Motorsport

GT3 15 - 7 GTE : Et maintenant à qui le tour ?

Le GT3 aura-t-il la peau du GTE ?

Recherche

Par

3 octobre 2012 - 14:03
GT3 15 - 7 GTE : Et maintenant à qui (...)

L’arrivée de Bentley dans la catégorie GT3 donne encore un peu plus de crédit à une catégorie qui n’en a plus vraiment besoin. Alors que l’on compte sept marques en GTE (Aston Martin, BMW, Corvette, Ferrari, Lotus, Porsche, Viper) la catégorie inférieure en est déjà à près de vingt : Alpina, Aston Martin, Audi, Bentley, BMW, Corvette, Ferrari, Ford, Ginetta, Jaguar, Lamborghini, McLaren, Mercedes, Nissan et Porsche. On attend aussi Chevron, Hyundai et un programme Jaguar plus officiel que la XKR en piste actuellement. Du côté du GTE, McLaren doit annoncer sous peu une MP4-12C, BMW pense à une GTE, tout comme Mercedes, Nissan, Audi, Honda ou encore Bentley dans un avenir plus lointain. Les deux catégories sont régies par une Balance de Performance, alors pourquoi ne passer tout bonnement du GTE au GT3 comme on a pu le voir avec la fin du GT1. A l’heure actuelle le GTE est loin de faire recette, surtout que les championnats où peuvent s’exprimer ce genre d’autos sont de plus en plus restreints. De trois autos en European Le Mans Series, on atteint les sept à huit en Championnat du Monde d’Endurance, sept en International GT Open, une en VdeV et une dizaine en American Le Mans Series. Il n’y a que ce dernier championnat qui fait réellement la part belle aux GT2 avec des batailles à couteaux tirés toute la saison. A l’issue du Petit Le Mans, les BMW M3 GT/BMW Team RLL devraient être remisées au garage et on attend toujours la relève du côté de la marque allemande. SRT Motorsports a fait le pari de revenir en GT avec une Viper, réservée pour le moment au marché américain, l’auto étant toujours en plein développement. On a donc un plateau d’environ 30 GTE dans le monde pour plus de 200 GT3. La catégorie GTE est devenue aussi élitiste que l’était le GT1 auparavant et le GT3 qui à l’origine ne repose sur aucun règlement technique fonctionne à merveille.

Remise au goût du jour, l’Asian Le Mans Series fera la part belle aux GT3, la série Le Mans européenne en faisant de même après une tentative infructueuse cette année. Au pays de l’Oncle Sam, seul le Grand-Am ouvre aux GT3 avec des autos bien spécifiques où peu de marques sont encore présentes. On ne peut que souhaiter que l’ouverture d’un championnat unique en 2014 ouvre les vannes en accueillant les GT3 européennes. Il n’y a guère que Le Mans et le WEC qui pour le moment refusent une catégorie où toutes les marques sont présentes. On ne peut que souhaiter que la saison 2013 voit l’arrivée de nouveaux constructeurs sous peine d’une mort à petit feu du GTE. Il est vrai qu’à 2,5 millions d’euros la saison WEC en GTE-Pro, cela a de quoi refroidir. Si en 2006, les GT3 ressemblaient plus à des GT de route améliorées, ce temps est bien révolu avec des autos capables d’enchaîner les doubles tours d’horloge à un rythme effréné. Mais n’enterrons pas trop tôt la catégorie GT reine qui pourrait encore nous surprendre dans un avenir proche. En attendant, Ferrari voit ses F458 Italia pénalisées car elles consomment moins que la concurrence avec seulement quatre arrêts sur les courses de six heures. Un comble dans une période propice à la réduction de consommation.

Après Bentley, d’autres marques sont attendues en GT3. On parle de plus en plus de l’arrivée de Lamborghini. Déjà présente avec le Reiter Engineering, la marque au taureau pourrait bien décider de venir contrer officiellement les autres marques du groupe, à savoir Audi, Bentley et même Porsche. Audi a créé un département compétition-clients avec l’arrivée de la R8 LMS, et celui-ci se porte bien, tout comme ceux des marques concurrentes d’ailleurs. On sait de source sûre que McLaren a vendu d’autres MP4-12C GT3 pour la saison prochaine. Maserati suit de près le programme de la MC Gran Turismo que l’on voit en International GT Open. On peut clairement affirmer que c’est la première fois en sport automobile que l’on voit autant de marques dans une seule catégorie d’autant plus que les débuts du GT3 ne remontent pas 20 ans en arrière. Cet engouement fait bien entendu grimper les prix si bien que l’on va arriver à celui des GT1 d’il y a quatre ou cinq ans. Les nouvelles technologies étant dans l’air du temps, il n’est pas exclu à l’avenir une voir une catégorie GT3 « expérimentale » dans un championnat GT majeur qui a actuellement le vent en poupe. A quand une Audi R8 LMS e-tron ?

Les séries mono-marques ont elles aussi le vent en poupe avec un Lamborghini Super Trofeo qui se porte très bien et qui s’est étendu à l’Asie. C’est aussi cette partie du monde qu’a choisi Audi avec un championnat réservé aux R8 LMS. Les Porsche Cup ont elles aussi la cote dans les différents pays où elles sont présentes. Quant aux championnats nationaux, ils ont tous fait le pari du GT3, et bien leur en a pris. Maintenant il y a aussi des travers avec des catégorisations de pilotes alambiquées, à l’instar de ce que l’on voit en LMP2. Quant à la Balance de Performance, elle a toujours ses détracteurs et parfois perfectible. L’idée de vouloir interdire les évolutions en 2013 était la bonne sauf que les constructeurs ne l’ont pas entendu de cette oreille et on ne peut que le regretter. Au lieu d’acheter des kits chaque saison qui coûtent une fortune et qui n’apportent pas grand-chose sur le plan de la performance, un gel des configurations actuelles était la meilleure idée. Les équipes qui le souhaitaient auraient pu revendre leur monture ayant un an d’ancienneté pour en reprendre une autre toute neuve, et tout le monde y aurait trouvé son compte. L’acheteur a encore une auto dans le coup et le constructeur vend une GT3 neuve. Au lieu de cela, il va falloir investir dans un kit pour rester au goût du jour, et revendre l’auto quasiment au même prix. Combien les constructeurs ont vendu de GTE ? Et combien de GT3 ? Le but d’un constructeur GTE est bien de vendre des voitures pour rentabiliser le développement et si l’on prend l’exemple d’Aston Martin, le pari est loin d’être gagné. En revanche combien de DBRS9 ont été vendues ? Combien de Vantage V12 en piste fin 2013 ?

Le temps des monstrueuses GT1 est révolu et tout le monde trouve son compte avec la catégorie GT3 et une multitude de championnats. La Blancpain Endurance Series est sans conteste le plus gros succès depuis bien longtemps. La majorité des teams présents souhaite rempiler en 2013 si bien que l’on pourrait une fois de plus jouer à guichets fermés en 2013. A discuter parmi les équipes présentes en GT Tour, British GT ou ADAC GT Masters, plusieurs d’entre elles avouent souhaiter franchir le pas et passer à l’échelon européen avec au programme les 24 Heures de Spa et les 1000 km du Nürbugring, qui plus est sur des meetings de deux jours. A une époque où les gentlemen sont incontournables, l’idée séduit les chefs d’entreprises de la semaine qui sont les animateurs du Pro-Am Cup le week-end. Le GT3 aura-t-il la peau du GTE ? Réponse dans les années à venir...

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less