Motorsport

ES5-6 : Meeke s’échappe, Tänak rétrograde

Une suspension cassée met fin aux espoirs de l’Estonien

Recherche

Par www.wrc.com

29 juillet 2016 - 12:05
ES5-6 : Meeke s’échappe, Tänak rétrograde

Au terme de la boucle matinale du vendredi, Kris Meeke dispose d’une confortable avance en tête du Neste Rally Finland après qu’une rupture de suspension mette prématurément fin aux espoirs d’Ott Tänak.

Après cinq spéciales rapides sur les routes forestières autour de Jyväskylä, la DS 3 de Kris Meeke possédait 18.8s d’avance sur Jari-Matti Latvala. Son scratch en début de journée sur Mökkiperä en a précédé un autre sur Surkee lui permettant de bâtir une solide marge, selon les critères finlandais.

“C’est bien d’avoir une telle avance, mais beaucoup de choses peuvent arriver comme on l’a vu avec Jari-Matti ce matin", déclarait Meeke, qui enchaînait avec un deuxième temps sur Horkka après son scratch sur Surkee. "Jari-Matti joue à domicile et il lui reste encore deux jours et demi pour me rattraper. Je me sens plutôt à l’aise, c’est une bonne chose."

Cinquième après avoir une bordure et une crevaison lente, Latvala avait établi le meilleur temps sur Horkka. La remontée du Finlandais et de sa Volkswagen Polo R ont été aidées par les problèmes rencontrés par Tänak qui restait songeur.

“C’était étrange", résumait celui qui perdait près d’une minute pour chuter au dixième rang. "J’ai entamé mon freinage et quelque chose a lâché. J’ai perdu l’arrière et je suis parti en tête-à-queue sur une ligne droite. C’est à l’avant que cela a cassé et je ne pouvais pas le réparer pour la spéciale suivante. Je pouvais seulement redresser la direction."

Leader du championnat, Sébastien Ogier prenait l’avantage sur son équipier Andreas Mikkelsen et s’emparer du troisième rang à 4.5s de Latvala et à 5.9s du Norvégien. Ce dernier remarquait que les routes devenaient de plus en plus sèches, mais aussi de plus en plus glissantes.

Thierry Neuville était cinquième à seulement deux dixièmes de seconde de son prédécesseur, et ce en dépit d’un manque d’adhérence de sa Hyundai i20. Le Belge prenait la direction du parc d’assistance de Jyväskylå déterminé à résoudre ce problème.

Craig Breen pointait un temps en quatrième position avant de conclure la matinée en sixième place. Sa DS 3 devance Mads Østberg, qui a pris le dessus sur Hayden Paddon. À l’instar de son équipier, le Néo-Zélandais se plaignait d’un manque de grip. Eric Camilli et Ott Tänak suivaient le peloton de tête.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less