Motorsport

ES5 : Neuville passe à l’attaque

Le Belge remporte la première spéciale du samedi

Recherche

Par www.wrc.com

8 avril 2017 - 10:04
ES5 : Neuville passe à l'attaque

Thierry Neuville a bien débuté la deuxième journée du Che Guevara Energy Drink Tour de Corse pour revenir à un souffle de la deuxième place.

Le Belge mettait de côté une première journée frustrante pour signer le meilleur temps sur la longue spéciale ralliant La Porta à Valle di Rostino. Au volant de sa Hyundai i20, il se montrait 15’’ plus rapide que Sébastien Ogier pour revenir à 0’’6 du Français.

« Les conditions sont très piégeuses avec beaucoup de terre », confiait Thierry Neuville, qui revenait également à 17’’ de Kris Meeke. « J’ai attaqué assez fort dans les portions les plus sales. »

La Citroën C3 de Kris Meeke signait le troisième meilleur temps à 8’’8 de Thierry Neuville. Une performance suffisante pour augmenter son écart en tête. « Ce n’est pas trop mal », jugeait-il. « Nous avons dû être prudents comme la route était très sale. Neuville a signé un bon temps, mais je suis content car mon écart augmente. C’est le principal. »

Sébastien Ogier était moins heureux, notamment en raison du talonnage de sa Ford Fiesta. « Certaines portions n’étaient pas compatibles avec la voiture », détaillait-il. « Je ne pouvais pas ni attaquer, ni trouver plus de temps. La voiture touchait beaucoup trop la route. »

S’il reprenait la quatrième place à Craig Breen, Dani Sordo était également mécontent. « La pire spéciale de ma vie », jugeait-il. « C’est incroyable. Je ne pouvais pas attaquer. J’étais vraiment lent. Dès le troisième kilomètre, je voulais en finir. »

Craig Breen faisait état de problèmes de freins sur sa Citroën C3. En parallèle, le moteur de la Ford Fiesta d’Ott Tänak laissait échapper un son rauque. L’Estonien s’arrêtait peu après l’arrivée pour changer les bougies, le boîtier électronique et les bobines d’allumage avant de se diriger vers l’ES6.

Stéphane Lefebvre touchait un mur au cinquième kilomètres, endommageant l’arrière de sa Citroën C3. Le Français restait arrêté durant plus de trente minutes avant de rallier l’arrivée à vitesse réduite.

Reparti en Rally 2 après son abandon hier, Juho Hänninen signait le deuxième temps le plus rapide en plaçant sa Toyota Yaris à seulement 4’’7 de Thierry Neuville.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less