Motorsport

ES9 : Neuville à l’attaque

Latvala prend la troisième position à Meeke

Recherche

Par www.wrc.com

17 novembre 2017 - 22:42
ES9 : Neuville à l'attaque

Auteur du meilleur temps sur Nambucca, Thierry Neuville a réduit l’écart sur son équipier Andreas Mikkelsen, toujours en tête du Kennard Hire Rally Australia.

Sur la spéciale marathon, Thierry Neuville (Hyundai i20) se montrait le plus rapide pour réduire l’écart le séparant d’Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) à 15’’6.

Après les fortes pluies du matin, les routes étaient humides et boueuses sur les dix premiers kilomètres avant de s’assécher sur la suite. Les deux pilotes Hyundai optaient pour des pneus tendres dans des configurations différentes, mais le Belge semblait avoir pris la meilleure option avec quatre gommes tendres alors que le Norvégien les croisait avec des durs.

« J’étais à fond », admettait le leader. « Nous sommes sur des stratégies différentes avec les pneus. Nous verrons ce que cela donne pour la suite du week-end. Je ne pense pas que mon choix était le plus adapté à cette spéciale, mais je préserve mes gommes tendres. »

Pour Thierry Neuville, la chaleur de son habitacle représentait son seul souci. « J’ai attaqué assez fort et j’ai essayé de faire une bonne spéciale », confiait-il. « Cela dit, j’ai été très perturbé par ma forte transpiration. J’en perdais parfois ma concentration. »

Entre les deux hommes, on retrouvait Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) à 3’’9 de Thierry Neuville sur Nambucca. Le Finlandais reléguait Kris Meeke (Citroën C3) au quatrième rang à sa grande joie : « J’ai fait le forcing », affirmait-il. « J’étais peut-être un peu trop agressif au début, mais j’ai commencé à prendre le rythme. Il faut savoir prendre des risques avec de telles conditions. »

Kris Meeke restait en embuscade à seulement 3’’5 au général. S’il ne rencontrait pas de problème, le Britannique admettait ne pas pouvoir faire mieux que le quatrième temps : « Ils étaient tout simplement plus rapides, c’est tout. »

En réalisant le cinquième temps, Ott Tänak (Ford Fiesta) en profitait pour prendre la même position aux dépens de Craig Breen au classement général. Enfin, Stéphane Lefebvre (Citroën C3) perdait du temps en début de spéciale après un tête à queue et un calage moteur. Le Français se plaignait ensuite de sensations étranges au volant de sa voiture.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less