Motorsport

ES8-9-10 : Lappi passe devant

Le Finlandais déloge son équipier de la tête

Recherche

Par www.wrc.com

28 juillet 2017 - 17:22
ES8-9-10 : Lappi passe devant

Vendredi après-midi, la jeunesse d’Esapekka Lappi a pris le pouvoir sur l’expérience de Jari-Matti Latvala en tête du Rallye de Finlande.

Alors qu’il ne dispute que son quatrième rallye au sein de l’élite du rallye, Esapekka Lappi (Toyota Yaris) remportait six spéciales sur les neuf premières du jour pour se placer en tête avec 3/10e d’avance sur son compatriote Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris).

Après un début d’étape prudent, Esapekka Lappi se rapprochait de Jari-Matti Latvala pour s’emparer des commandes après une grosse attaque sur Lankamaa (21,68 km). Le Finlandais occupait alors pour la première fois de sa carrière la tête d’un rallye WRC.

« C’est un sentiment assez particulier ! », confiait-il. « J’ai donné tout ce que j’ai pu. Je savais que c’était une spéciale piégeuse et n’être que 1’’4 plus rapide que Jari-Matti démontre le niveau de la concurrence. »

Les Finlandais dominaient le haut du classement en occupant les quatre premiers rangs. À l’arrivée de Lankamaa, la dernière d’une boucle de trois spéciales, Jari-Matti Latvala présentait de légers dégâts à l’arrière droit de sa Yaris. Le Finlandais était parti à la faute dans une chicane, mais il conservait 14’’4 de marge sur Teemu Suninen (Ford Fiesta).

Teemu Suninen se montrait le plus rapide sur Äänekoski-Valtra. Derrière lui, on retrouvait Juho Hänninen (Toyota Yaris) à 10’’2. Ce dernier se montrait toutefois inquiet après avoir heurté une pierre six kilomètres après le départ de Lankamaa. Le support de sa suspension arrière droite était touché.

Craig Breen (Citroën C3) et Mads Østberg (Ford Fiesta) perdaient tous deux du terrain dans la lutte pour le podium. Craig Breen perdait les freins à mi-parcours sur Lankamaa. En parallèle, Mads Østberg lâchait près de vingt secondes en raison d’un bras de suspension désaxé.

Si Craig Breen parvenait à conserver la cinquième place, le Norvégien rétrogradait au septième rang derrière Elfyn Evans (Ford Fiesta).

Kris Meeke (Citroën C3) était également touché. Le Britannique terminait la spéciale en traînant un peu de foin et de banderoles, mais ne s’arrêtait pas pour expliquer ce qui lui avait coûté environ quinze secondes.

Frustré, Thierry Neuville (Hyundai i20) continuait de se battre au neuvième rang : « je pense que je pilote bien, mais je n’arrive pas à égaler les autres… Je devrais être plus rapide que cela ! »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less