Motorsport

Fred Mako : L’objectif est clair et avoué... gagner !

Recrue de choix pour Aston Martin Racing

Recherche

Par

24 février 2013 - 16:45
Fred Mako : L’objectif est clair et (...)

Fred Mako est une recrue de choix pour Aston Martin Racing. On sait le vice-champion du monde World GT1 rapide, constant et fin metteur au point. Après Ferrari en GTE et McLaren en GT3, c’est chez AMR qu’il débarque même si le natif d’Arras a déjà collaboré avec les Britanniques du temps des DBR9 et DBRS9, à chaque fois chez Hexis. C’est donc un tout nouveau défi pour Fred qui est enfin reconnu à sa juste valeur dans le giron d’un constructeur, qui plus est avec deux constructeurs puisqu’il partagera son temps entre FIA WEC et Super GT avec Dome Honda. C’est dans le cadre des essais AMR à Portimao que l’un des tops guns de l’Endurance a fait plus ample connaissance avec sa nouvelle équipe et ses coéquipiers Bruno Senna et Rob Bell. L’objectif de ces essais était d’engranger un maximum de kilomètres avant le coup d’envoi de la saison. Avant d’évoquer son programme en Super GT, Fred nous a donné son sentiment sur sa saison en FIA WEC.

Laurent Mercier : Fred, les essais de Portimao ont été positifs ?

Fred Mako : « Il nous fallait accumuler un maximum de kilomètres avant le début de saison. Les conditions de piste étaient très changeantes, ce qui nous a permis de rouler aussi bien sur le sec que le mouillé. On sait que le niveau en GTE-Pro sera encore plus relevé cette année et les GTE évoluent d’une année à l’autre. Nous en saurons plus après la première course sur le potentiel des forces en présence. La Vantage GTE est bien née et pas vicieuse. Elle est facile d’adaptation. »

La saison s’annonce pour le moins serrée...

« Elle l’était déjà en 2012, mais là je pense que les écarts seront encore plus infimes à l’arrivée. Il y aura six autos et toutes seront parfaitement pilotées. C’est la seule catégorie où trois constructeurs sont présents officiellement. Le gros du programme sera les 24 Heures du Mans où il y aura le renfort de deux autres marques avec Corvette et Viper. Il faudra être le plus affûté possible et il faut s’attendre à un gros rush durant 24 heures. C’est le centenaire d’Aston Martin et cette saison est très importante pour eux. Nous avons de quoi bien faire et l’objectif est clair et avoué : gagner ! Je vais m’investir de la même façon dans mes deux programmes. Je débuterai en compétition avec la Vantage GTE aux 6 Heures de Silverstone. »

L’entente avec Bruno (Senna) est bonne ?

« Bruno a un très bon état d’esprit. Il est là pour décrocher de bons résultats comme nous tous. Il n’y a pas de guerre d’ego car le but est qu’Aston Martin soit devant. Il débute en GT et je vais tout faire pour l’aider. Je suis très content de partager mon baquet avec Bruno. Il aura l’occasion de se familiariser avec la Vantage GTE lors des 12 Heures de Sebring. De plus, il connaît les 24 Heures du Mans. »

Tu connais parfaitement les deux catégories GTE et GT3. Quel est ton avis sur ces deux catégories ?

« Actuellement, toutes les GT3 ne peuvent pas rouler dans le rythme effréné des GTE-Pro sur des courses d’endurance. Malgré une Balance de Performance, les GT3 n’ont pas de règlement technique spécifique et sans cette BOP, les écarts seraient plus importants. En revanche, il pourrait y avoir un accord entre les deux. En GTE, ce n’est pas une Balance de Performance à proprement dite, mais juste des ajustements. Il y a des écarts à respecter entre les constructeurs. Si on tend vers des GT3+ avec une technologie issue des GT3, il est vrai que cela diminuerait le coût du kilomètre. »

Propos recueillis par Laurent Mercier

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less