Motorsport

Frustration pour la Porsche Matmut de Narac et Pilet

Maudite molette !

Recherche

Par Franck D.

22 juillet 2010 - 12:40
Frustration pour la Porsche Matmut (...)

Au sortir d’essais plutôt satisfaisants, l’équipe IMSA Performance Matmut avait fondé de gros espoirs sur ce troisième meeting Le Mans Series de la saison. Malheureusement, ces espoirs n’auront pas duré plus d’une demi-heure. Et ce n’est pas la forte chaleur qui les a fait
fondre… Après un départ parfaitement bien géré par Patrick Pilet et qui était même suivi d’un début de remontée, le vent a trop rapidement tourné pour la Porsche #76 de l’équipe
française.

En effet, après une trentaine de minutes de course, on voyait Patrick Pilet ralentir soudainement. Aucun dégât n’étant apparent, on redoutait logiquement une panne mécanique sur la Porsche 997 GT3 RSR aux couleurs de la Matmut. Cela n’allait pas tarder à se confirmer puisque dès son retour aux stands et après un ravitaillement en carburant et en
pneumatiques, les mécaniciens identifiaient un problème au niveau du câble d’accélérateur. « C’est en fait la molette de ralenti qui s’est déserrée et qui est allée se loger vers le câble d’accélérateur. Du coup, celui-ci s’est coincé et il nous a fallu plusieurs minutes pour réparer. Au final, nous avons perdu quatre tours dans l’affaire » déclare Franck Rava. Cette perte de temps renvoyait l’équipage Pilet-Narac au-delà de la 10ème place, anihilant de ce fait toute perspective de bon résultat à moins d’un miracle.

« Alors que Patrick avait réalisé un bon début de course, nous nous sommes brutalement retrouvés en queue de peloton simplement parce qu’une pièce s’est dévissée… » confie Raymond Narac. « Là, forcément, nous avons pris un très gros coup au moral car il suffit de voir combien de GT2 ont abandonné aujourd’hui pour se faire une image précise sur la compétitivité de la catégorie. Tout retard pris n’est pas rattrapé et malgré tous les efforts de Patrick, qui a puisé très loin dans ses réserves pour récupérer un maximum de temps, c’était mission impossible. Nous finissons dans le top dix, nous avons réussi le meilleur temps
des Porsche, nous sommes premier des GT au Michelin Green X Challenge, cela nous donne un peu de baume au coeur, mais la déception est grande pour toute l’équipe, qui avait très bien travaillé hier pour nous donner une bonne voiture en vue de la course. Avec Porsche, nous allons bien sûr analyser ce qui s’est passé précisément mais nous allons rapidement devoir passer à autre chose pour oublier cette triste course. »

A propos d’autre chose, justement, la prochaine étape du Team IMSA Performance Matmut aura lieu sur le circuit de Spa-Francorchamps. Dans une semaine (31 juillet-1er août), l’équipe française s’alignera au départ des célèbres 24 Heures avec deux Porsche 997 GT3 RSR confiées à Pilet-Narac-Long-Lietz et Gibon-Bourret-Belloc-Balandras.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less