose dans la nuit, les problèmes s’enchaînent. Il est rappelé pour un quadruple relais à 2 heures du matin, mais un accrochage de Thomas Mutsch a laissé la Ford bloquée près d’une heure dans les stands pour réparation. Installé au 3ème rang, Romain se lance dans une remontée fantastique et parvient à rattraper deux tours de retard en alignant des relais sans changer de pneus. Mais à 4 heures du matin, dans les stands, la voiture s’arrête et ne redémarre pas. C’est l’abandon.

« Cela faisait 2 heures que l’on avait des alertes moteur avec des pertes de puissance. C’est vraiment dommage mais c’est la course… Il ne faut garder que l’aspect positif de cette première expérience au Mans… L’équipe a fait un travail magnifique et tout le monde s’est donné à fond. Je sais que la voiture était compétitive et que l’on pouvait jouer la victoire. Maintenant, j’ignore encore quel sera mon programme l’an prochain mais j’espère de tout cœur pouvoir rouler à nouveau au Mans un jour… »

En attendant, Romain reprendra son rôle de leader dans le championnat du monde FIA GT1 dans trois semaines, toujours avec l’équipe Matech. Rendez-vous en France, sur le circuit du Castellet les 3 et 4 juillet.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less